Didier Raoult : « Je ne suis absolument pas terrifié »

Il n’en démord pas. Malgré l’écho donné à la défiance politique et médicale concernant son essai clinique, le patron de l’IHU est convaincu de la pertinence de l’hydroxychloroquine pour traiter les patients atteints de Covid-19. Malgré la psychose médiatique et son décompte mortuaire quotidien, il le répète : on a plus de chance de mourir d’autre chose que du virus chinois. Alors qu’hier soir le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy appelait solennellement à une stratégie de dépistage massif, Didier Raoult, lui, l’avait préconisée et mise en place dès l’arrivée des premiers rapatriés de Wuhan. Dans les couloirs de l’IHU, on glisse que dans cette crise sanitaire, « il a mis ses couilles sur la table ». L’histoire dira si le détonnant Pr Raoult avait raison. Rencontre.

Par Alexandra Ducamp

627 morts en une journée et 40 000 cas de Covid-19 en Italie, on n’en est plus à la « grippette » dont vous parliez il y a quelques semaines…

Pr Didier Raoult : Vraisemblablement, vous ne comprenez pas du premier coup. Toutes les situations doivent être mises en perspective. Sur quelle maladie infectieuse toute la presse s’est-elle excitée l’année dernière ? La rougeole. À la fin, il y a eu 1 000 cas avec un mort et il y avait une annonce tous les jours dans les médias. Le monde de l’information vit dans un monde parallèle au mien, celui de l’observation. On est passé d’une exagération à une déconnection. Il y a dans le monde 2,6 millions de morts d’infections respiratoires par an, vous imaginez que les 5 000, 10 000 ou même 100 000 vont changer les statistiques ?

On ne parle pas de statistiques, on parle d’êtres humains, de populations entières confinées…

Pr Didier Raoult : De quoi voulez-vous parler d’autres ? Les gens meurent, oui. La plus grande surmortalité de ces dernières années en France, c’était en 2017 : 10 000 morts supplémentaires en hiver, on ne sait pas même pas si c’est de la grippe. 10 000 morts, c’est beaucoup. Mais là, on en est à moins de 500. On va voir si on arrive à en tuer 10 000, mais ça m’étonnerait.

L’argument statistique est donc le seul prisme…

Pr Didier Raoult : À Marseille, nous avons diagnostiqué 120 cas positifs, il y avait deux morts de plus de 87 ans. Ils mourraient aussi l’année dernière. Sur 100 prélèvements de gens qui ont une infection respiratoire, ce sont plutôt des cas graves, quand on teste 20 virus et 8 bactéries, il y en 50 % dont on ne sait pas ce qu’ils ont, c’est notre grande ignorance. Pour tous les autres, il y a 19 virus saisonniers, qui tuent aussi. Les coronavirus endémiques tuent plus ici que le chinois. Je confronte en permanence les causes de mortalité dans toute la région à cette espèce de soufflet anxiogène qui monte : pour l’instant, on a plus de chance de mourir d’autres choses que du Covid-19. Le grand âge, les comorbidités et la prise en charge tardive sont des facteurs de mortalité. C’est peut-être inentendable, mais c’est la réalité. La seule chose qui m’intéresse sont les datas, les données brutes. Les données vont rester, les opinions, elles, changent… Je ne dis pas l’avenir, mais je ne suis absolument pas terrifié.

« Dans mon monde, je suis une star mondiale »

Comment expliquez-vous la situation dans l’est de la France ?

Pr Didier Raoult : Je suis scientifique, c’est ce qui manque dans ce pays ; une grande partie du monde politique et administratif réagit comme vous (les médias, NDLR). Nous, nous ne devons pas réagir comme ça. Les seules données qui m’intéressent ce sont les données d’observation, je n’ai pas d’opinion. Il n’y a que la presse qui parle de ce qui se passe dans l’Est, moi, je n’ai pas de données. Pour l’Italie, on disait pis que pendre, j’ai reçu une analyse, c’est comme ailleurs, ce sont des gens de plus de 75 ans. Les Japonais ont fait un très beau modèle expérimental en confinant les croisiéristes assez âgés sur le Diamond Princess. On a bien vu que c’était contagieux, 700 l’ont chopé. Mais en dépit d’une population très fragile, il n’y a eu qu’1 % qui sont morts. C’est la réalité observée. Quand il y aura 1 000 morts dans l’Est, je dirai oui, c’est grave.

Vous êtes en permanence à contre-courant du discours…

Pr Didier Raoult : Ce n’est pas parce qu’il y a quelques personnes qui pensent certaines choses à Paris, que je suis à contre-courant. Dans mon monde, je suis une star mondiale, je ne suis pas du tout à contre-courant. Je fais de la science, pas de la politique. Les maladies infectieuses, ce n’est pas très compliqué, c’est diagnostic et traitement. C’est le B-A ba, si les gens ne connaissent pas le B-A ba des maladies infectieuses ou de la chloroquine qui s’apprend en troisième année de médecine, je n’y peux rien. Je vais pas refaire l’éducation de ceux qui refont le monde sur les plateaux-télé. Je me fous de ce que pensent les autres. Je ne suis pas un outsider, je suis celui qui est le plus en avance. La vraie question est : comment ce pays est arrivé dans un tel état que l’on préfère écouter les gens qui ne savent pas que plutôt ceux qui savent ?

24 patients sont suivis dans l’essai clinique, combien de personnes ont été traitées depuis…

Pr Didier Raoult : On en a traité d’autres mais je ne vous dirai pas combien. J’en informerai d’abord le ministère.

Après six jours de traitement, la charge virale de 75% des patients est négative, sont-ils pour autant guéris ?

Pr Didier Raoult : Ils sont guéris du virus. Mais si vous avez des lésions pulmonaires, elles ne disparaîtront pas en trois jours. Nous ne savons pas pour le moment non plus si, une fois guéri, vous pouvez retomber malade, cela n’a pas été décrit par les Chinois qui ont deux mois d’avance sur nous.

Quid des 25 % qui sont toujours positifs ? Leur situation s’aggrave-t-elle comme on le dit autour des 7e et 8e jours ?

Pr Didier Raoult : Nous n’avons pas eu d’aggravation dans les cas traités mais nous ne voyons pas de gens dans des états graves. Pour l’instant, les cas graves sont ceux qui ne sont ni détectés, ni traités et qui arrivent avec une insuffisance respiratoire très grave. Ils vont directement en réanimation et ils vont mourir là-bas. Si on dépiste et que l’on traite les gens précocement il y a forcément plus de chance de les sauver que 48 heures avant la phase terminale.

Votre stratégie depuis le début de l’épidémie est de mobiliser tout l’IHU pour faire du dépistage massif, pourquoi, cela n’a pas été une stratégie nationale dès l’origine ?

Pr Didier Raoult : Ce n’est pas ma stratégie, c’est du bon sens. Je ne sais pas pourquoi ce n’est pas une stratégie nationale, c’est un choix politique. Moi, je fais mon devoir, point final. Je fais ce que je dois faire, je joue ma partition dans une pièce. Mais ce n’est pas moi qui ai inventé le théâtre, ni le texte. Je suis le seul à avoir une pensée classique sur les maladies infectieuses alors que tout le monde perd ses nerfs…

Quid des effets secondaires du traitement à l’hydroxychloroquine ?

Pr Didier Raoult : Ce qu’on dit sur les effets secondaires est tout simplement délirant. Ce sont des gens qui n’ont pas ouvert un livre de médecine depuis des années. Plus d’un milliard de gens en ont bouffé, les personnes qui souffrent de lupus en prennent pendant des décennies… Je connais très bien ces médicaments, j’ai traité 4 000 personnes au Plaquénil depuis 20 ans. Ce n’est pas moi qui suis bizarre, ce sont les gens qui sont ignorants. On ne va pas m’apprendre la toxicité de ce médicament.

« On ne peut pas faire boire un âne qui n’a pas soif »

Le gouvernement a annoncé élargir les essais sur l’hydroxychloroquine mais par des équipes indépendantes de la vôtre, pourquoi ?

Pr Didier Raoult : C’est normal. Jusqu’il y a 30 ou 40 ans, en faisant face à des maladies qu’on soignait mal ou pas, la méthodologie, on s’en foutait un peu. Le premier type qui avait une infection à staphylocoque, on lui donnait de la pénicilline, il était guéri et tout le monde était content. Au fur et à mesure où l’on a été de plus en plus compétent, il a fallu faire des études en double aveugle, puis rendre publiques des données pour ne pas qu’il y ait des tricheurs, notamment en raison des enjeux financiers. Aujourd’hui, on sait par les Chinois que le portage moyen du virus est de 20 jours. Nous, nous avons les moyens de mesurer la charge virale, on voit qu’elle baisse, donc c’est que ça marche. On n’avait pas besoin de groupe témoin. Je suis content de l’élargissement des essais avec des médicaments, qui marchent, je suis juste un docteur. Si vous avez des doutes sur ma crédibilité, ce n’est pas mon problème. Il y a des gens soignés dans le monde entier, je ne me sens pas plus responsable des malades de Paris que de Corée. Ce seront les plus intelligents qui seront le mieux soignés. Je n’essaie pas d’être arrogant. Si les gens ne veulent pas regarder les chiffres, je n’y peux rien. Nous avons réalisé les 2/3 des tests de France, on a mis en place une machine de guerre. Après, on ne peut pas faire boire un âne qui n’a pas soif.

La Provence, le 21 mars 2020

Rappel :

Coronavirus : diagnostiquons et traitons ! Premiers résultats pour la chloroquine (Pr Raoult)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

38 commentaires pour Didier Raoult : « Je ne suis absolument pas terrifié »

  1. brunoarf dit :

    L’angoisse des financiers avant l’orage

    Aujourd’hui j’ai fait le tour de plusieurs assureurs. Je leur ai demandé comment ils appréhendaient les semaines à venir. Les dirigeants esquivent, contournent la question, réservent leurs réponses. En bas de l’échelle, les gens sont plus loquaces. Plus une affaire ne se fait. Les vendeurs d’assurance sont payés pour boucler les dossiers en cours, et n’ont plus de programme pour la suite.

    La vraie question est de savoir qui paiera ses primes à la fin du mois ? J’entends que certaines grandes compagnies ont six semaines de trésorerie pour tenir. Trop de défauts de paiement en mettra plusieurs en difficulté. 

    La CNP a pris soin de communiquer urbi et orbi sur sa solvabilité. Cette précaution est suspecte. La grande peur, je la connais : c’est celle d’un rachat massif de portefeuilles d’assurance-vie. Les assureurs n’ont pas assez de liquidités pour rembourser tout le monde, surtout si la panique se fait chez les clients. Les assureurs sentent bien que le scénario noir n’est pas à exclure dans les jours qui viennent. 

    Ce faisant, beaucoup d’assureurs renâclent à payer les prestations. Ici, on me dit qu’il fallut insister fortement pour qu’un grand assureur de la place paie les trois mois de salaire qu’il devait à un client au titre d’un contrat de prévoyance. Là, les patrons demandent la mise en oeuvre de la clause de perte d’exploitation, et les assureurs refusent. Les litiges sont remontés à Bercy. 

    Selon toute vraisemblance, Bercy demandera aux assureurs de plier. Mais ce n’est que reculer pour mieux sauter. La situation risque de se tendre dangereusement. Je pronostique des nationalisations massives en mai pour éviter des faillites systémiques. 

    https://www.lecourrierdesstrateges.fr/2020/03/20/le-jour-ou-la-france-a-commence-a-se-disloquer/

  2. zoé dit :

    La quinine ne coûte pas cher c’est peut-être la raison de son désinteressement de la part des labos qui prèfèrent certainement d’autres solutions plus juteuses. Cela dit, je ne supporte pas la quinine qui me donne des nausées mais si c’est pour être sauvée je n’hésiterais pas.La quinine existe aussi en homéopathie China rubra en 5 CH.

  3. xavib dit :

    Je l’aime bien ce Professeur. Il sait de quoi il parle et il leur en envoie plein la g… à ces petits salopards de politiciens.
    Et surtout il les empêche de confiner en rond…. et ça a l’air de les rendre fous de rage !

    Trump lui a fait confiance, lui, et a ordonné qu’on commande de la chloroquine pour les Américains.

    • zorba44 dit :

      Moi aussi. J’aurais honte d’être un politique glosant, oiseux et pontifiant …après cela !

      …les politiques ne sont d’ailleurs plus rien que des vendus à Satan !

      Jean LENOIR

  4. Robert dit :

    Compétent dans son domaine, on ne discute pas… Mais optimiste ou réaliste le professeur face au Covid ? C’ est toute la question…

  5. Abroz60 dit :

    Mais qui est vraiment votre champion Raoult ?
    Demandons le à une journaliste experte qui le suit depuis longtemps

    https://marcelle.media/2020/03/19/mais-qui-est-le-professeur-raoult/

  6. Eric83 dit :

    Comme cela fait du bien de voir une journaliste se faire remettre à sa place avec ses questions perfides.

    La différence éclatante entre Didier Raoult et nombre d’autres personnes du corps médical – sans parler de ces ignares de pseudo-journalistes et pseudo-experts qui « débattent » pendant des heures chaque jour sur les plateaux télé sans rien connaître du domaine des infections ni de leurs traitements -, c’est qu’il garde la tête froide, sa lucidité et son discernement.

    Alors que président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy appelle solennellement MAIS SEULEMENT DEPUIS HIER SOIR, 20 mars, à une stratégie de dépistage massif, ces pseudo-journalistes feraient mieux de le questionner lui, ses confrères mais surtout nos gouvernants qui ont pris des décisions criminelles depuis 2 mois en refusant de faire dépister les personnes présentant des symptômes…comme le demandait Didier Raoult.

    A lire la déclaration ci-dessous, du Pr Dominique Deplanque, coordinateur des activités de recherche clinique du CHU de Lille, la route semble encore pavée d’obstacles pour faire accepter les résultats probants de l’hydroxyclhoroquine…et encore plus pour promouvoir ce traitement.

    « Un autre type de médicament peut aussi être ajouté à l’essai. « L’hydroxychloroquine », dont on parle beaucoup, suite à une étude réalisée à Marseille, pourrait ainsi, potentiellement, être rajoutée au protocole, « courant de la semaine prochaine ».

    Mais, attention, prévient le médecin, pour l’instant « il n’y a pas de preuve, juste un signal, sur UN effet : le portage du virus dans la gorge et le nez… et pas sur l’évolution clinique du patient ». En outre, le spécialiste ajoute qu’il est dangereux de « dévaliser les pharmacies pour s’en procurer ». »

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/coronavirus-ce-week-end-chu-lille-teste-trois-traitements-contre-covid-19-1803982.html

  7. brunoarf dit :

    Samedi 21 mars 2020 :

    16h42 : USA : les mesures de relance pourraient être supérieures à 2.000 milliards de dollars.

    Les mesures de relance actuellement en discussion au Sénat américain pourraient s’élever à plus de 2.000 milliards de dollars (soit 1.870 milliards d’euros), a déclaré samedi le conseiller économique de la Maison blanche, Larry Kudlow. Il a également précisé que les législateurs considéraient suspendre les prélèvements d’impôts pour les petites entreprises.

    16h38 : Coronavirus : l’Allemagne prévoit 156 milliards d’euros de dette publique supplémentaire.

    L’Allemagne prévoit d’emprunter 156 milliards d’euros cette année, suspendant ainsi ses restrictions constitutionnelles à l’endettement pour combattre la crise du coronavirus. Le gouvernement estime qu’il s’agit d’une « situation d’urgence exceptionnelle », justifiant de déroger à la règle de rigueur budgétaire garantie dans la constitution.

    https://www.lesechos.fr/direct

  8. bourgeaud nadine dit :

    je salue le professeur RAOULT .je suis médecin et je suis complétement effarée par la gestion de cette crise sanitaire que d’aucun traitent de pandémie!ok de nombreux pays sont touchés mais le nombre de décès est à pêine plus élevé qu’une grippe annuelle!cela ne renie aucunement la gravité de certains cas et le fait que certains malades vont surtout mourir de pneumopathie.le pr RAOULT est le seul à présenter un plan concret basé sur son expérience de scientifique et de clinicien et si les nuls du gouvernement l’avaient suivi on n’en serait pas à la situation chaotique actuelle!donc tester ,dépister diagnostiquer et traiter avec ici la chloroquine ou la vit c à hautes doses…etc voilà de la gestion de crise et de plus dans cette gestion on isole les personnes diagnostiquées positives et pas la France entière.distribuer des masques , des gants et des consignes de distanciation auraient suffi mais le gouvernement a montré son incapacité dès le départ par défaut de moyens pour les soignants et en plus le ministre ergote sur les protocoles de traitement par le chloroquine alors que la chine l’a utilisé!en période de crise ce qui compte c’est le résultat et de plus il s’agit d’un produit très connu préconisé en prévention du paludisme aux voyageurs qui vont en Afrique!donc notre ministre est déconnecté et devrait au contraire s’appuyer sur le savoir et la clinique mise en place par le Pr RAOULT.

    • Johnjohn dit :

      Notre ministre est parfaitement connecté , mais avec un certain lobby qui n’a pas réussit à faire taire le dr Raoult.
      Propagez la bonne parole!
      Bon courage .

  9. ERIC83 dit :

    Je viens d’entendre sur BFM-WC que Trump aurait d’ores et déjà validé la distribution de 10 000 traitements à la Chloroquine pour des personnes infectées.
    Réaction outrée sur le plateau d’un médecin généraliste, Marcel Ichou, officiant à paris 8ème et manifestement un anti-Pr Raoult et anti-chloroquine.
    En tous cas, d’après les tweets de Trump, POTUS est sûrement le plus grand supporter du Pr Raoult en ce moment…et c’est tant mieux !
    Si un traitement est administré aux US avec cet ordre de grandeur dans les jours qui viennent, nous serons vites fixés sur l’efficacité à grande échelle de l’hydroxicholoroquine en association ou non avec l’Azythromycine.

    Donald J. Trump@realDonaldTrump 4h
    HYDROXYCHLOROQUINE & AZITHROMYCIN, taken together, have a real chance to be one of the biggest game changers in the history of medicine. The FDA has moved mountains – Thank You! Hopefully they will BOTH (H works better with A, International Journal of Antimicrobial Agents
    ….be put in use IMMEDIATELY. PEOPLE ARE DYING, MOVE FAST, and GOD BLESS EVERYONE!

    • MJ dit :

      Et si ça marche, et ça marchera, Raoult se verra proposer un super labo aux US.

      • Laff dit :

        Trump a validé. Mais la FDA temporise et attend d’autres résultats. Donc comme en France, Maroc, Usa, tout le monde attend de plus amples résultats.

  10. petitbob dit :

    sur PubMed, Didier Raoult a 2876 publications ! je ne pense pas que le pseudo-expert de BFM en a autant ! il sait de quoi il parle…

  11. Danse dit :

    @ Abroz60 et Serge
    Merci pour les deux articles très instructifs en lien avec le Pr. Raoult, on y apprend les détails techniques et on a confirmation du dessous des cartes « politiques » avec l’étendue de la connerie des « décideurs » de notre pays.
    En fait on comprend comment les « décideurs » malgré leurs tentatives ont complètement échoué dans leur entreprise de torpiller ce médecin qui préconise l’impensable : des traitements connus et éprouvés depuis le XXe siècle, qui rapportent au Peuple et pas du tout à big pharma et à ses actionnaires.
    Le Pr. Raoult en ce sens est un vrai révolutionnaire, un Gilet Jaune de la santé à qui IL EST TROP TARD pour envoyer un LBD dans l’oeil ou faire une descente dans son laboratoire comme on a fait à d’autres.
    Non seulement il est trop connu internationalement et en France, mais en plus d’autres pays vont avoir d’énormes résultats avec son traitement : les intérêts qui gouvernent la France ne peuvent pas se permettre de nous imposer l’obscurantisme nécessaire à leur contrôle, ça se verrait trop. Ils sont coincés ! Peuple de France, nous allons gagner !

    @ Nadine Bourgeaud
    Merci d’être un médecin intelligent. J’en ai connu peu. Vous donnez de l’espoir.
    Oui la vitamine C est un autre traitement, un traitement fabuleux, et il y en a d’autres, par exemple l’iode, les huiles essentielles, l’argile verte… Mon fils n’a jamais vu le pédiatre grâce aux suppositoires à l’eucalyptus globulus.

    @ Eric
    Le coup de Trump est une bombe : en s’engageant personnellement pour un traitement il met complètement en péril le projet de vaccins et de contrôle mondialiste !
    Les Américains vont se réveiller massivement et le mouvement contre les vaccins va prendre une grande ampleur. Et ils vont voter pour lui aux élections présidentielles alors que son obéissance à Israël l’avait conduit à des décisions désastreuses. C’est un retournement de situation.

  12. dominique meribel dit :

    Félicitations, la France est en pôle position pour le prix nobel de la connerie.

    Gober sans réfléchir les aneries de l’OMS (Organisation du Massacre Sanitaire) dirigée par Tedros Ghebreyesus qui n’est ni pharmacien, ni médecin, mais est titulaire d’un doctorat en philosophie de la vie communautaire. Nommé ministre de la santé de l’Ethiopie par le dictateur Marxiste Mengistu, avec la chine qui finance les infrastructures de l’Ethiopie, il était difficile d’aller à l’encontre de la propagande du parti communiste chinois qui a tout fait pour ne pas ébruiter cette épidémie qui a démarré début Décembre 2019. C’est donc logiquement qu’il se prononça à l’encontre de toutes restrictions aériennes vis à vis de la Chine: « de telles restrictions peuvent avoir l’effet d’augmenter la peur et les stigmates, avec peu de bénéfices sur le plan de la santé publique ». Bien sur les couillons d’occidentaux ne voulant surtout pas évoquer la corruption ou les conflits d’intérêts du directeur africain de l’OMS sous peine d’être taxé de racistes, ont tous comme des moutons suivi aveuglément les conseils de cette pseudo organisation médicale. Laisser venir des centaines de milliers de voyageurs d’une zone épidémique potentiellement porteurs d’un virus pour lequel il n’existe pas de traitement, ceci sans aucun contrôle c’est vraiment une première dans l’histoire de l’humanité. Avec la puissance des transports aériens l’infection a été mondiale et rapide. Vraiment une opération menée de main de maitre, le directeur de l’OMS sera très certainement généreusement récompensé par ses maitres chinois.

    Mettre en avant dans les médias des bouffons se faisant passer pour des experts médicaux qui n’ont pas cessé de minimiser les conséquences médicales en faisant passer le SRAS pour une grippette ou un gros coup de froid a été très efficace auprès du public qui pour beaucoup n’ont pas encore compris le massacre qui les attend. Avec le gratin de l’académie de médecine en la personne de son président Jean-François Mattei qui trouve que la gestion est parfaite, François Bricaire de l’académie de médecine qui rajoute qu’il ne s’agit qu’une virose saisonnière, Douste Blazy qui juge pas opportun de contrôler aux aéroports et aux frontières les passagers, l’hyper ministre de la santé Agnès Buzyn qui affirme que « Le risque d’importation depuis Wuhan est quasi nul, le risque de propagation du Coronavirus dans la population est très faible, le dispositif opérationnel de gestion du coronavirus est solide et les mesures qui ont été prises sont efficaces », sans oublier des bateleurs télévisuels comme Michel Cymes qui suit le sens du vent. Avec le tout nouveau ministre de la santé Olivier Véran qui affirme que « fermer les frontières, « une réponse qui scientifiquement n’a pas d’intérêt et que c’est le confinement qui provoque la circulation du virus », ce serait le « conseil scientifique des frontières » qui le dit. Un vrai ramassis de conneries anonnées par des lèches culs de luxe. C’est exactement le contraire de ce que font les pays comme Taiwan, Singapour, etc.. qui ont bien pris la mesure du danger. Il faudrait sérieusement penser à mettre aux commandes un professionnel.

    Raconter des bistouilles sur la disponibilité des masques pour les soignants est vraiment lamentable, les envoyer au front l’est encore plus. Si contaminés, ils vont multiplier les malades en transmettant le virus. Même les millions de vieux masques auraient pu être utiles en changeant les élastiques à la main, pourquoi les avoir brûlé sans avoir prévu comment les remplacer ou inciter chaque médecin à avoir des masques dans son cabinet.

    Raconter que les masques ne servent à rien pour les personnes non malades n’incitera pas le grand public à mettre un masque dans les transports en communs bondés pour aller travailler. Les asiatiques sont débiles, le franchouilleux est meilleur que tout le monde. Il vaudrait mieux inciter les gens à mettre un masque fait maison avec du tissus que rien du tout. Sinon ce sera l’explosion des contaminations dus aux transports en commun et aux lieux de travail comme les open space à plusieurs dizaines de personnes. Il faut que les membres du gouvernement montrent l’exemple et commencent par se protéger, voir les cas de contamination des députés et des maires. Demander aux policiers de contrôler sans masque ni gants l’attestation de circulation est vraiment dangereux pour le public si un agent est contagieux et également pour les agents si une personne contrôlée est contagieuse. On nage dans le délire le plus total.

    Le problème avec ce virus hyper contagieux est que, si l’on ne fait rien, le nombre de cas est doublé tous les 3 jours et donc multiplié par 1000 tous les mois. Si vous avez 60 cas contagieux, en moyenne au bout d’un mois vous avez 60 000 cas et au bout de deux mois 60 000 000 cas. Entendre un spécialiste dire qu’il va tester de nouveaux médicaments et qu’il aura un résultat dans deux mois avec autorisations, rapports, contrôle des pairs, etc… montre bien qu’il n’a rien compris à la situation, dans deux mois le nombre de malades sera multiplié par un facteur de un million si le confinement n’aplatit pas la courbe, le médicament ne servira pas à grand chose, c’est fin de partie avec des millions de morts.

    Le seul qui est actif en france c’est le Pr Didier Raoult avec un début de proposition avec la chloroquine plus un antibiotique. Un très grand bravo à lui.

    L’OMS (Organisation du Massacre Sanitaire) après avoir exhorté les couillons a laisser grandes ouvertes les portes pour propager l’épidémie, l’OMS pour une fois exorte à faire test, test, test, nous en france on les meilleurs avec radar, radar, radar, tout ceci pour 3000 décès sur les routes. Alors qu’avec le covid si les hopitaux s’écroulent avec 70% de contamination et 20% de cas graves qui ne seront pas traités donc pas mis sous respirateur, cela fait 70millionsx0.7×0.2=9millions de morts la première année, plus les décès dus à l’arrêt des hopitaux qui ne pourront plus soigner les accidentés, les crises cardiaques, etc….. Le 1% à 3% de décès qui est seriné dans les médias est le taux de mortalité quand on arrive à mettre les cas graves sous respirateur, avec 9millions de cas graves tout partira en couilles, tous les cas graves iront direct dans les fours crématoires. Si en plus l’immunité collective ne marche pas avec ce virus parce qu’il évolue où ne génère pas suffisament d’anticorps, c’est probablement 10% de la population qui décèdera chaque année, sans compter tous les invalides respiratoires qui resteront sur le carreau. Tous les systèmes d’analyse des centres de recherche type CNRS, Inserm, labos militaires doivent être mis à contribution pour tester la population. Les usines textiles doivent être réquisitionnées pour fabriquer des masques. On ne doit pas laisser les malades avec toux et fièvre, développer une forme grave de pneumonie qui sera difficile à soigner, ils doivent être mis sous chloroquine, interféron, anti protéase ou autres anti viraux. Les cas de pneumonies graves doivent être mis sous chloroquine, anti-viraux et si nécessaire sur anti arthtritique pour éviter la tempête de cytokines qui détruit les poumons. Si on ne fait rien c’est 9millions de morts la première année. Bien sur depuis le début nos grands charlantans endorment le public avec des chiffres bidouillés sur le nombre de morts.
    Une vraie arme biologique qui va dégager de la place pour les survivants chinois.
    http://www.indiandefencereview.com/spotlights/is-nazi-china-emerging/0/

    AVEC POTENTIELLEMENT 9 MILLIONS DE MORTS SI RIEN N’EST FAIT, C’EN EST FINI POUR LA FRANCE

  13. Danse dit :

    Nous pouvons prendre soin de notre santé nous-mêmes sans rien demander à personne, il y a plusieurs moyens.
    On peut faire des inhalations, mettre des cataplasmes, ou envoyer de l’air chaud et humide à 56° dans les bronches qui trucide le virus sans nous soumettre à la médecine :

  14. Eric83 dit :

    OUPS, dans la série Covid19, on ne vous dit pas tout !

    EXCLUSIF . Coronavirus COVID19 : “vérifiez vos assurances vie”, une bombe lancée par un groupement de gendarmerie.

    « Le GGD, (le groupement de gendarmerie départemental) vous conseille de vérifier vos contrats d’assurance et notamment les bénéficiaires de vos assurances vie ».

    « Ce document, envoyé par mail et reçu par tout un escadron de gendarmerie, a fait un tel effet, qu’il a été publié sur un des groupes Facebook fermés auxquels seuls les gendarmes ont accès. »

    « Sur ce groupe fermé Facebook les commentaires effarés ont été tellement nombreux que la publication a été supprimée ce samedi 21 mars au soir, par le modérateur de ce groupe. Ce conseil a été perçu par les gendarmes comme une bombe. Dans la guerre contre le COVID19 il n’en fallait pas plus pour effrayer les troupes. »

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/exclusif-coronavirus-covid19-verifier-vos-assurances-vie-bombe-lancee-groupement-gendarmerie-1804398.html

  15. Robert dit :

    Les scientifiques sérieux ont déjà fait le bilan, en privé :
    Dans quelques mois, 60 à 70 % de la population aura été infectée, confinement ou pas. Le virus s’ éteindra alors de lui-même, faute de relais, comme la grippe.
    Le confinement a pour but de « lisser » l’ épidémie pour éviter aux hôpitaux d’ être brutalement surchargés. En effet, l’absence de tests empêche de trier pour pouvoir soigner préventivement.
    Dans cette population infectée, 85 % n’ auront ressenti que des troubles mineurs, et 15 % des troubles majeurs ayant nécessité une hospitalisation. De 1 à 3 % pourraient décéder…
    Ces données ne constituent pas la doxa officielle en France, où un confinement brutal est censé réduire l’ épidémie. Lorsque le bilan sera fait dans quelques mois, si le chiffre de décès est jugé trop élevé, notre président expliquera que c’est parce que les Français ont manqué de civisme !
    En Allemagne, Mme MERKEL a « vendu la mèche » il y a quelques jours en avouant que 70 % des allemands pourraient être infectés. Silence des médias, en France en particulier…

  16. Valais dit :

    Didier Raoult : «Pour traiter le Covid-19, tout le monde utilisera la chloroquine»

    Joint dimanche, ce spécialiste des maladies infectieuses se dit convaincu d’avoir trouvé un remède contre le coronavirus. Le Pr Raoult juge « immoral » d’attendre pour l’administrer et affirme qu’il se « fiche » qu’un essai clinique soit lancé.

    « J’estime ne pas avoir le droit en tant que médecin de ne pas utiliser le seul traitement qui ait jusqu’ici fait ses preuves », dit le Pr Didier Raoult.

    http://www.leparisien.fr/societe/didier-raoult-pour-traiter-le-covid-19-tout-le-monde-utilisera-la-chloroquine-22-03-2020-8285511.php

    • Joe Bidet dit :

      Qu est ce qu’ils attendent ces pourris ?? que Big Pharma ait fabriqué des millions de « vaccins » pour les vendre à prix d’or ?

  17. J-P dit :

    Ce qui gêne les pourris qui ont le pouvoir c’est qu’ils auraient préféré se garder pour eux le remède…. pour ça il ne fallait pas que ça s’ébruite, seule le populo aurait été contaminé et confiné !

  18. Samm dit :

    Hallucinant! A se demander se qui se trame derriére tout ça. Je crains bien que ça ne soit encore qu’une affaire de gros sous.
    Pas assez chére petite chloroquine!
    Attendons plutôt un nouveau traitement qui se vendra bien mieux. De toute manière, en période de crise les décès dus à l’attente du nouveau traitement seront facilement attribués à d’autre pathologies.

  19. Piazzas dit :

    Des paroles pleines de bon sens et de sagesse, je souhaite que d’autre fassent de même…..

  20. Ping : Psychose, Macronavirose, Vaccinose et Pot aux Roses | Xochipelli

  21. Ping : Coronavirus : Entretien avec le professeur Didier Raoult… La science posée face à l’hystérie politico-médiatique… | Resistance71 Blog

  22. Ping : Non, la France n’est pas en guerre ! – Les moutons enragés – Le Monde

  23. Elodie dit :

    Le Pr Didier Raoult est un homme sage et solide. Tout le contraire du freluquet du Touquet et de l’asperge du Havre…

  24. MP dit :

    La corruption académique tue ! Ce sont des assassins…

  25. noémie dit :

    A l’Elysée et dans les Labos de Very Big Pharma ils traitent Raoult de « FOU FURIEUX » !!! c’est qui les FOUS ??? Forcément il leur enlève les MILLIARDS DE PROFITS de la BOUCHE….

    Il faudra du sang sur le billot quand tout ça sera derrière……..

  26. Libérez vous du mensonge:

  27. Lebert dit :

    Merci Professeur ,vous avez la science et la conscience ! Vous ne vous contentez pas de palabres! J’emploie ce mot car j’ai vécu une grande partie de ma vie il y a déjà pas mal d’année en Afrique dans plusieurs régions avec mes parents (coloniaux dans le bon sens du mot !!) et nous avons pris quinine puis nivaquine selon l’appellation et
    Nous sommes toujours restés en parfaite santé!
    Je n’ai plus 20ans et si peur j’avais de ce virus
    Je sais que je pourrai être traitée
    Je suis persuadée que beaucoup de médecins qui sont de véritable guerriers! Eux!!!!…Vous suivent

  28. Ping : Psychose, Macronavirose, Vaccinose et Pot aux Roses. 02 | Xochipelli

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s