Qui a volé les stocks de chloroquine de la Pharmacie centrale des Hôpitaux ?

Et où sont les autres médicaments promis ? « On n’a rien d’autre ! » OD

Le Dr Christian Perronne, chef de service en infectiologie à Garches, révèle que tout le stock de chloroquine de la pharmacie centrale a été pillé. C’est le seul médicament qui soit disponible aujourd’hui pour les malades. Après le vol des masques et des gels, celui des médicaments !

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Qui a volé les stocks de chloroquine de la Pharmacie centrale des Hôpitaux ?

  1. roc dit :

    a la fin de l’URSS dans le chaos politique de la transition c’est le stock d’or qui avait disparut !
    qui a intérêt a ce qu’il n’y ai plus de chloroquine après qu’elle ait été déclaré par buzin substance vénéneuse ?

  2. zorba44 dit :

    Salauds de destructeurs de la France… ordures !

    La chloroquine est disponible, sur ordonnance, en Nouvelle-Zélande …mais pas pour traiter le coronavirus – de « doctes » personnes prenant leur temps pour évaluer les actions de la Chine, de la Corée et celles du …professeur Raoult !

    Ils cassent tout et cela se terminera par le feu nucléaire qui « nettoie » toutes les infections, l’homme compris !

    Jean LENOIR

  3. Faulx dit :

    Votre titre est scandaleux. Ils n’ont pas été volés mais « pillés » par tous les autres hôpitaux, ce qui prouve que tout le monde en veux. C’est de la désinformation inacceptable

  4. Faulx dit :

    Joint par CheckNews, le professeur Christian Perronne reconnaît une forme de maladresse dans ses propos tenus sur LCI. Contrairement à ce qu’ont pu comprendre de nombreux téléspectateurs, le docteur a voulu dire que les stocks de chloroquine sont actuellement vides et non pas qu’ils ont été cambriolés. Le docteur nous a transmis le mail qu’il a reçu vendredi après-midi, qui fait état de l’absence de ces médicaments dans les stocks de la pharmacie centrale des hôpitaux de Paris.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s