Sciences Po Paris vire sa prof de danse pour « discrimination » et « sexisme »

La distinction homme-femme, c’est discriminant et rétrograde. Aujourd’hui, pour danser le tango, on n’a besoin que d’un « leader » et d’un « follower »… Deux barbus font parfaitement l’affaire ! OD

Le cours du soir ne reprendra pas à la rentrée. Des élèves se sont plaints de discrimination. La professeure ne souhaitait pas que deux hommes ou deux femmes dansent ensemble.

Un tango se danse-t-il forcément entre un homme et une femme ? Deux hommes peuvent-ils performer en duo des pas de paso-doble avec autant de panache et de « légitimité » qu’un couple affiché hétérosexuel ? Dans la rumba ou le cha-cha-cha, le sexe détermine-t-il la position dominante ou dominé des danseurs ? Ces questions ont atterri dans les bureaux feutrés de la direction d’une des plus prestigieuses écoles de la République française, à la suite de plaintes d’étudiants en interne.

L‘Institut d’études politiques (IEP) de Paris, alias Sciences Po, fabrique à élites de la rue Saint-Guillaume (VIIe), vient en effet de remercier sa professeure de « danse de salon ». Motif ? « Discrimination. »

(…) Au cœur de la polémique, « des plaintes d’étudiants dénonçant des propos sexistes, dégradants, discriminatoires, racistes », à l’encontre de cette professeure, justifie le porte-parole de l’IEP. Élisabeth (le prénom a été changé), 21 ans, qui fréquente un des cours de danse, précise que « des étudiants ont dénoncé le sexisme de Valérie, jugée old school. Ils étaient mal à l’aise. » Sébastien Thubert, directeur de la vie de campus et de l’engagement à Sciences Po, affirme « avoir alors pris les choses au sérieux ».

(…) L’école a donc contacté Valérie, lui demandant de changer sa sémantique et de switcher les termes « homme-femme » pour « leader-follower », sans distinction de sexe. 

Contactée mardi soir, cette dernière assume, mais se défend : « Je n’ai eu aucun propos discriminatoire ni vexatoire. Je reconnais et réaffirme donner mes cours en disant hommes et femmes. Ce ne sont pas des termes insultants mais réels. » Selon Valérie, « dans la danse de salon, il y a une notion de séduction entre des couples d’hommes et de femmes. Deux femmes qui dansent ensemble, franchement, je trouve ça moche. » Et de brandir ses références : Ginger Rogers et Fred Astaire (1938), Dirty Dancing (1987), Grease (1978). « C’est toujours l’homme qui porte la femme. »

A quand Le lac des cygnes avec un cygne poilu ?

Au final, Valérie, qui n’a pas voulu se « plier » à Sciences Po et « sa nomenclature », se désole : « On me censure. Je ne marche pas à la dictature. Le politiquement correct, il faut oublier ! A quand Le lac des cygnes avec un cygne poilu ? »

Source : Le Parisien

(via Les Observateurs.ch)

Rappels :

LGBT : Bienvenue chez les dingues

Sur Air Canada, on ne dira plus « mesdames et messieurs »

« Je ne suis pas un homme, Monsieur. Et je ne suis pas blanc non plus »

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

59 commentaires pour Sciences Po Paris vire sa prof de danse pour « discrimination » et « sexisme »

  1. Marc dit :

    Encore un signe de plus d’une société en décadence !

  2. matbee dit :

    Le sexe n’est qu’une question de sémantique… c’est scientifiquement prouvé.
    Bravo Sciences Po !

    • Veracruz dit :

      Ils ont juste oublié de préciser si on doit dire le follower ou la followeuse… ça va se compliquer sans fin jusqu’au bout.

      • zorba44 dit :

        Veracruz vous noterez, avec sans doute consternation, que le franglais domine dans la novlangue et que ce serait de la discrimination linguistique de dire le couple conducteur-suiveur, conductrice-suiveuse ou un mix des deux !

        Jean LENOIR

    • rodez21 dit :

      @matbee

      Une hemme, un fomme, c’est sémantiquement prouvé par l’IEP
      Perso je dirais des homos érectus vaguement sapiens.

      Je pose la question, quand l’Opéra Garnier renverra-t’il son directeur de la danse pour discrimination, à force de faire danser ensemble des filles & des garçons ?

    • Alcide dit :

      @ matbee

      Vous ne seriez pas un peu… ?

  3. Veracruz dit :

    On pourrait inverser les choses et se plaindre de discriminatoire dans tous les sports d’équipes féminines ou masculines !
    Les étudiants Babyloniens doivent se plaindre de façon cohérente avec leurs désirs de société… L’équipe de France de football est donc raciste puisqu’elle ne fait pas jouer de femme dans son équipe.
    Pour faire un il faut deux moitiés ou deux bouts… Allons donc jusqu’au bout du bout comme l’expliquait notre Raymond !

    • Veracruz dit :

      Une joueuse de football efficace de l’équipe de France féminine devrait postuler pour jouer dans l’équipe de France masculine, ceci afin de mettre fin au racisme d’infériorité féminine et à la discrimination salariale. Elle pourra alors gagner beaucoup plus, et si le club refuse de l’engager elle pourra porter plainte…
      Soyons tous cohérents, ce n’est pas à la minorité de plier à la majorité, tout comme avec la symbologie des muselières.
      La fin du bout est Saturnien, c’est la fin de la parole ou du Verbe, ce gardien de l’âme Humaine qui dérange. L’autre race asexuée s’exprimant mentalement et par l’IA, avec juste une petite bouche pour avaler les bons insectes sans même les mâcher…

    • Veracruz dit :

      et pour éviter les conflits de « genre » ils s’expriment ainsi… et ils rigolent pas du tout.
      Ca sent la terre après la pleue…

    • roc dit :

      non L’équipe de France de football puisque elle intègre des handicapés mentaux !

  4. RIEN dit :

    Renouer avec les bonnes vieilles traditions….dénoncer, dénoncer il en restera toujours quelque chose !
    Je lui souhaite de tout mon cœur à cette prof le même dénouement que ce toubib !
    ça se passe ici à Marseille c’est une très bonne nouvelle qui je l’espère sera suivie par beaucoup de départements !
    https://mobile.twitter.com/Olivierfente/status/1600065871560540165

    • Stanislas dit :

      RIEN

      oui,
      mon toubib commence à retourner maintenant son discours, lui qui voulait me seringuer
      il est énervé maintenant, lui si conforme qui voulait me piquer est en train de retomber sur terre parce qu’il voit des enfoirades arriver sur les toubibs

      • NUZMAS dit :

        … C’est bien fait pour sa gueule
        C’était qu’un collabo
        On portera pas le deuil
        C’est bien fait pour sa peau…

      • RIEN dit :

        @ Stanislas
        Oui le vent tourne, des portes s’ouvrent et donc votre très précieux travail, Stanislas, ne devrait pas tarder à circuler !
        ILS peuvent tout nous prendre, nos biens, jusqu’à notre dernier caleçon, nos plus belles années.
        ILS ont juste oublié ces crétins qu’ils sont impuissants car il restera toujours nos rêves pour réinventer le monde qu’ILS nous ont confisqué.
        Et il semblerait, qu’ici comme ailleurs, nous soyons très nombreux non pas à vouloir faire le même rêve, mais à rêver ensemble de ce monde qui ressemble enfin au monde, et non vivre dans le monde des transhumanistes.

        @ Kodiak
        Je suis très en colère. 7 patients suicidés dont deux gosses de 16ans et 13,5ans sur ces presque 3 ans. J’espère quand même très sincèrement que l’humanité choisira la carte de l’apaisement.
        La plus belle des vengeances, c’est le BONHEUR !
        Rien ne fait plus chier nos ennemis que de nous voir heureux ! Ce qui n’est pas incompatible avec ni PARDON ni OUBLI.

        @tous
        Mesdames qui fréquentez ce blog avouez que la taille est très importante !
        Qui ne se contenterait que d’une petite part de la bûche de Noël ?
        (@Jean pas une seule virgule dans cette ligne ! et en ces temps de changement de sexe c’est possible d’en avoir une plus grosse)

        Beaucoup de joie à tous ainsi qu’à vos familles…

        @Père Noël
        Parce que je sais que les cadeaux les plus précieux sont le temps, l’amour, la Vie et que de ce côté là, jusqu’à présent je suis comblé. Que demander de plus à l’inespéré ?
        Ah oui ! Il y a bien un petit truc qui me ferait vraiment plaisir, pour trouver la vie totalement et définitivement parfaite, ce serait d’avoir une deuxième paire de mains, parce qu’il y a tant de baffes à donner !

      • Stanislas dit :

        RIEN

        il y a une petite équipe de soignants qui a enfin décider d’aller dans les chemins de terre à mes côtés.
        Nous sommes en phase préliminaire, disons de formation. J’explique les trucs, on les décortique, charge à une autre équipe d’en faire des éléments compréhensibles par morceaux

        Je suis content, j’étais arrivé à mes limites..

        alors oui, je commence à repenser au père Noël en ce moment..

    • Kodiak dit :

      A ceux qui seraient tentés de retourner leur veste… C’est trop tard. Trop tard !!! Aucune excuse, aucun pardon !
      Il arrivera (peut-être) un moment où tous ces salopards auront chaud aux fesses. Très chaud !

  5. NUZMAS dit :

    Vous ne possederez rien et vous serez heureux.

    Ni maison, ni vélo, tout objet appartiendra à la mafia et vous le pairez dix fois son prix en leasing … permanent.

    Plus aucun service local et humain. Tous les produits seront industriels, y compris éducation et médecine.

    Vous n’aurez plus ni identité, ni pays, ni sexe…

    Les enfants seront rares, conçus en éprouvettes et programmés pour une fonction particulière.

    Culture laminée, vous ne pourrez plus exprimer le moindre sentiment. Il vous restera un droit mourir et devenir du Soleil Vert.

  6. Stanislas dit :

    Si j’avais 30 à 40 ans de moins, avec toutes ces conneries, je monterai une association avec des membres qui étudieraient comment devenir un escargot…

    être Herma et Frofite, en même temps, ça règle tous les problèmes. Ajoutez à ça quelques outils à émotions pour émoustiller et hop!!! fini les emmerdes de couple

  7. Alain-Robert dit :

    « Vous n’aurez plus de danse et vous serez heureux(ses) ».
    Fermez le ban.

  8. mark knopfler dit :

    Le Tango est ueffectivement une danse de séduction et pour qu’elle se magnifie, il faut effectivement un leader et un suiveur.
    Ca peut être un homme ou une femme, tous les couples répondent à ce schéma, même dans la vie quotidienne sinon, c’est la cata.
    Il ne peut pas y avoir deux leaders ou deux suiveurs.

    Encore de l’agitprop progressiste.

  9. xavib dit :

    ALLO PAPA TANGO CHARLIE ?

    Les élites dégénérées ont perdu le Nord et la boussole…

    Elles se dirigent tout droit vers le triangle des Bermudes où elles vont noyer leur solitude comme le chantait Mort Schuman

  10. mark knopfler dit :

    Complètement hors sujet du Tango, l’aveu extraordinaire de Merkel :

    https://reseauinternational.net/merkel-les-accords-de-minsk-etaient-une-tentative-de-donner-du-temps-a-lukraine/

    Et l’on se replonge dans le grand échiquier de Brzezinski :

    https://www.les-crises.fr/le-grand-echiquier-de-zbigniew-brzezinski/

    Et comprendre pourquoi, dans la promotion du leadership Franco-allemand au sein de l’union, les US avaient misé sur l’Allemagne…tout en lui garantissant sa protection.

  11. Élysée dit :

    L’IEP de Paris – et de partout en France – est une usine à fabriquer des crétins en formatant des esprits encore malléables.

    La prépa est un bourrage de crâne permanent et le corps professoral est trié sur le volet afin de correspondre aux critères souvent abscons faussement élitistes et pro-globalisation bien sûr.

    Qu’ils appliquent la fumeuse « théorie du genre » n’a rien d’étonnant.

    J’ai connu des Sciences Po Paris et pratiquement tous n’ont aucun esprit critique, leurs carrières primant sur la réflexion, l’analyse objective ou l’investigation rigoureuse et honnête.
    Ils répètent comme des perroquets la doxa dominante pour se couler dans le moule.

    Les rares réfractaires sont rayés des postes grassement rémunérés de grands groupes ou bien de cabinets ministériels.
    Certains changent carrément de voie pour garder un minimum d’honnêteté intellectuelle et, surtout, d’indépendance.

    Bref, on joue le jeu de ce système corrompu ou on résiste jusqu’à en payer le prix fort.
    Les grandes écoles de commerce, Polytechnique & co ne sont pas épargnées.

    • MJ dit :

      à l’X il y a surtout les sciences dures, non genrées, non discriminantes.
      de là à dire que ça forme des esprits éclairés il y a un pas.
      Elisabeth BORNE sort de polytechnique, c’est dire 😉

  12. rodez21 dit :

    A quand Le lac des cygnes avec un cygne poilu ?
    C’est le but recherché.

    Un West Side Story avec une Maria au poitrail bien velu et qui pèserait le quintal, une Conchita qui en plus de chanter danserait.
    Ou bien une Belle au Bois dormant pointure 48 sous tutu.
    Il faut croire qu’à Sciences Pôt on aime pas les valseuses.

    Faut-il dire la suiveur, le meneuse, le tangoteuse ou la tangoteur, la danseur ou le danseuse.

    Allo Sciences Pot ! Aidez-moi !

    En 1945, au sortir de la guerre et bien qu’aucune d’elles n’ait fait Sciences Pau, les femmes Biélorusses dansaient entre elles, faute de pouvoir dénicher un danseur.

  13. Nanker dit :

    Ce qui me semble choquant c’est que ces larves considèrent comme normal que des cours de danse fassent partie de leur cursus…

    Imaginerait-on des courses en sac hebdomadaires à Polytechnique? Non, donc la conclusion logique à tout cela est que Science-Po c’est du pipeau.

    (et je croise ces pucerons boulevard Saint-Germain : ils ne se prennent pas pour de la roupie de sansonnet).

  14. tobor dit :

    Pour rappel, le tango s’est inventé entre hommes dans les prisons argentines…

    • mark knopfler dit :

      J’ai la version de la genèse dans les bas quartiers afin de s’entrainer entre hommes, avant d’oser le danser avec des…prostituées.

      Sinon, une définition psychanalytique du Tango que je trouve intéressante : « Le tango c’est la préparation de quelque chose qui n’adviendra jamais et le souvenir de quelque chose qui n’est pas advenu. »

      Tango, danse universelle car « code » universel ?

  15. Nicole Lereg dit :

    Virer une prof de danse qui estime que la tradition veut que la danse soit mixte, suite aux pleurnicheries des réfractaires de la mixité sexuelle, montre bien que la France peut devenir une société de merde !
    Science Po ? vous avez oublié le T. Les traditions sont immuables, car elles sont la transmission des coutumes lesquelles on force de loi. La prof avait raison, les caprices de cul n’ont pas à s’imposer de la part d’individus qui réclament la tolérance à leur endroit (si je puis dire…) et la refoule de la part des autres ! À la place du directeur de cet établissement, j’irai me cacher pour ne pas avoir su expliquer aux protestataires que leur attitude était irrespectueuse envers ce qui fait la structure d’une civilisation, le respect des traditions. Quand aux ramollis du bulbe qui sont trop perturbés par leur mœurs personnelles, leur intolérance sera contre productive; qu’ils ne viennent pas s’en plaindre ensuite.
    Lamentable.

  16. Veracruz dit :

    La prof perd son boulot et la jeune femme de 21 ans a bien fait le sien consistant à se plaindre (elle savait parfaitement où elle mettait les pieds dans ce cours de danse). Le symbolisme radical Homme/Femme est effacé définitivement de la StartupPoScience qui doit mettre en avant l’opposé du combat de « haine » entre leader/suiveur et non un combat « Amoureux » entre deux sexes naturellement opposés.
    On trouve encore ici une avancée parfaite aux deux visages opposés et correspondant au nouveau règne du prince de ce monde.

  17. Laurent dit :

    Moi aussi je suis victime de discrimination liée à un état de santé à cause de la connerie ambiante de mes bobos parisiens pourtant cadres supérieurs : un enfant est sur le point de naître et ce sera mon 1er petit fils. J’ai bagarré en vain pour les empêcher de se vacciner mais ils ne m’ont pas écouté ; ils ont eu au moins 3 fois le covid, 2 fois des injections pfizer et ont été malades du covid après chaque piquouze; le week end dernier, l’un d’entre eux était encore alité tout le week-end pour un rhume carabiné. Ils ont même dû se faire aider pour des problèmes de fertilité à cause des injections ; je les avais prévenus.

    La naissance est imminente, je dis que je n’irai pas à la maternité car sur Paris ils les expédient en 3 jours, et pour eux ce fut un ouf de soulagement.
    Puis vient l’aveu : finalement, on ne sait comment faire avec toi car tu n’es pas vacciné ni l’enfant ; donc il pourrait attraper le covid à cause de toi. Donc il faudra que tu portes un masque et que tu n’approches pas le bébé de trop près, au moins pendant les 2 1ers mois. Je leur fais remarquer que d’une si c’est comme cela, je ne viendrai pas lorsqu’il sera à la maison et que c’est une erreur de jugement puisque mon système immunitaire est intact n’ayant jamais attrapé le covid au contraire d’eux et qu’en tout état de cause le bébé est déjà vacciné puisque les parents le sont. Mais mes BAC+7/10 ne se remettent pas en question et après m’avoir taxé de complotiste, recommencent bêtement : pourquoi tu ne te fais pas vacciner?

    Que feriez-vous à ma place, sachant qu’il est prévu une réunion de famille pour les fêtes de fin d’année où les vaccinés auront droit de s’approcher de l’enfant mais pas moi à qui on imposera le masque? J’aurais la bûche dans la cuisine?

    • Danse dit :

      Que feriez-vous à ma place

      Laurent,
      je ne me laisserais pas ostraciser par des lobotomisés, même de ma famille. C’est une forme de torture, elle n’est pas plus acceptable quand elle est familiale. Vous vous sentiriez pris en otage par des nains qui vous posent des conditions indignes de qui vous êtes et vous voleraient votre joie.
      Je passerais les fêtes avec des amis proches.
      J’écrirais peut-être une lettre à mon petit-fils, pour lui dire mes sentiments et mon amour, ma volonté d’être là pour l’accueillir en ce monde et mon refus d’être traité comme un zombie par des transhumains.

      • Laurent dit :

        Merci de m’avoir répondu, Danse, mais ma décision était déjà prise, à savoir ne pas m’y rendre car ils veulent en plus m’imposer un test+masque+distanciation et je n’ai pas vocation à être ostracisé ou le pestiféré de service. Je persiste à ne pas les comprendre alors qu’ils ont tous subi les effets des vaccins et devraient ouvrir les yeux. Quant au bébé, on se rencontrera plus tard.

        Mais il est temps que ce scandale de corruption et des effets graves des injections géniques éclate une bonne fois pour toutes; ces ordures auront non seulement réussi à empoisonner les corps et les esprits mais aussi à diviser les familles.

      • NUZMAS dit :

        Nous connaissons tous de semblables situations en famille ou entre amis.
        En revanche,si les opportunités de faire de nouvelles amitiés, elles se révèlent plus solides.
        Quant à déciller les parents de votre petit-fils…
        A l’époque ou existaient encore des Sages, épris du Bien Commun, Mark TWAIN déclarait:
        il est plus facile de tromper les gens
        que de leur faire admettre qu’ils ont été dupés.

        Et encore plus difficile quand ils sont imbus de leurs bac+++++++++++ !

      • NUZMAS dit :

        J’étais tellement en colère en lisant de post que je n’avais pas eu le cœur d’y répondre. Félicitations pour vos si justes suggestions.

    • Ratatouille dit :

      Coucou Laurent,

      Vous y allez.
      Avec sur votre polo, une feuille ou il est stipulé que l’injection n’empêche ni la transmission, ni la contamination d’autrui.
      Si votre famille ne comprend toujours pas, n’insister pas.
      Elle ne pourra pas vous reprocher de n’être pas venu pour voir votre petit fils.

      Ce n’est que mon modeste avis,

      Bien a vous,

    • zorba44 dit :

      Laurent, j’irais encore plus loin pour secouer vos bobos parisiens : je leur annoncerais qu’ils ne méritent plus ce que j’ai fait pour eux…
      Ils vont peut-être se réveiller, mais trop tard.

      Contactez moi sur mon site https://veritesquiderangent.wordpress.com
      Avec mon ancienne casquette de conseil en patrimoine je saurais bien adapter mes conseils à votre situation et vos volontés.

      Jean LENOIR

  18. Danse dit :

    Cette histoire est sans intérêt puisque les deux parties en conflit sont des combattants du système de la dualité. Les deux parties ont tort, comme quand une députée interpelle un « ministre » pour dire que les soignants n’avaient même pas de masque au début de la plandémie dont tout le monde se fout.
    Ce système de dualité sert à opposer des crétins à des crétins, juste pour tenter de polariser un peu plus la société en remplissant ses oreilles avec du bruit stupide.

    En ce qui concerne le tango argentin (pas le tango de salon avec un porte-manteau dans le dos), il n’y a aucune nécessité qu’un homme soit systématiquement leader et la femme uniquement follower. Cela signifierait qu’un seul aurait le droit de s’exprimer pleinement, et l’autre serait enfermé dans un rôle d’ustensile.

    Les rôles (leader/follower) peuvent changer de nombreuses fois au cours d’un seul tango argentin, sans jamais changer la position de l’abrazo : la femme peut rester en position femme et reprendre le guidage de manière fluide à tout moment.
    Elle peut aussi guider intégralement en position de « follower », sans que personne ne s’en aperçoive.

    C’est de cette manière que j’enseigne le tango argentin, parce que le meilleur moyen (et le plus rapide) est de l’apprendre de l’intérieur, par le corps et les émotions. Je montre au danseur les règles de base des mouvements et codes en le guidant d’abord intégralement mais je reste en position femme.
    Puis dès qu’il se sent en sécurité et commence à jubiler, je lui demande rapidement de prendre toutes les initiatives qui lui paraissent les plus folles en se laissant danser par la musique, pour qu’il commence à guider sans appréhension.
    Il est faux de vouloir « danser sur la musique » : pour être danseur (et danseuse), pour s’envoler, il faut laisser la musique nous danser, laisser la musique danser notre corps. Les autres sont des producteurs de figures.

    Les danseurs ressentent alors une liberté jamais connue et leur corps en mouvement vole de plus en plus harmonieusement avec mon corps en mouvement dans un système de « force de gravité horizontale ». Je leur demande de partir du principe de ne poser aucune limite à leur création et de se laisser dessiner avec leur corps toutes les émotions que la musique leur ouvre.
    Lorsque, emportés par leur joyeux élan créateur, ils font des pas incompatibles avec le déplacement de la danseuse, je saute tout simplement par-dessus l’obstacle, ce qui nous donne des fous-rires et la création de figures inédites, et le tango continue son cours sans anicroche.

    Le jeu de séduction ? Encore un pauvre cliché du système d’enfoncement dans la dualité, qui mine l’Humanité de cette planète.
    Quand j’ai appris le tango à mon frère et quand des jeunes qui pourraient être mon fils m’invitent, aucun enjeu de cette sorte n’existe.
    Au tango, le but est de se laisser exprimer l’harmonie parfaite à deux, à deux qui ne font plus qu’un : c’est-à-dire l’Amour, nu.
    La séduction c’est de la série B : du faux.

    • matbee dit :

      Arrête un peu ton char, Danse. Le problème ici c’est la tyrannie LGBT et le formatage wokiste qui conduisent à l’émasculation et à l’indifférenciation de la société occidentale.

      Tu peux alterner les rôles de leader et follower si ça te chante, le problème n’est pas là.

      Le problème c’est qu’à travers le tango ils veulent nier la culture latino de la séduction et de la fusion sur la piste d’un homme et d’une femme, qui sont sexués et complémentaires. Point barre.

      • XAVIER dit :

        matbee, je suis d’accord avec vous et j’ajouterais que la théorie du genre, le  » wokisme », le transhumanisme visent à détruire la loi naturelle établie par notre Créateur. La funeste révolution française a fait la loi sur le divorce, elle s’acharne à détruire la vie (loi sur l’avortement) et en viendra, si rien ne change, à nous imposer une euthanasie généralisée et programmée par I.A.
        Il devient urgent de revenir dans la lumière du Christ !

    • « A Sciences Po ils me disent que si je ne dis plus « homme » et « femme », ils me reprennent »

      Le problème est bien là.

      • Danse dit :

        Olivier, je n’ai pas posté un commentaire sur la vidéo, puisque je ne la connaissais pas.

        J’ai posté un commentaire sur l’article, qui dit les clichés suivants :
        « Selon Valérie, « dans la danse de salon, il y a une notion de séduction entre des couples d’hommes et de femmes. Deux femmes qui dansent ensemble, franchement, je trouve ça moche. » (…)
        « C’est toujours l’homme qui porte la femme. »

        Clichés des deux côtés : on est dans le monde de la dualité, un monde passé qui n’a aucun intérêt à mes yeux.
        L’inverse du monde du partage dont parle le commentaire que j’ai pris la peine de poster.

        Dans le tango j’ai toujours refusé de danser avec les lesbiennes, et j’ai toujours dû faire attention sur les pistes que ces victimes de ma discrimination n’utilisent pas une « follower » docile comme arme pour exploser mes chevilles…
        La même prudence est de règle avec les autres victimes, plus nombreuses, de ma discrimination : les danseurs « hommes » qui n’ont jamais pu danser avec moi parce qu’ils ne peuvent pas mettre ma danse -voire mon corps- sous leur contrôle.

        L’aspect extérieur ne fait pas tout : il y a beaucoup de faux hommes derrière les apparences, ceux-là n’ont rien de masculin, ils n’ont rien de viril, et rien de libre. Ils ont juste la rage de dominer une femme, et si possible de la plier.
        La domination est incompatible avec le partage.
        La production de figures à la chaîne est incompatible avec la joie de voler à deux sur la piste.

        Un homme qui danse avec une femme pour lui dicter ses mouvements en continu, je trouve ça moche. Et violent. Mécanique.
        Les lesbiennes frustrées qui veulent danser avec une femme pour pouvoir à leur tour faire comme l’homme (ce qu’elles imaginent de l’homme) : dicter à la femme chacun de ses mouvements, je trouve ça également moche, et pathétique.

        Tous ceux qui tentent d’exercer un POUVOIR sur autrui n’existent pas à mes yeux. Sur la piste, dans la vie ou dans les commentaires.

      • Nicole Lereg dit :

        Mon cher Olivier, à subir ceux qui « sortent » de Science Po, c’est un honneur que ces abrutis ne vous reprennent pas, ça signifie que vous êtes resté sain d’esprit !
        Bien à vous, continuez !

  19. zorba44 dit :

    Ce qu’on a pas dit c’est que Valérie elle dénonçait aussi la valse des ministres et la polka des 49-3 et dans un paysage de conformité genré cela faisait tâche et c’est RIEN qui doit être content car il n’y a pas de virgule !

    Jean LENOIR

    • NUZMAS dit :

      Traiter du genre ne dispense pas de respecter la langue.

      La tache est celle qui souille, se voit, qu’on peut souvent nettoyer, mais quelquefois non parce qu’indélébile.

      La tâche est celle qu’on accomplit, ou qu’on refuse d’accomplir si elle est trop débile. Les tâches « invisibles » sont les plus indispensables. Ainsi, quand les éboueurs, en grève (et non « sur la grève ») et n’accomplissent plus leur tâche, ca fait tache.

      • zorba44 dit :

        NUZMAS, j’aurions dû écrire noble tâche pour que mon propos au deuxième degré soit bien compris…

        …ceci dit avec les claviers non « accentés » on ne peut coucher la décoration que constitue aussi l’accent comme on le fait manuscritement d’une main parfois incertaine…

        Je plains d’ailleurs les sourds qui n’emtendent donc pas et le fait de ne pas pouvoir traiter un son.

        Jean LENOIR

  20. Ratatouille dit :

    Merci,

    Humour, 🙂

    Corse: la collecte d’armes boudée par les habitants de l’île

    Elle est trois fois inférieure à la moyenne des autres départements

    https://mobile.twitter.com/BFMTV/status/1600728365514002432

    • Merci Ratatouille pour ces deux clins d’oeil qui m’ont bien fait rire…
      🙂 🙂

      La Corse sauvera le monde !

      • mark knopfler dit :

        @OD, j’en doute pour bien la connaitre.
        Il n’y a pas plus Républicaine que la Corse, toute son histoire en témoigne (Paoli, Bonaparte etc…).
        Le « nationalisme » Corse est la meilleure vitrine de ce Républicanisme chevillé à l’ïle.
        Plus globalement, le nationalisme Républicain, principalement identitaire et régional, est parfaitement intégré aux valeurs universelles de la République, c’est un faux nez politique de ce que fut, jadis, la véritable extrême droite (on retrouve le même phénomène continental chez la droite dite dure, celle de Zemmour et de Marion Maréchal).
        J’ajoute que le catholicisme social est très puissant en Corse, ce qui explique, et tout ou partie, que le taux de remplissage dominical de ses Eglises est nettement supérieur à la moyenne nationale.
        Les Corses qui revendiquent des racines chrétiennes (et non des valeurs chrétiennes, différence de nature) même si en hausse, restent minoritaires.

      • Mark, c’était une boutade !

      • mark knopfler dit :

        @OD, je m’en doutais, ce qui n’exclue pas une petite piqûre de rappel, bien que l’adage stipule que dans le doute, il vaut mieux s’abstenir…
        …Toute allusion cachée au Vaxx anti covid, ne serait que purement fortuite ! 🙂

  21. zorba44 dit :

    Il est plus grand temps de se « ressourcer » aux fondamentaux de l’Economie !

    La valse selon Roubini

    https://fr.yahoo.com/finance/actualites/m%C3%A8re-crises-arrive-selon-roubini-105258068.html

    …et les subprimes à côté ce n’était RIEN !

    Jean LENOIR

  22. Laurent dit :

    Un rappel pour comprendre ce qu’est Science PO, école d’élites dégénérées :
    Richie (Richard Descoings), ex directeur de Science Po Paris, borderline, directeur sous substances le jour et dépravé la nuit, mort en 2012 d’une crise cardiaque dans une chambre d’hôtel à New-York après une orgie avec 2 escort boys.
    https://www.geopolintel.fr/article2563.html

    Son bras droit L.Bigorgne qui a créé le parti en marche et quitté la direction de Science Po pour prendre durant 11ans la direction de l’institut Montaigne vient d’être condamné ce jour par le tribunal correctionnel pour avoir voulu agresser sexuellement sa collaboratrice en lui versant une drogue dans son verre. Il a déclaré être lui aussi accro à la drogue. Il s’en sort avec une condamnation indulgente de 12mois avec sursis.
    https://www.lefigaro.fr/faits-divers/laurent-bigorgne-l-ancien-patron-de-l-institut-montaigne-condamne-a-12-mois-avec-sursis-pour-avoir-drogue-une-ex-collaboratrice-20221208

  23. bearn64 dit :

    DANSE AVEC LES STARS a donné le ton! Cinquante millions de « followers » ont applaudi.
    Prochaine étape: les hommes en jupette ….

    • mark knopfler dit :

      Yeap.
      Et dans un autre registre, Koh-Lanta a initié, par l’épreuve ludique, la banalisation de l’alimentation par les vers et autres insectes.
      Mike Horn et Bear Grylls, dans un autre registre, également.

      Eteignez la télé !!!

  24. Trend dit :

    Après le lac des signes, un bon film des frères Dardenne comme rôle principal un(e) acteur(trice), clochard,homo et binaire

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s