Coronavirus : fin de partie !

« Dans une vidéo publiée le mardi 25 février, le professeur Raoult de l’IHU à la Timone annonce qu’une étude met en avant un traitement efficace contre le Covid-19, selon les autorités chinoises, un traitement à base de Chloroquine, habituellement utilisé contre le paludisme.

L’information circule depuis quelques heures sur les réseaux sociaux et sur YouTube.

Le professeur Raoult, spécialiste des maladies infectieuses annonce qu’ « une étude chinoise met en évidence l’efficacité d’un traitement à base de Chloroquine (500mg par jour pendant dix jours) », détaille le professeur dans son intervention devant les étudiants de l’IHU à Marseille.

Cette étude aurait l’aval des autorités chinoises et le professeur « recommande son utilisation en France si jamais un patient venait à être diagnostiqué comme porteur du virus », explique son porte-parole.

Ce traitement serait utilisé contre le paludisme notamment. Il aurait aussi « été testé lors de l’épidémie du SRAS », détaille le porte-parole du professeur Raoult.

A Marseille, à l’IHU, ce traitement sera donc proposé si besoin aux éventuels patients, annonce le professeur ».

France 3 Provence Alpes Côte d’Azur, le 25 février 2020

(Merci à asics13)

Rappels :

Halte à la psychose ! « Il y a plus de chances de mourir d’autres virus que du coronavirus » (Pr Didier Raoult)

Coronavirus, jeu de rôles de l’oligarchie mondialiste ?

Coronavirus : les gestes qui sauvent


 

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

43 commentaires pour Coronavirus : fin de partie !

  1. yougg dit :

    Il faut faire oublier la faillite financière !!! Le virus à couronne c’est une connerie de plus pour faire diversion…

  2. Robert dit :

    Fort intéressant ! Cette information devrait être rapidement et abondamment relayée pour faire retomber la tension… non ?

  3. brunoarf dit :

    Le ministère de la santé a annoncé mardi 25 février deux nouveaux cas confirmés en France, portant à 14 le total des cas de coronavirus enregistrés dans le pays depuis janvier. Il s’agit d’une « jeune femme chinoise revenue de Chine le 7 février, qui est hospitalisée à Paris » pour simple « surveillance » et qui « va très bien », a précisé le directeur général de la santé, le Pr Jérôme Salomon. Elle a été testée négative au nouveau coronavirus mais était porteuse de « traces de guérison », a-t-il précisé. « Nous avons déjà testé son conjoint qui est négatif » et « quatre personnes » qui ont été en contact avec elles vont être placées en quarantaine, a-t-il souligné.

    Quant au 14e cas, il s’agit d' »un homme français qui rentre d’un séjour en Lombardie et qui est actuellement hospitalisé en région Auvergne-Rhône-Alpes », une région frontalière de l’Italie, a ajouté le responsable. « Son état n’inspire pas d’inquiétude » et la recherche des personnes avec qui il a eu des contacts démarre tout juste, a indiqué le Pr Salomon, sans pouvoir donner plus de détails à ce stade sur cette personne.

    https://www.lemonde.fr/sante/live/2020/02/25/coronavirus-le-bilan-atteint-10-morts-en-italie-deux-nouveaux-cas-recenses-en-france_6030819_1651302.html

  4. guy dit :

    Normalement les marchés actent ce genre de nouvelle à trés grande vitesse

  5. xavib dit :

    Le nouveau ministre de la santé déclare que « l’épidémie de coronavirus est à nos portes » et dans le même temps « à ce stade, il n’y a pas lieu d’envisager la fermeture des frontières, ça n’aurait pas de sens »…

    Cherchez l’erreur !?

    https://actu.orange.fr/france/coronavirus-l-epidemie-est-a-nos-portes-selon-veran-CNT000001nXS6S.html

    • Soho dit :

      La peste coronale à nos portes?? alors pourquoi le match Lyon-Juventus Turin est-il maintenu ce soir ???
      ils laissent la région lyonnaise être envahie de supporters ritals sûrement contaminés !!

  6. zorba44 dit :

    Quel est le labo qui diffuse la chloroquiqui ?…
    Il est coté en bourse ?!

    Où se passe l’intervention de ce comique ? …les rieurs paraissant sonorisés en playback !

    Jean LENOIR

  7. Lazeby dit :

    Oui ! La chloroquine est un anti paludéen puissant (j’ai été traité avec en Guyane jadis avec succés) et son activité anti-microbienne est l’une des plus efficaces jamais observées.
    Elle est également efficace contre certaines formes de rhumatisme mais avec les effets secondaires propre à tous les médicaments contre la malaria. Potentiellement mortelle à faibles doses et toxique pour les reins et la vue (cécité irréversible) ce qui nécessite une surveillance rigoureuse de son usage.
    Elle fut découverte pendant la Seconde guerre mondiale en tant que produit de synthèse. Un vieux rossignol donc !
    Ce qui permet de rappeler une fois de plus que les principes réellement efficaces en pharmacie sont à peu près au nombre de trois cent et que l’on en a guère trouvé de nouveaux depuis un bon quart de siècle.
    Tous les produits réputés « révolutionnaires » lancés sur le marché depuis sont soit des articles de perlimpin (ce qui ne les empêche pas de se révéler fréquemment dangereux) destinés à traiter des maladies qui n’en sont pas (exemple le cholestérol), soit du bricolage réalisé à partir de molécules déjà existantes mais tombées dans le domaine public, ce qui les disqualifie d’un point de vue « commercial » -en dernier ressort c’est quand même la Sécu donc notre poche qui raque.
    Vu la part dérisoire que les firmes pharmaceutiques consacrent à la recherche pure -à peu près la moitié des frais de com- il ne faut pas en attendre d’autres miracles.

    • zorba44 dit :

      « potentiellement mortelle à faible dose » …merci, mais en cas de nécessité je ne prendrai pas …le risque au surplus de devenir aveugle et ayant les reins un peu faibles…

      pow, pow, pow …pow dis !

      Jean LENOIR

  8. Lazeby dit :

    Autre piste thérapeutique -plus aléatoire mais qui sait ?- celle d’un médecin québecquois avec la quercétine.

    La quercétine est une molécule présente dans de nombreuses plantes dont l’ail (pas chère à produire donc les labos feraient la gueule), dont les effets anti-allergisants et anti-inflammatoires sont prouvés, et ce médecin semble avoir constaté son efficacité au moins sur la fièvre ébola.

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Querc%C3%A9tine

    Elle pourrait aussi jouer un rôle contre l’hypertension, et je crois savoir que le coranovirus stimulerait précisément la production d’angiotensine II, ce qui faciliterait sa prolifération (s’il y a un médecin dans la salle qu’il me reprenne).
    À suivre donc…

  9. Cat dit :

    voici un super aliment à la chlorophylle L’herbe d’orge en poudre, excellente source de nutriments

    Sa richesse nutritionnelle est salvatrice pour les organismes fatigués. En effet, l’herbe d’orge possède un taux remarquable de chlorophylle, protéines, minéraux, oligo-éléments et de vitamines du groupe B et C. La légère tonalité amère de l’herbe d’orge est très appréciable si l’on souhaite rééquilibrer son alimentation.

  10. zorba44 dit :

    Le Footsie est très nerveux depuis l’ouverture…

    La journée promet d’être chaude et l’on n’est pas dans le syndrome de Stockholm… car l’épidémie pour ne pas dire la pandémie ne s’arrêtera pas …même avec un traitement prometteur !

    Jean LENOIR

  11. zorba44 dit :

    Le footsie va vers le plongeon et l’or repart vers le firmament ! Ça va vite !

    Jean LENOIR

  12. zorba44 dit :

    Tous les indices emboîtent le pas sur la pente de la dégringolade et on ne voit pas quelle nouvelle les ferait remonter en chandelle…

    Jean LENOIR

  13. zorba44 dit :

    A demain …ici c’est une nuit chaude de fin d’été !

    Jean LENOIR

  14. Alain dit :

    Le Professeur Raoult pourrait-il se pencher sur le cas du Macronovirus, qui est mortel pour la France et les Français… et nous en débarrasser aussi ?
    MERCI.

    • Lazeby dit :

      Lui proposer un rail à la chloroquine à la place de la coco (se souvenir des allusions de Gégé Fauré à ce sujet).
      « C’est de la bonne, Manu. Un copain de Bolivie -Evo, gentil garçon- me l’a ramenée ».

    • Robert dit :

      Le cas du Macronovirus est particulièrement difficile à traiter : en guérir fait appel à la lucidité et à la raison. De ce fait, une part de la population qu’il reste à estimer demeurera infectée ! Courage, et ne nous résignons pas !

  15. Danse dit :

    Ah, hier soir dans le post publié par asics13 j’ai été stupéfaite que ce médecin hospitalier (qui porte une grosse bague tête de mort au petit doigt) ose dire que la Chlorophylle était une remède simple utilisable contre le coronavirus et menace ainsi l’industrie de l’eugénisme et des vaccins.
    J’avais juste mal entendu !
    Ce matin je ne suis plus du tout stupéfaite en comprenant qu’il ne propose aucunement la chlorophylle accessible à tous mais la chloroquine, un produit de synthèse aux dangereux « effets secondaires ».

    Les Chinois ont établi que les cas de coronavirus qui peuvent mener à la mort sont ceux qui produisent un oedème des poumons par la réaction massive du système immunitaire (donc la mort se produit par l’impossibilité d’oxygéner le sang en respirant, les poumons étant noyés) ou des problèmes cardiaques.

    Logiquement on penserait à enrayer rapidement l’évolution pulmonaire de la maladie avec des substances qui diminuent l’inflammation et augmentent l’OXYGÉNATION DU SANG et des cellules et assainissent l’organisme entier, comme la chlorophylle ou l’essence de térébenthine, ou/et le soufre, NAC, etc.
    « La quercétine est une molécule présente dans de nombreuses plantes dont l’ail » :
    Le soufre présent dans l’ail est peut-être encore plus efficace que la quercétine seule, et il vaut mieux prendre de l’ail entier (pilé, frais) que des substances isolées.

    Or justement comme par hasard la chloroquine, en plus de la cécité comme effet « secondaire », provoque en cas d’intoxication… des problèmes cardiaques et nécessite une oxygénothérapie et de l’adrénaline.
    https://urgences-serveur.fr/intoxication-a-la-chloroquine,293.html

    Donc ce grand professeur apporterait certes la sortie de l’obligation vaccinale, ce qui est énorme, mais si c’est au prix d’une substance qui provoque les symptômes mêmes qu’elle doit combattre, il reste dans la logique de l’industrie de la mort.
    C’est comme donner de la morphine à un malade en détresse respiratoire, « pour soulager la douleur », alors que la morphine aggrave la détresse respiratoire :
    https://www.infirmiers.com/forum/morphine-oxygene-t144185.html

    • Alcide dit :

      Formidable !
      Aveugle, dans un fauteuil roulant mais guéri du Corona !
      Vive le dogme !

      Les effets secondaires sont peu de chose, l’important étant de réussir sa mission au sens du saint protocole établi par l’Ordre sous les inestimables conseils désintéressés des laboratoires.

      L’équivalent protocolaire de la médecine actuelle est d’utiliser un marteau pour écraser les mouches sur un miroir, l’objectif principal est atteint.

      • Danse dit :

        Oui, l’essentiel est de mourir guéri (et ruiné).
        Sur ce modèle, le « grand chirurgien » qui m’a détruit un oeil en 2008 (« il va devenir aveugle si on ne l’opère pas d’urgence ») m’a dit : « ce n’est pas votre oeil, c’est mon oeuvre ».

    • Lazeby dit :

      J’en ai pris à haute dose (relativement) pendant deux mois il y a quarante ans. Cela m’a guéri totalement et j’ai 10/10 à chaque oeil plus une créatinine parfaite à 68 balais.
      Si je deviens aveugle dans dix ans cela valait quand même le coup non ?
      La chloroquine était déjà un progrès par rapport à la quinine, produit « naturel » je vous le rappelle, mais dont les effets secondaires étaient tout aussi lourds et plus systématiques.
      Pourtant la quinine avait déjà sorti des populations entières de la léthargie paludique et son évolution funeste.
      Ce que vous dites de la chloroquine est valable de toute façon pour la plupart des médicaments. Lisez la notice de votre boîte d’aspirine ou de paracétamol et vous prenez peur tout autant. Tout est question de dosage et de prudence.
      Il est probable que l’aspirine à accru considérablement la léthalité de la grippe espagnole mais on l’utilisait n’importe comment à l’époque, jusqu’à dix voire vingt grammes par jour ! À ces doses vous vous massacrez le cœur et les poumons aussi sûrement qu’avec la chloroquine. À dose raisonnable il reste l’anti-inflammatoire le plus efficace.
      Tout traitement médicamenteux de masse comporte un risque et la question est de déterminer la proportion de ce risque.
      Libre à vous d’estimer que les défenses de l’organisme sont les meilleures -et elles le sont pour une minorité d’entre nous- et que la grande peste avait du bon parce qu’elle « épargnait les meilleurs » sans oublier que la population européenne s’est probablement auto-vaccinée contre le mal au bout de quatre siècles.
      J’ai connu quelqu’un qui tenait ce raisonnement en Guyane parce qu’il avait lu que les populations amérindiennes avaient toutes une anomalie sanguine qui atténuait les effets du paludisme. Cela était vrai mais il avait fallu combien de siècles (de millénaires ?) pour en arriver là ?
      En ce qui le concerne, il a chopé une forme particulièrement virulente de la maladie et fut enterré dans la semaine.
      Maintenant si vous voyez la main maléfique du NOM derrière chaque médicament, je crois qu’il existe une manière plus efficace de réduire et d’exploiter la population actuelle : c’est de les en priver totalement.
      Là, il vous restera quelques centaines de millions d’esclaves à disposition, les plus résistants aux maladies.

      • Danse dit :

        « Lisez la notice de votre boîte d’aspirine ou de paracétamol »
        —je ne prends jamais ni l’un ni l’autre : extrêmement dangereux pour moi.
        (Inutile de me demander comment j’ai fait pour soigner la grippe : je ne l’ai jamais eue.)

        « La chloroquine était déjà un progrès par rapport à la quinine, produit « naturel » je vous le rappelle, mais dont les effets secondaires étaient tout aussi lourds »
        —Effectivement, la quinine n’est pas à prendre non plus. Vous massacrez le foie en plus.

        « Il est probable que l’aspirine … À dose raisonnable il reste l’anti-inflammatoire le plus efficace. »
        —Non, le plus efficace anti-inflammatoire est (parmi d’autres) l’acide ascorbique à haute dose. La simple vitamine C non-brevetable, elle a d’ailleurs été utilisée avec succès sur le coronavirus par des médecins chinois. Bizarrement, pas de bombe médiatique sur l’efficacité extraordinaire de la vitamine C en France (sans aucun effet secondaire) pour soigner le dangereux coronavirus alors que ce fait est rapporté par des medias russes.

        « traitement médicamenteux DE MASSES » ???
        —Vous voulez dire les poisons assez bons pour donner au Peuple ?

        « Libre à vous d’estimer que les défenses de l’organisme sont les meilleures »
        —Les traitements alternatifs à la médecine remboursée par la sécu sont les meilleurs et les moins chers. Le choix n’a pas à être entre les médicaments aux dangereux effets indésirables sinon rien.

        « Maintenant si vous voyez la main maléfique du NOM derrière chaque médicament, je crois qu’il existe une manière plus efficace de réduire et d’exploiter la population actuelle : c’est de les en priver totalement. »
        —Un seul exemple pour illustrer la réalité. L’iode (Lugol), médicament de base utilisé par nos grands-parents, était en vente libre dans les pharmacies en France jusqu’à Fukushima. Elle a été interdite dans les pharmacies juste après Fukushima : la main maléfique du NOM pousse à la consommation de médicaments dangereux ET fait de son mieux pour nous priver totalement de médicaments de base et de leur connaissance.
        Le choix n’est pas du tout celui que vous présentez, entre la dictature médicale ou la dictature médicale.

        —« Si je deviens aveugle dans dix ans cela valait quand même le coup non ? »
        En vous voilant la face, dans 10 ans ce n’est pas seulement la vue que vous perdrez.

      • Danse dit :

        « Elle a été interdite dans les pharmacies »
        correction : Il a été interdit dans les pharmacies

      • Alcide dit :

        … Maintenant si vous voyez la main maléfique du NOM derrière chaque médicament, je crois qu’il existe une manière plus efficace de réduire et d’exploiter la population actuelle : c’est de les en priver totalement….

        Pas forcément la main hideuse du NOM mais celle bien évidente du conflit d’intérêt.

        Un malade qui ne guérit pas ou mal représente une mine d’or pour des crapules élevées à la rentabilité, au dividende et qui s’assied sur les souffrances des autres.
        Plus ça dure, plus ça rapporte.
        La Sécu paye sans regarder.

        Si la médecine était considérée comme une science, les médecins seraient responsables du résultat ainsi que les labos qui fournissent à prix d’or la camelote sans rien inventer depuis des décennies.
        Ce n’est pas le cas pour ceux qui exercent un art, les artistes.

        À l’opposé, un ingénieur est totalement responsable du résultat.

        Cette société est vérolée à l’os et tous ceux qui participent à ses rouages sont soit des cupides sans conscience soit des imbéciles.

      • Lazeby dit :

        @ Danse

        La vitamine C n’a aucun effet secondaire à haute dose… À part la lithiase rénale, puisqu’au-delà de 50 mg/jour (votre organisme n’en veut pas plus) cette vitamine synthétique (j’imagine que vous la prenez en comprimé ou alors vous bouffez 2kg de citron par jour) part aux chiottes via les filtres naturels que sont vos reins.
        Mais bon, je veux bien attendre les nouvelles prochaines du grand miracle de la VC en Chine. Pour l’instant on en est encore à la multiplication des cadavres, a- vitaminés sans doute.
        Sinon, ravi d’apprendre que vous ne connaissez pas la grippe puisque je ne peux que vous croire sur parole. De même que vous serez la seule personne dans toute l’histoire de la malaria à conserver un foie intact si vous l’attrapez (l’atteinte hépatique est de toute façon obligée pour compenser l’anémie).
        Moi, j’en suis au stade foie gras -on ne peut pas être parfait partout et j’étais sans doute optimiste en vous disant que l’on en reparlerait dans dix ans.
        Mais la nivaquine n’y est pour rien. Moi, mon problème, c’était le rhum naturel (cœur de chauffe), sans colorant.
        D’ailleurs, dans les rades de Cayenne, tout le monde m’appelait le « chef indien ».
        Je fais ce que je peux pour vous faire plaisir…

      • Danse dit :

        « La vitamine C n’a aucun effet secondaire à haute dose… À part la lithiase rénale, puisqu’au-delà de 50 mg/jour (votre organisme n’en veut pas plus) »

        Vous ignorez manifestement à partir de quelle dose notre organisme n’en veut plus, puisque la dose dépend précisément de notre état de santé individuel et non d’une norme fixe arrêtée par décret de la « science ».

        En effet, si vous lisez les pionniers de la vitamine C, qui ont tous vécu jusqu’aux alentours de 95 et 100 ans, vous découvrirez que la dose maximale peut se chiffrer temporairement selon les cas en grammes et non en milligrammes. (De nombreux textes de Frederick Klenner, Linus Pauling et Cathart sont, je l’espère, encore en ligne et vous pourrez par exemple lire le protocole pour soigner la polio en quelques prises -sans vaccin- et une foule de maladies.)

        En ce qui concerne la prise orale de vitamine C, il ne peut y avoir de surdosage pour une raison simple : au-delà de la dose nécessaire aux besoins du corps qui l’absorbe, la vitamine C provoque des gargouillis intestinaux. Si on persiste à l’absorber malgré le signal du corps, la diarrhée vient évacuer d’autorité le surplus. On parle pour la vitamine C de « dose diarrhée » et pour cette raison elle est sans danger.

        La CROYANCE en l’obligation d’être atteint dans nos organes en cas de telle ou telle maladie présente dans notre environnement repose sur un mode de raisonnement matérialiste : c’est le dressage par lequel on a mis en cage notre pensée, notre VOLONTÉ et notre faculté de création, donc aussi de guérison.
        C’est le principal vecteur de propagation des épidémies.

        Celui qui n’a PAS appris qu’il lui est impossible de se sortir de telle ou telle maladie garde toutes ses facultés de le faire en obéissant à sa propre volonté. On dit de lui généralement que c’est un ignorant.
        Dans la Caverne de Platon, il est celui qui va voir le monde en dehors de la caverne et qui revient chercher les autres pour leur dire qu’ils peuvent sortir.

        Celui qui récite la programmation mentale à l’impuissance et à la mort assénée aux Humains de cette planète (« face à telle maladie ou telle situation, vous ne pouvez pas vous en sortir sans tel médicament rare ou sans que quelqu’un décide à votre place ») n’a que peu de chances de s’en sortir. Mais son ego, la partie la plus dangereusement programmable de sa psyché, lui fait croire qu’il sait mieux que les autres.
        Dans la Caverne de Platon, il fait partie de ceux qui répondent invariablement qu’il est (matériellement) impossible de sortir de la caverne.

      • Danse dit :

        Pour un autre exemple parmi tant d’autres, on peut aussi aller voir comment René Quinton guérissait les enfants mourants du choléra, après que la médecine les ait déclarés impossibles à sauver :
        René Quinton et l’eau de mer
        https://bistrobarblog.blogspot.com/2014/08/rene-quinton-et-leau-de-mer.html

      • Abroz60 dit :

        Vitamine C – haute dose forme liposomale:
        Personnellement j’en prends depuis 2016 entre 4 et 6 grammes quotidiennement. Aucun effet négatif car en dessous de la dose maximale (diarrhée). La présence de liposomes permet une absorption de l’ordre de 80% dans le plasma/sang nettement supérieure à la voie intraveineuse (20%)
        La vitamine C prise de cette façon est très efficace. Fabrication artisanale grâce aux machines à ultrasons de Jean Lenoir et les conseils d’un Guru néo-zélandais voisin de Jean.
        Une autre approche pour régler le sort du coronavirus est l’argent colloïdal ( publication universitaire en 2006, trois ans après le SRAS).
        Big Pharma peut aller se faire voir. Gilead teste une de ses molécules à Wuhan sur plus de 500 patients et sa valeur boursière est en train d’exploser à la hausse.

  16. Eric83 dit :

    Précisions sur les effets secondaires du médicament présenté comme « sans toxicité ». Comme tout traitement médical implique un rapport bénéfice/risque, à chacun de l’évaluer en connaissance de cause.

    Vidal : Effets indésirables possibles du médicament NIVAQUINE. ( Molécule chloroquine ).

    Très fréquents (plus de 10 % des cas) : intolérance intestinale pouvant se traduire par des nausées, des vomissements et des diarrhées, insomnie, maux de tête, démangeaisons.

    Fréquents (1 à 10 % des cas) : dépression, étourdissements, troubles de l’accommodation, vision floue, éruption cutanée, réaction allergique (urticaire, œdème de Quinck).

    Rares (moins de 0,1 % des cas) : agitation, anxiété, troubles du sommeil, confusion, hallucinations, atteinte des nerfs, coloration ardoisée, en particulier des ongles et des muqueuses, aggravation d’un psoriasis existant, chute de cheveux.

    Très rares ou fréquence indéterminée : psychose, convulsions, torticolis, mouvements involontaires, bourdonnement d’oreilles, surdité, photosensibilité, réaction cutanée grave, troubles du rythme cardiaque, hypoglycémie, anomalie de la numération formule sanguine, augmentation des transaminases.

    À dose élevée, lors d’un traitement prolongé : opacité de la cornée, régressant à l’arrêt du traitement (exceptionnellement irréversibles) ; rarement, atteinte de la rétine.

    Fertilité, grossesse et allaitement
    Grossesse :
    En raison d’un possible risque de mutation génétique par la choloroquine, les hommes et les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement et jusqu’à 8 mois après l’arrêt du traitement.

    Les femmes enceintes doivent éviter de voyager dans une zone où sévit le paludisme. Le risque pendant la grossesse est lié au paludisme et non au médicament, qui peut être prescrit si nécessaire.

    Allaitement :
    Ce médicament passe dans le lait maternel ; par prudence, il est contre-indiqué pendant l’allaitement.

    • Oui mais entre ça et mourir (ou être affecté à vie) du palu… le choix est vite fait.

      La nivaquine n’a rien à voir avec certains médicaments ou vaccins dont l’utilité reste à prouver, mais la toxicité certaine.

      Pour n’importe quel médicament, même les meilleurs, vous avez une liste d’effets indésirables.

    • zorba44 dit :

      Oedème de Quincke.
      Non traité en urgence …c’est le sapin…
      Les services d’urgence …brr !

      Jean LENOIR

  17. zorba44 dit :

    Bon, au réveil, ce n’est pas encore une première : un mercredi noir ! Dont acte.

    Partie remise ?!

    Jean LENOIR

  18. Nanker dit :

    Vous n’y êtes pas DU TOUT!
    Le grand l’immense Narendra Modi, 1er ministre indien a trouvé le remède souverain contre le Corona : l’urine de vache!
    Ne sortez plus sans votre bouteille de 2 l. de liquide jaune! Glou, glou! 😆

    • zorba44 dit :

      Il devait être sous l’emprise de plusieurs canettes de Corona …qui a la même couleur que l’urine (sacrée) de la vache…

      La déesse Shiva(che) doit s’en contorsionner les bras d’indignation qu’on traite l’urine (sacrée, donc !) comme le lait sorti de son vénéré pis…

      Maudit Narendra !

      Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s