« Brigades d’anges gardiens »… ou d’anges déchus !

Inversion satanique… Ces gens-là nous narguent, ils se paient vraiment notre tête. Le flicage généralisé du Nouvel ordre totalitaire se met en place au nom d’une pandémie fictive, la PLANdémie. Les médecins sont invités à dénoncer leurs patients contre rémunération… Le salaire de Judas !! Ce recensement-fichage servira bien sûr de première étape vers la vaccination obligatoire. OD

A quoi vont servir les « brigades sanitaires » anti-coronavirus ?

A partir du 11 mai, chaque département disposera d’une « brigade sanitaire » chargée d’identifier les personnes atteintes par le coronavirus et d’éviter l’apparition de nouveaux foyers d’infection. A quoi vont ressembler ces équipes « anti-covid » et comment vont-elles travailler ?

Pourquoi ces brigades ?

Les « brigades sanitaires », dont la création a été annoncée mardi par le Premier ministre, seront chargées d’enquêter sur l’entourage des malades pour repérer les personnes potentiellement contaminées et les inviter à se faire tester.

Il s’agira de « brigades d’anges gardiens, parce qu’elles vont venir au contact des malades et des personnes potentiellement malades, pour assurer leur propre protection », a expliqué samedi le ministre de la Santé Olivier Véran.

Le dispositif, déjà testé par certains hôpitaux de l’AP-HP, vise à identifier le plus grand nombre possible de personnes infectées, qu’elles soient symptomatiques ou asymptomatiques. L’objectif final est de « casser » les chaînes de contamination.

Qui va y participer ?

Les brigades seront composées principalement de salariés de l’Assurance maladie. Des employés de Centres communaux d’action sociale (CCAS), de conseils départementaux ou d’organismes comme la Croix-Rouge pourraient également les intégrer.

Au total, 3 à 4 000 personnes seront mobilisées. « Nous aurons 2 500 collaborateurs supplémentaires prêts à venir immédiatement en renfort si nécessaire », a toutefois assuré le directeur de l’Assurance maladie, Nicolas Revel, au journal Les Échos.

Les « brigades sanitaires » seront par ailleurs intégrées dans un dispositif plus large, impliquant notamment le personnel de santé et les services municipaux. Selon Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, 30 000 personnes au total pourraient être mobilisées.

Quel sera le rôle des médecins ?

Les généralistes ayant pris en charge un malade du Covid-19 devront recenser les personnes ayant été en contact avec ce patient et effectuer une première analyse du risque de contamination. En ce sens, ils formeront « la première ligne » du dispositif, a souligné Édouard Philippe.

Les informations recueillies seront transmises à l’Assurance maladie. Pour ce travail, les médecins recevront un forfait de 55 euros par patient, comprenant à la fois la consultation et la saisie informatique des coordonnées des membres de la cellule familiale.

Pour encourager les médecins à poursuivre l’enquête au-delà du cercle familial, deux euros seront versés pour chaque contact supplémentaire identifié. Ce montant sera porté à quatre euros quand les coordonnées permettant de les joindre seront renseignées, a précisé Nicolas Revel.

Comment travailleront les brigades ?

Une fois les informations sur les patients et leur entourage transmises à l’Assurance maladie, via une plateforme dédiée, les brigades seront chargées de contacter une à une les personnes recensées. Elles devront aussi identifier les autres « sujets contacts » potentiels.

Les personnes contactées recevront alors une série de consignes sanitaires et, le cas échéant, des masques et du gel hydroalcoolique. Surtout, elles seront invitées à se faire tester. En cas de test positif, une liste des personnes qu’elles auraient pu contaminer sera à son tour établie.

Qu’adviendra-t-il des personnes positives ?

Les personnes testées positives seront invitées à s’isoler soit chez elles (ce qui entraînera le confinement de tout le foyer pendant 14 jours), soit dans un lieu mis à disposition, notamment des hôtels réquisitionnés, quand la nature de leur logement rend l’isolement difficile.

Le gouvernement n’a pas retenu la mesure, un temps envisagée, de contraindre à l’isolement les personnes testées positives qui refuseraient de se soumettre à ces règles sanitaires. « Nous faisons confiance à l’esprit de responsabilité des Français », a expliqué Olivier Véran.

[Oui mais nous, nous n’avons aucune confiance en vous et en vos fausses promesses… OD]

Lire la suite sur Ouest France

Lire aussi :

StopCovid : Le gouvernement envisage un bracelet pour les personnes sans smartphone

La « gravité monstrueuse » du coronavirus est un « délire », affirme Didier Raoult

Voir aussi :

Rappels :

Virus de destruction massive

Macron, le bio-président qui veut instaurer une bio-dictature… Il faut entrer en résistance!

Nouvel ordre mondial – Bill Gates annonce le programme : « Vacciner la planète entière »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour « Brigades d’anges gardiens »… ou d’anges déchus !

  1. Ronald dit :

    Des brigades… comme du temps de Goebbels et du nazisme !!!

    • Danse dit :

      Mais… à l’intérieur de l’UE aujourd’hui, nous SOMMES dans le temps du nazisme.
      Le nazisme d’alors est juste une EXPÉRIENCE DES PARASITES DE L’HUMANITÉ qui n’a pas pu aller à son terme, à leur grand regret.
      « Rien n’est d’invention nazie, et rien n’est d’invention allemande non plus.»

      L’UE est la reprise de l’expérimentation totalitaire nazie retentée sous une autre forme, améliorée, mais en réutilisant l’Allemagne comme centre de contrôle sur l’Europe… beaucoup mieux contrôlé par les parasites cette fois.
      Nous sommes les mêmes cobayes.

    • Danse dit :

      Interview intelligente qui fait apparaître le fil conducteur :

      NAZISME ET MANAGEMENT : DES LOGIQUES COMMUNES ?

      « Historien du nazisme et de sa vision du monde, Johann Chapoutot a récemment fait paraître un essai dont la réception n’a pas été unanime : LIBRE D’OBÉIR : LE MANAGEMENT, DU NAZISME A AUJOURD’HUI.
      Il revient avec Julien Théry sur la démarche du livre et profite de l’occasion pour répondre aux objections qui lui ont été opposées. C’est la lecture de l’abondante littérature nazie sur la Menschenführung, la conduite des hommes, qui a attiré l’attention de Johann Chapoutot sur LES SIMILITUDES FRAPPANTES entre les discours de l’époque sur la nécessité de « faire mieux avec moins » et ceux qui prolifèrent aujourd’hui aussi bien dans la SPHÈRE ENTREPRENEURIALE que dans celle du GOUVERNEMENT NÉOLIBÉRAL.

      Avec l’expansion du Reich au fil des conquêtes hitlériennes et le développement de l’effort de guerre, la nécessité d’administrer le plus efficacement possible AVEC DES MOYENS RÉDUITS devint une obsession pour les cadres nazis. Et si le nazisme fut tout entier « un grand moment managérial », c’est parce que son idéologie poussa à l’extrême l’UTILITARISME qui dominait en Occident depuis les débuts de la RÉVOLUTION INDUSTRIELLE.
      Le DARWINISME SOCIAL cultivé en Europe depuis le XIXe siècle, tout particulièrement en Angleterre et en France, fut porté à son paroxysme par l’anthropologie nazie. Pour cette dernière, seule l’utilité d’une vie humaine pouvait justifier son existence – son utilité pour la prospérité et la promotion de la race germanique, appelée à dominer les autres sur tous les plans. Dans son livre, Johann Chapoutot examine en particulier le cas emblématique de REINHARD HÖHN (1904-2000). Jeune et brillant juriste engagé très tôt dans le militantisme nationaliste et antisémite, Höhn intègre le SD, c’est-à-dire l’élite de la SS, au début des années 30.
      Adjoint de Reinhard Heydrich, il devient, tout en montant les échelons de la hiérarchie dans la SS jusqu’au grade de général, professeur de droit à l’Université Humbold de Berlin et directeur de l’Institut d’études sur l’État, voué à des recherches en matière d’organisation institutionnelle adaptée au gouvernement du Reich par la race supérieure.

      Après la défaite de 1945, Höhn se fait discret pendant quelques années, avant d’être embauché par un THINK-TANK PATRONAL qui lui confie la fondation d’une école de management à Bad Harzburg en 1956.
      Ses techniques de « management par délégation de responsabilité », dont l’élaboration a commencé dès le temps du Reich, connaissent un immense succès et son Akademie für Führungskräfte der Wirtschaft forme plus de 600 000 cadres allemands jusque dans les années 80 : autant dire que son influence est dominante dans le « MIRACLE ÉCONOMIQUE ALLEMAND »…

      Höhn publie, dans le même temps, une série de manuels qui se vendent abondamment. Non seulement un PENSEUR NAZI DU MANAGEMENT, ancien dignitaire du Reich qui ne s’est jamais repenti en aucune manière de son engagement, A JOUÉ UN RÔLE DE PREMIER PLAN DANS L’ESSOR ÉCONOMIQUE DE LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE D’ALLEMAGNE, mais ses idées sur l’organisation des hommes et de la production ont été pleinement en phase, et même pionnières à certains égards, dans le développement du management lui-même.
      Non seulement la « délégation de responsabilité » renvoie à l’engagement personnel, à l’esprit d’initiative et à la culture d’entreprise prisés aujourd’hui par la science managériale, mais LA SUBSTITUTION D’AGENCES AUTONOMES, flexibles et temporaires à l’administration d’État, théorisée par Höhn au cours de sa seconde carrière, correspond pleinement à l’esprit du « New public management » devenu dominant depuis les années 1980 (et inculqué par exemple aux élites françaises à l’ENA).

      Paradoxalement, souligne Johann Chapoutot, l’ORDO-LIBÉRALISME, version allemande du NÉOLIBÉRALISME, a été promu par d’ANCIENS OPPOSANTS au nazisme, autour du chancelier Adenauer, mais la vision purement UTILITARISTE, productiviste de l’humanité qui le caractérise a pour résultat une RÉIFICATION des « ressources humaines » qui n’est pas sans similitude avec celle opérée par l’idéologie nazie. »

      Citation : « Vous devez être Leistungsfähig, c’est-à-dire capable de performance (…). Si vous n’êtes pas Leistungsfähig, c’est la mort. »

  2. Eric83 dit :

    Oulala mais qu’est-ce qui se passe-t-il ? Un média MSM – C à vous -qui descend l’étude Discovery, véritable fiasco scientifique européen !?

    Pas suffisamment de patients, de nombreux pays ont fait défection…etc…et Jupiter qui annonce les résultats cliniques pour le 14 mai…date démentie par la responsable du suivi de l’étude.

    Heureusement que le Pr Raoult n’a pas attendu les résultats des études de ces soi-disant sachants mais authentiquement imposteurs – pour rester poli – pour soigner les patients.

    • Un seul patient recruté au Luxembourg…. le seul pays qui reste parmi les 7 autres partenaires de la France ! 🙂

      On chercherait désespérément des malades de cet abominable virus qui devait décimer la planète ?

  3. leducmichael dit :

    J’ai fait parvenir cette video a une copine Dr en laboratoire lundi 04, elle avait deja été informée par les fabricants du logiciel professionnel qu’ils avaient recu l ordre par le gouvernement de mettre à jour les logiciels pour que les données patients soient automatiquement envoyées à un serveur dédié . Tout le dossier ! et seulement les données covid seront traitées …. dans un 1er temps …
    les brigades seront constituées de vrais bons citoyens et seront reconnaissables à leurs brassards aux initiales de la Securité Sociale

    • zorba44 dit :

      SS …cela n’est pas vrai. Tyran Dernier qui nous envoie ses brigades de SS !

      A quand les brigades internationales pour nous máter, nous les résistants ?

      Jean LENOIR

  4. Stéphane Paul dit :

    Pour ce travail, les médecins recevront un forfait de 55 euros par patient.
    Vous avez vu comme moi qu’ils appellent la rupture du secret médical un forfait. Ça ne s’invente pas…

  5. roc dit :

    quand on leurs a demandés de signaler les gilets jaunes qui se présentaient au urgence ils ont obéis et cette fois pour 55 € . . .

  6. Jean-Marc SIMIAND dit :

    Ils vont vite avoir du mal à trouver des malades !! L épidémie est quasi terminée.

  7. Jean-Marc SIMIAND dit :

    Exceptionnel Vincent
    Vision très juste qui m a ému !

  8. petitbob dit :

    pas sûr que beaucoup de médecins généralistes fassent ce travail : ce n’est pas leur travail mais celui des équipes de l’ARS. de plus il existe un risque très important de violation du secret médical. aux dernières nouvelles, le COVID 19 n’est pas une maladie à déclaration obligatoire comme le VIH, la tuberculose. et 55 € c’est une misère pour le boulot !

  9. Pollock dit :

    Jean Robin sur tistrya, pour le côté spirituel de tout ce que nous vivons aujourd’hui, on n’est pas obligé d’adhérer, mais j’ai retrouvé un peu de quiétude, bref, ça m’a fait du bien.

  10. Julien Roux dit :

    Nous sommes effectivement en plein régime nazi… et l’UE est un projet nazi…

    Un médecin qui s’autoriserait à penser et à dire que les vaccins sont dangereux pour la santé, est immédiatement exclu de l’ordre des médecins. Ce qui fait que la religion des vaccins (et des virus) est très difficile à démonter.

    L’ordre des médecins a été créé, en 1940, en France par Pétain, sous le contrôle du régime nazi d‘Adolf Hitler :

    Cliquer pour accéder à HistoriqueCartelPharmaceutique.pdf

    Adolf Hitler est un dictateur financé, principalement, par l’industrie pharmaceutique allemande (IG Farben) :

    Cliquer pour accéder à ComprendreLaSecondeGuerreMondiale.pdf

    Les virus ne sont en aucun cas un danger pour les humains ou les animaux. Ce sont des déchets que rejettent les êtres vivants lorsqu’ils se soignent (élimination des toxines). Mais, cette croyance est essentielle pour maintenir le besoin chez les humains d’une autorité (protection) extérieure (médecin, gouvernement, justice, police).

    Louis Pasteur est le gardien des moutons qui sont en danger face à de terribles virus qui veulent les tuer.
    Heureusement, le Pasteur est là pour protéger le troupeau avec ses vaccins plein de métaux lourds (aluminium et mercure) qui vont créer des inflammations et réagir aux ondes électromagnétiques (les métaux lourds font antenne de réception à la pollution électromagnétique).
    C’est la religion de la guerre (IG Farben) déguisée en sauveur de l’humanité (OMS).
    Il vous faut enlever le déguisement de celui qui se présente en sauveur de l’humanité pour comprendre ce qu’il est réellement :

    Cliquer pour accéder à DieuEstOMS.pdf


    Cliquer pour accéder à LaMafiaMedicale.pdf


    Cliquer pour accéder à OMSCorruption.pdf

    Sans ce besoin de protection extérieure, nos autorités perdraient leurs pouvoirs et leurs avantages financiers. Il faut donc des dangers et des ennemis pour pouvoir justifier une société entièrement sous contrôle. Ces dangers sont médiatisés à longueur d’année par nos médias aux ordres du pouvoir de l’argent, afin de faire passer les lois souhaitées par nos dirigeants bancaires : terroriste, virus, sida, conducteur, fumeur de tabac, drogué, dragueur, alcoolique, raciste, mangeur de viande, anti-vaccin, etc.

    Et si vous ne croyez pas à la religion de la guerre et à sa pensée unique, vous serez exclu de l’ordre des médecins, exclu des médias, exclu des partis politiques, exclu de la recherche institutionnelle, exclu du monde du travail, exclu de la masse qui pense correctement, par peur viscérale d’être exclue. Pour que le monde change, il nous faudra lâcher nos peurs et sortir du troupeau affolé.

    Ce qui tue ? La peur !
    Cette peur instrumentalisée par le pouvoir pour vous mettre en prison chez vous (la moitié de l’humanité vivante sur Terre).
    Adolf Hitler était un minable complet comparé au gouvernement mondial de l’OMS :

    Cliquer pour accéder à DieuEstOMS.pdf

    Virus tue !
    Boire tue !
    Fumer tue !
    Terroriste tue !
    Homme tue !
    Conduire tue !
    Réchauffement tue !

    Nous voulons vivre une vie, sans ses fausses autorités qui nous parlent à longueur de temps de morts ! Nous n’avons pas vocation à vivre dans un hôpital dirigé par les nazis des laboratoires pharmaceutiques. Nous voulons vivre libres et sans peur !

    Vivre tue, mais on s’en fout, on veut la vivre !

  11. xavib dit :

    Brigades SS…. une formation EXPRESS pour des milliers de crétins qui doivent être lâchés dès le 11 mai….

    https://www.lci.fr/sante/video-brigades-covid-une-formation-express-pour-etre-pret-des-la-semaine-prochaine-2152970.html

  12. petitbob dit :

    juste une info de ce soir : les ministres se sont auto-amnistiés en cas de procès mettant en cause leur responsabilité dans cette crise. Oui nous sommes en régime dictatorial. presque aussi pire que la Corée du Nord.

    • Gueydes A. dit :

      oui c’est classique! quand la vérité va éclater il devront fuir ou se cacher ça va leur faire très mal auto-amnistie ou pas!

  13. Ping : Infos du 11 mai 2020

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s