Le procureur de Paris s’alarme du « microfinancement » de Daesh… Et quid du « macrofinancement » ?

416 petits donateurs, 25 000 euros… Après ça que voulez-vous dire ? On se fout vraiment de nous. OD

« Lors d’une conférence, François Molins a déclaré que 416 donateurs de Daesh avaient été identifiés en France. Selon lui, le groupe aurait été financé par «des sommes modiques mais en nombre important» en provenance de France.

Depuis le 26 avril au matin, près de 500 experts et 80 ministres de 72 pays se sont réunis à huis clos à Paris, afin d’échanger leurs expériences et leurs «bonnes pratiques» en matière de lutte contre le financement du terrorisme, dans le cadre de la conférence «No money for terror». En ligne de mire : les groupes terroristes djihadistes Daesh et Al-Qaïda.

Interrogé sur France Info, le procureur de Paris François Molins a révélé le 27 avril qu’un total de 416 donateurs ayant participé au financement du groupe Daesh avaient été identifiés en France. Il s’est alarmé d’un «microfinancement» du terrorisme alimenté par des sommes «modiques mais en nombre important».

Interrogé sur Lafarge, Molins botte en touche

En revanche, interrogé sur le scandale du financement indirect de Daesh en Syrie par le cimentier Lafarge et qui pourrait impliquer l’Etat français selon de récentes révélations, le procureur n’a pas voulu s’exprimer, affirmant qu’il s’agissait d’«une affaire en cours». Il a toutefois reconnu qu’elle démontrait «effectivement que les moyens de financement du terrorisme sont pluriels».

Sur le coût des attaques djihadistes de 2015 en France, le magistrat a estimé que les terroristes avaient eu besoin de 25 000 euros pour organiser les attentats de janvier 2015 (contre Charlie Hebdo et le supermarché Hyper Cacher) et 80 000 pour ceux du 13 novembre à Paris et Saint-Denis.

C’est notamment face à ce «terrorisme low cost», qui mobilise des sommes d’argent limitées, difficiles voire impossibles à tracer et repérer à l’avance, que sont confrontés les enquêteurs et services antiterroristes du monde entier depuis plusieurs années.

Dans les colonnes du journal Le Parisien, François Molins a détaillé les moyens utilisés pour financer Daesh sur leurs théâtres d’opération, notamment au Moyen-Orient : «D’abord la zakat, la charité : on envoie de l’argent à des associations à but humanitaire ou directement à des membres de sa famille qui sont sur place […]  Ensuite, il y a la ghanima, le butin de guerre, c’est-à-dire le financement par des actes délictueux.»

Plusieurs dossiers, dans lesquels des parents sont soupçonnés d’avoir envoyé de l’argent à leur enfant parti combattre aux côtés de groupes djihadistes, sont entre les mains de la justice, et des condamnations pour de tels faits ont déjà été prononcées.

Les failles du système de mandat cash, qui permet de transférer très rapidement de l’argent à un tiers, ont aussi été utilisées pour financer les djihadistes partis combattre en zone irako-syrienne. Soupçonnée d’avoir manqué de vigilance en la matière, La Banque postale est visée depuis septembre par une enquête préliminaire du parquet de Paris ».

Rt France, le 26 avril 2018

Rappels :

Les services secrets français savaient que Lafarge finançait l’Etat islamique en Syrie

Poutine : Daesh est financé par 40 pays, y compris par des pays-membres du G20

La France finance-t-elle Daech ? L’Assemblée nationale refuse la création d’une commission d’enquête parlementaire

Guerre par procuration en Syrie : La Russie démasque la mafia Erdogan du pétrole volé… mais quid du véritable financement lourd de l’EI ?

« Amitiés franco-terroristes », mensonges et crimes d’Etat, guerres de pillage au Moyen-Orient… Lisez Jean-Loup Izambert !

 

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Le procureur de Paris s’alarme du « microfinancement » de Daesh… Et quid du « macrofinancement » ?

  1. matbee dit :

    Depuis le 26 avril au matin, près de 500 experts et 80 ministres de 72 pays se sont réunis à huis clos à Paris, afin d’échanger leurs expériences et leurs «bonnes pratiques» en matière de lutte contre le financement du terrorisme, dans le cadre de la conférence «No money for terror».

    MDR Le Drian est invité ?

  2. Jean-Loup Izambert dit :

    C’est bien Molins, tu fais des progrès. Encore un peu et tu vas pouvoir mettre en examen François Hollande pour trafic d’armes au profit de groupes irréguliers et criminels, Jean-Yves Le Drian pour complicité et complicité de crimes de guerre et Macron pour violation de la Constitution, violation du droit international et crime de guerre. Allez Molins, je vais te faire envoyer les deux tomes de 56 (IS Edition) pour que tu puisses faire arrêter ces individus qui ont favorisé le développement de groupes terroristes par la livraison de matériel militaire et d’armes. Le tome 1 est sous-titré « L’Etat français complice de groupes criminels » . Ca te parle citoyen?!

    • Oz dit :

      Je viens de recevoir « 56 » tome 2. Même si je n’ai pas encore eu le temps de le lire je me pose cette question : il n’y a personne qui puisse poursuivre Sarko, Hollande, Fabius, Le Drian etc. pour crimes contre l’humanité ? Qui peut s’en charger ? Un collectif de citoyens ? Des victimes ? Être informé c’est bien. Pouvoir ensuite agir c’est encore mieux. Les laisser poursuivre leurs méfaits est quand même scandaleux et impensable.
      Merci pour votre réponse

      • Jean-Loup Izambert dit :

        Vous verrez dans le tome 2 (Chapitres 1 et 2) les interventions de monsieur Alain Chouet – « ancien » chef du Service du renseignement de sécurité de la DGSE – et de différents juristes, avocats et spécialistes du droit international sur cette question. Ainsi que l’explique Roland Dumas, tout comme Sarkozy, Hollande – et aujourd’hui Macron – pourraient être jugés par une juridiction criminelle française. Nul besoin d’aller devant la Cour pénale internationale. Une exception toutefois: « La Cour pénale internationale serait fondée à se déclarer compétente pour carence du système français de poursuite des crimes internationaux pour lesquels le Statut de Rome sollicite la coopération et la collaboration des Etats parties. Le système général de protection des droits fondamentaux, auquel la France a adhéré, serait réduit à un système sélectif de protection de certains droits à l’encontre exclusivement de certains dirigeants responsables d’une certaine politique étrangère… » (56, tome 2, Mensonges et crimes d’Etat, p.65 et suivantes)
        Bien évidemment en lisant les déclarations du procureur Molins, nul doute n’est permis sur la carence…
        En espérant avoir répondu – partiellement – à votre question. Et merci pour votre soutien afin de faire connaître mon travail d’investigation.

  3. Bernie dit :

    Question au procureur Molins : Est-ce que la solde et les primes des militaires français envoyés en Syrie pour former et accompagner les barbus d’al Nosra et de l’EI ont été comptabilisées par vos « enquêteurs » ?

  4. calimero dit :

    Alors ça c’est Hénaurme !!!

  5. Fanny dit :

    Lis ça, Molins !

    Lafarge aurait versé près de 13 millions d’euros à des groupes armés en Syrie

    Cette somme aurait été versée par la filiale locale du cimentier entre 2011 et 2015 pour faire tourner la cimenterie syrienne. L’ONG Sherpa, partie civile dans ce dossier, accuse par ailleurs le groupe d’entrave à la justice.

    Le chiffre exact n’avait jusqu’ici jamais été dévoilé. Lafarge aurait donc versé près de 13 millions d’euros (environ 15,2 millions de dollars) à des groupes armés en Syrie entre 2011 et 2015 pour continuer à faire tourner sa cimenterie de Jalabiya, malgré la guerre. Ce chiffre est celui retenu par les trois juges d’instructions chargés de l’enquête en cours pour financement du terrorisme. Extrait du rapport interne commandé par Lafarge au cabinet américain Baker et McKenzie, il a été dévoilé hier par l’ONG Sherpa, partie civile dans cette affaire. «Dans le cadre de l’instruction, il est retenu exactement ce chiffre: 12.946.000 euros versés par Lafarge entre 2011 et 2015 au profit d’organisations terroristes parmi lesquelles le groupe État islamique», a déclaré Marie Dosé, avocate de Sherpa.

    http://www.lefigaro.fr/societes/2017/12/13/20005-20171213ARTFIG00097-lafarge-aurait-verse-pres-de-13-millions-d-euros-a-des-groupes-armes-en-syrie.php

  6. gélaniak dit :

    J’ignorais que le terrorisme était financé sur le mode du Téléthon…
    Un Terroristhon ?
    pourquoi pas mais il va falloir que les organisateurs se mobilisent pour trouver plus de donateurs… 416 c’est faiblard,… Molins a raison de s’alarmer.

  7. Un passant dit :

    (Je me refuse donc à choisir entre 2 maux le moindre (je choisirais plutôt une 3ème voie) mais c’est pas pour ça qu’on est dupe ou complètement con dans ma petite cervelle. Maintenant, je vous laisse tout de même apprécier la source. Y’a pas grand chose de « neutre » dans tout ça.)
    http://www.lejournalduforkane.com/index.php/urgent-un-stock-de-materiel-francais-thales-utilise-par-les-terroristes-salafistes-retrouve-a-al-qalamoun/

    • Dédé la Saumure dit :

      oui la source elle vaut quoi cette source?

      • Un passant dit :

        C’est la question que je me pose à chaque billet de chaque blog – j’ai pris ici pour la démonstration un exemple certes caricatural (ceci dit, si ça se trouve, l’info est tout à fait exacte).

  8. Nanker dit :

    Effectivement du côté du maquereau-financement de DAESH on pourrait regarder vers le type qui a une nappe de pizzeria sur la tête… Il sait peut-être quelque chose.

    « Les failles du système de mandat cash »… Traduction : quand on aura supprimé le cash virtualisé l’argent et donné tous pouvoirs aux banques tout ira mieux en France!

  9. serge dit :

    C’est bien pour cela que vous ne pouvez plus verser plus de 300 euros en liquide au fisc français…

  10. zorba44 dit :

    Bon tout cela c’est parfait. Un ex employeur du signataire, assureur, vient de le retrouver pour lui écrire, via une ancienne adresse française, qu’il avait eu un contrat de retraite supplémentaire couvrant la période 1985, fin 1987.

    Si c’est pas beau ça ! Le financement occulte des blogueurs retraités…

    …ah qui on a piqué au passage près de 10 ans d’augmentation de leur retraite depuis le 1er janvier 2018.

    Jean LENOIR

  11. Chamall dit :

    Il faudra faire les comptes un jour et ce jour-là ça risque d’être terrible…ce sera le moment où tout le travail d’information alternatif, et les livres de M. Izambert seront enfin reconnus.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s