Effondrement confirmé… Le PIB des Etats-Unis chute de près de 33% au 2ème trimestre

C’est un véritable suicide collectif, une démolition contrôlée à l’échelle de la planète… que l’on doit non pas à la pseudo-pandémie du coronavirus, mais bel et bien aux “élites” mondialistes qui préparent leur “Grand Reset”. Cette crise fabriquée n’est d’ailleurs pas perdue pour tout le monde… n’est-ce pas Messieurs Bezos, Zuckerberg et Musk ? (voir ici) OD

Partout dans le monde, la très lourde facture du coronavirus

« Ce jeudi ont été dévoilés les résultats financiers de nombreuses entreprises. Les chiffres sont catastrophiques. Les Etats ont dévoilé leurs PIB du deuxième trimestre. Là aussi, les chiffres donnent le vertige.

Pourquoi c’est important. Des milliards perdus pour les pétroliers, les avionneurs, les constructeurs automobiles, des PIB en chute libre : l’économie mondiale paye la facture de la pandémie, tandis que de nombreuses incertitudes pèsent encore sur un éventuel rebond. Dès lors, l’ampleur de la récession qui commence s’annonce catastrophique… d’autant que le monde n’est pas à l’abri d’un rebond de la maladie.

Les entreprises dans le rouge

Aviation. L’aéronautique paye un tribut écrasant à la crise. L’avionneur européen Airbus a annoncé une perte nette de 1,9 milliard d’euros au premier semestre. Son grand rival Boeing a perdu 2,4 milliards de dollars. Air France-KLM a de son côté déploré 2,6 milliards d’euros de pertes au deuxième trimestre.

Automobile. L’industrie automobile a aussi calé. Le constructeur français Renault a subi au premier semestre la perte nette la plus lourde de son histoire, 7,3 milliards d’euros. L’Allemand Volkswagen a, lui, annoncé une perte avant impôts de 1,4 milliard d’euros au premier semestre.

Ferroviaire. Côté ferroviaire, la SNCF a subi une perte de 2,4 milliards d’euros tandis que l’allemande Deutsche Bahn connaît la pire crise de son histoire avec une perte de 3,7 milliards. 

Pétrole. Les compagnies pétrolières ont révisé à la baisse la valeur de leurs actifs, pour cause d’effondrement des cours du brut et de la demande. Avec pour conséquence des pertes abyssales au deuxième trimestre, de 8,4 milliards de dollars pour Total, de 18,1 milliards de dollars pour l’anglo-néerlandais Royal Dutch Shell.

High-Tech. Dans la tech, le sud-coréen Samsung, leader mondial des téléphones portables et des cartes mémoires, a vu son bénéfice net trimestriel bondir de 7,3%. D’autres entreprises s’en sortaient, à l’instar du groupe de messageries américain UPS, profitant de la hausse du nombre de colis commandés, ou Procter & Gamble, capitalisant sur la demande accrue pour les produits de nettoyage. 

Groupes français. Derniers grands groupes français à avoir publié leurs comptes en fin de journée jeudi, L’Oréal, Lagardère et Saint-Gobain ont affiché respectivement une dégringolade du bénéfice net de 21,7% et des pertes nettes de 481 millions d’euros et 434 millions d’euros, des malheurs en bonne partie liés à la pandémie.

Les PIB des Etats chutent

Le PIB des Etats-Unis – première économie mondiale – a chuté de 32,9% au deuxième trimestre. Le Mexique a connu une chute de 17,3%, la plus forte de son histoire.

L’Allemagne, première économie européenne, a dévoilé un plongeon historique de 10,1% de son PIB sur la même période.

Attention toutefois à ne pas comparer hâtivement : l’évolution américaine en rythme annualisé compare le PIB à celui du trimestre précédent, et projette l’évolution sur l’année entière à ce rythme, ce qui tend à amplifier les variations. Par rapport au deuxième trimestre 2019, la baisse est de 9,5%.

« Cette pandémie est le plus grand choc pour l’économie américaine de mémoire humaine », a souligné mercredi le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell. L’assertion vaut pour le monde entier ».

Le Dauphiné Libéré, le 31 juillet 2020

Lire aussi :

France : plongeon historique du PIB de 13,8% au deuxième trimestre

Rappels :

Confinement : près de deux milliards d’emplois détruits ou amputés à travers le monde

PLANdémie – Faillite et assassinat de masse programmés !

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Effondrement confirmé… Le PIB des Etats-Unis chute de près de 33% au 2ème trimestre

  1. zorba44 dit :

    Qui cela va-t-il étonner ? Pour le moment on a cassé les premiers jouets…

    …Du coup les métaux se sont appréciés de 30 à 50% (pas le fer et le cuivre, le plomb ou le zinc …pour ceux qui ont besoin d’un dessin !) tandis que les prix s’effondrent surtout pour l’immobilier, les biens et certains services.

    Donc pour ceux qui ont besoin d’investir pour leur forteresse et qui n’ont pas assez de liquidités c’est le moment de s’alléger de quelques cailloux !

    Jean LENOIR

    • matbee dit :

      Gardez-les vos cailloux, malheureux !!! surtout si c’est pour les échanger contre un tas de pierres qui vont s’écrouler…

    • Abroz60 dit :

      Jean le cuivre est passé de 2.2$ à 2.9 le Kilo depuis la mi-mars ! Je te laisse calculer le % de hausse.
      Quand on extrait moins d’argent, on extrait moins de cuivre….

      • zorba44 dit :

        Pierre, tu as certainement raison et je te fais confiance là-dessus.

        Il faut sans doute du cuivre pour les tours 5G et les satellites d’Elon !…

        Jean LENOIR

  2. Erik Hochet dit :

    Comme disait Macronavirus, « la Bête de l’Evénement est là, et elle arrive… »

  3. SilberShark dit :

    L’or et l’argent métal sont les monnaies et le reste n’est qu’une illusion

  4. Goldfinger dit :

    L’or qui pousse, pousse, pousse… y a le bouchon qui va bientôt sauter !!

  5. Jacques dit :

    Quand est-ce qu’ils vont se réveiller les moutons de nos campagnes ?????
    C’est pas croyable qu’ils se laissent promener comme ça……

  6. Reich dit :

    Les dirigeants européens ont limité le nombre de décès en confinant et en supportant leur économie, ce que n’ont pas voulu faire Trump, Bolsonaro (et Boris Johnson au début).
    L’Europe voit son PIB chuter de près de 13% en moyenne, les États-Unis d’environ 33%.
    Et le nombre de morts dépasse les 150 000 pour les États-Unis (soit environ 23% du total mondial), le Brésil près de 95 000 (environ 14% du total mondial). Leur acharnement à ne pas vouloir confiner et protéger leur population avec le masque est un échec complet de leur politique, sanitaire en particulier. Il faut les traduire devant le Tribunal Pénal International pour génocide.

    • Non, vous faites erreur… Le confinement n’a rien atténué du tout. Les résultats sont à peu près les mêmes pour les pays qui n’ont pas confiné.

      Il y a même eu davantage de décès du fait que les personnes souffrant d’autres maladies sont restées chez elles et ne sont plus allées consulter ni se faire opérer. L’isolement lié au confinement a également tué de nombreuses personnes âgées.

      Grande-Bretagne, Italie : des milliers de morts à domicile à cause du confinement

      Quant au nombre de décès aux Etats-Unis et au Brésil, il faut les rapporter à la taille de leur population. Le Brésil compte 3 fois plus d’habitants que la France, les Etats-Unis 5 fois plus.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s