« Trump face à l’Europe » : Les Etats-Unis mènent leurs guerres depuis le continent européen

Peut-on éviter une nouvelle guerre mondiale ?

Après avoir dénoncé la complicité de nombreux hommes politiques français avec des groupes terroristes dans son précédent livre « 56 », Jean-Loup IZAMBERT publie « Trump face à l’Europe », un livre qui analyse les stratégies guerrières des États-Unis et les conséquences sur l’Europe que la nomination de Donald Trump au poste de président va entraîner.

L’élection, fin 2016, de Donald Trump comme quarante-cinquième président des États-Unis peut-elle changer favorablement les relations des États-Unis avec le monde ainsi qu’il s’y est engagé ?

« Une voie difficile« , estime le président russe Vladimir Poutine. D’autant plus difficile que depuis leur fondation en 1776, les États-Unis ont consacré plus de 93% de leur existence à faire la guerre aux peuples pour s’approprier leurs richesses et imposer leur hégémonie.

Les dirigeants du « pays de la guerre » ont fait des millions de morts et de personnes déplacées, détruit des pays entiers, et favorisé le développement de la misère et du terrorisme jusqu’au cœur de l’Europe.

Aussi, le dossier « Europe », non de la petite Europe de Bruxelles mais de la grande Europe, qui s’étend de Lisbonne à Vladivostok, est l’un des plus importants auquel Donald Trump doit faire face.

Après avoir détruit l’Afghanistan, l’Irak, la Libye et la Syrie, comment les États-Unis portent-ils la guerre en Europe ?  Et, face au péril, quel est ce nouveau monde qui met l’espoir en chantier ?

Mondialisation.ca reproduit, avec l’autorisation de l’auteur, un extrait du livre  « Trump face à l’Europe ».

—————————————————————————————————

Les États-Unis mènent leurs guerres depuis le continent européen

L’activité de propagande de Washington en Europe est d’autant plus aisée que, depuis les années 70, la France n’a plus de politique étrangère indépendante. Depuis 1982, en dehors de la période où Dominique de Villepin fut Premier ministre (2005-2007), le ministère des Affaires étrangères est sous l’influence d’un cartel de diplomates atlantistes qui imposent leurs vues sur tous les dossiers.

Ces campagnes incessantes, relayées par les milieux atlantistes en Europe et les médias, ont pour objectif principal d’occuper militairement l’espace européen. Les pays qui ont permis l’installation de bases de l’OTAN sur leur sol ont ainsi pris le risque de devenir eux-mêmes les cibles d’une première frappe. C’est le cas des Pays baltes, de la Pologne, de l’Ukraine, de la Roumanie, de la Grèce, de l’Italie, mais aussi de l’Allemagne, qui est quadrillée militairement par les États-Unis. La base militaire étasunienne de Ramstein, située au sud-ouest de l’Allemagne dans le district de Rhénanie-Palatinat, est l’un des centres de coordination important des activités militaires étasuniennes en Europe occidentale. Les activités militaires de cette base US contre des pays d’Europe ou d’autres régions, déployées sans l’accord du gouvernement allemand, illustrent la manière dont Washington n’hésite pas à utiliser le territoire d’un pays européen pour ses seuls intérêts. Il en va de même pour l’Italie.

Après la Seconde Guerre mondiale, mais surtout à partir des années 90, de nouvelles bases militaires ont été implantées par Washington près des frontières russes. L’Italie servit ainsi, en 1990, de paillasson à la soldatesque étasunienne pour bombarder les Balkans depuis les bases étasuniennes et de l’OTAN qui y sont implantées en nombre. Celles-ci sont supervisées par le Commandement Africa (Africom), qui a en Italie deux importants commandements subordonnés : l’U.S. Army Africa (Armée US pour l’Afrique), dont le quartier général est à la caserne Ederle de Vicence (Vénétie), et les U.S. Naval Forces Europe-Africa (Forces navales US pour l’Europe et l’Afrique), dont le quartier général est situé dans la base de Capodichino, à Naples. Leur « aire de responsabilité » couvre la Russie, l’Europe et l’Afrique (sauf l’Égypte, qui entre dans celle du Commandement central), y compris la moitié de l’Atlantique, du Pôle Nord à l’Antarctique. S’y ajoutent les chasseurs des porte-avions et les drones armés basés à Sigonella, en Sicile.

Dans un article publié début octobre 2016 dans le quotidien Il Manifesto, le géographe et géopolitologue Manilo Dinucci indique que « parmi ses nombreuses “missions”, l’Africom est en train de construire au Niger une base de drones armés, officiellement à fonction “antiterroriste”. Elle sert aux opérations militaires que les USA conduisent depuis des années, avec la France, dans l’Afrique du Sahel, surtout au Mali, au Niger et au Tchad. Pays parmi les plus pauvres du monde (avec un taux d’analphabétisme, au Niger, de 70 % chez les hommes et 90 % chez les femmes), mais très riches en matières premières – coltan et or au Mali, uranium au Niger, pétrole au Tchad –, ils sont exploités par des multinationales étasuniennes et françaises qui redoutent la concurrence des sociétés chinoises, lesquelles offrent aux pays africains des conditions beaucoup plus favorables »[1].

La Grèce du gouvernement Syriza-« nationalistes » est également partie prenante pour des opérations menées contre la Libye, l’Afrique et le Moyen-Orient avec les bases de l’OTAN toujours présentes sur son territoire. Le Kosovo accueille « Camp Bondsteel », la deuxième plus grande base US en Europe, qui sert de soutien logistique aux opérations menées dans les Balkans et le Moyen-Orient. En Islande, la base de Keflavik, mise en sommeil en 2006, est réactivée en 2015 pour contrôler tout l’espace aérien de l’Atlantique Nord, notamment le détroit entre l’Islande et les Shetlands et les Orcades au nord de l’Écosse, et mener des opérations d’espionnage aux frontières de la Fédération de Russie. Mais à quoi peut bien servir la base allemande de Ramstein aujourd’hui ?

Dans une interview accordée en septembre 2016 à l’agence de presse Sputnik, Willy Wimmer, ex-vice-président de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et ex-secrétaire du ministère allemand de la Défense, indique que « la base légale de la présence des troupes américaines sur le territoire allemand, c’est toujours l’OTAN. Cependant, après la réunification de l’Allemagne, la nécessité même de l’existence de l’OTAN a été remise en cause, en absence de menace du côté oriental ». Et de rappeler qu’« il est d’autant plus important que les accords concernés ont été signés alors que l’OTAN se situait à un millier de kilomètres de la frontière russe ».

L’Allemagne n’ayant jamais été menacée en aucune manière ni par l’URSS ni par la Fédération de Russie, « dès lors, l’OTAN a changé son principe d’une alliance défensive, intentionnellement et sans accord des parlements des pays membres, de telle sorte que cette organisation est devenue une machine agressive qui s’appuie sur sa nouvelle doctrine militaire datant de 1999 », souligne-t-il. Il ne s’agit plus d’une fonction défensive de l’OTAN : « Cela signifie que les structures américaines sont utilisées en dehors de tout lien avec l’Allemagne pour réaliser et appuyer les missions meurtrières des troupes américaines à travers le monde. Ainsi, nous n’avons pas affaire à des forces armées qui nous défendent d’après les accords, mais sommes plutôt confrontés à la capacité d’agression internationale des États-Unis », précise-t-il.

Les États-Unis se servent ainsi de bases militaires du continent européen pour mener leurs actions de guerre (enlèvements, assassinats, bombardements, espionnage, etc.) vers d’autres pays et espionner non seulement des pays européens, mais également la Fédération de Russie et son environnement. Plusieurs avions-espions seront interceptés par la chasse russe lors de leurs missions ou raccompagnés vigoureusement hors de l’espace aérien qu’ils avaient violé. L’espionnage régulier de la Fédération de Russie et de l’Europe occidentale, le positionnement de troupes importantes étasuniennes sous couvert de l’OTAN aux frontières de la Fédération de Russie, le déploiement de nouvelles bases militaires comme les tentatives répétées de violations de son espace aérien traduisent la volonté de Washington de préparer un conflit majeur et de rechercher un incident déclencheur.

Ces faits sont d’autant plus graves que Washington utilise ses bases en Europe pour des actes de guerre, indique l’ex-Secrétaire du ministère allemand de la Défense : « Des missions meurtrières de drones américains à travers le monde sont aussi menées depuis la base de Ramstein. Le gouvernement fédéral le sait, mais il le cache à son peuple. C’est une honte ! », déclare-t-il [2].

Jean-Loup Izambert

[1] L’Italie, base US pour l’Afrique, par Manilo Dinucci, « Il Manifesto », 4 octobre 2016, traduit par Marie-Ange Patrizio.

[2] « C’est une honte ! » : les bases militaires allemandes au service des USA, Sputniknews, 21 septembre 2016.

Rappels :

L’Union européenne et l’OTAN, revers d’une même médaille

L’énigme Trump : entre rêve et réalité, il reste un espoir

Voir aussi :

Au moins 1 350 soldats américains, britanniques et roumains ont été envoyés en Pologne depuis une base allemande pour être prêts à faire face aux «actions agressives russes».

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour « Trump face à l’Europe » : Les Etats-Unis mènent leurs guerres depuis le continent européen

  1. zorba44 dit :

    Les bases ricaines sont comme des pustules sur un corps malade. Si on trouve le moyen de des éradiquer alors le grand corps malade peut se rétablir, dans le cas contraire c’est la mort qui est au bout du chemin du temps et de l’espace.

    Que fait le Duck ? que fera-t-il pour que l’évolution de la maladie régresse ?

    Jean LENOIR

  2. Para Bellum dit :

    Georges Carlin…dédicace à Résistance 71…

    Activez les sous-titres…

  3. Tout comme dans « 56 » Izambert démontre par un récit glaçant les compromissions, les arrangements entre ennemis pour le seul profit de cette mini-élite, qui tire les ficelles depuis… 1492. Alors, c’est pas les mêmes, même si Rockefeller est enfin parti à 101 ans… Mais pour le coup, cet empire anglo-américain qui tire les ficelles est constamment en filigrane et ce qu’il y a de nouveau, c’est que ça commence à se voir et à se savoir.
    Izambert m’a fait passer son livre, et il faut lire le Chapitre 7 : Favoriser une immigration massive Izambert explique que « Depuis les ÉU, des milliardaires financent des associations qui organisent les flux migratoires vers l’Europe. Le gouvernement Valls est parfaitement informé de ceux-ci par le renseignement militaire. Au même moment, il passe en force la « loi travail » pour casser le contra social français. Pourquoi milliardaires et dirigeants atlantistes déplacent-ils ces cortèges de misère dans une UE qui compte déjà 123 millions de citoyens en risque de pauvreté ? Enquête sur 3 faits qui s’imbriquent. »
    Voilà pourquoi, modestement, mais surement, j’avance que nous sommes la variable d’ajustement, nous les gueux, les sans dents, mais pas sans cervelle et que pour autant, nous pouvons stopper le bouzin ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/27/stopper-le-bouzin/
    Trump n’est qu’une marionnette et on voit bien la main qui fait bouger ses lèvres, non ?
    Les Natifs ne cessent de nous inviter à les considérer comme ce qu’ils sont, ni plus ni moins ; càd des être humains ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/28/le-vatican-et-son-heritage-de-domination-par-steven-newcomb/ Ce que malheureusement on leur déni depuis : 1492…
    Je me permets de rajouter le billet de présentation que j’avais fait de ce livre à sa sortie, car il contient, en lien, les billets sur le « 56 » et l’analyse que j’en avais faite, ainsi que R71 et Réseau International ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/04/trump-face-a-leurope-par-jean-loup-izambert/ Izambert m’avait déjà totalement transpercée avec « 56 » il a subi d’énormes pressions lors de la sortie de ce livre, ce qui force le respect car il est là, présent, debout, à nous parler. Et cela est respectable : JBL

  4. lamourfou777 dit :

    Bonjour, en complément des informations d’Olivier, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce mercredi 29 mars 2017

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Et toujours des moments détentes mémorables :
    Moment détente. L’imposture « Emmanuel Macron » démasquée sur Canal Plus
    https://www.crashdebug.fr/diversifion/13205-moment-detente-l-imposture-emmanuel-macron-demasquee-sur-canal-plus

    Merci Olivier,

    Amicalement,

    f.

  5. Trend dit :

    L’auteur devrait parler de l’histoire de la Russie, qui, coté violence, n’a rien à envier à personne…
    Les Romanov avec les millions de morts du à la famine, Staline avec ses millions de morts dans les goulags, le génocide de Holodomor (https://en.wikipedia.org/wiki/Holodomor )qu’il a organisé avec ses 7 millions de morts en un an a dépassé Hitler dans sa monstruosité.
    Encore une analyse à charge et à décharge …….
    Si l’auteur s’exprime ce jour sur internet, c’est grâce aux USA, qu’il s’en souvienne !

    • Jean-Loup IZAMBERT dit :

      L’auteur s’exprime ce jour sur Internet librement et sans s’abriter derrière un pseudonyme comme vous le faites, pour vous dire:
      1°- Qu’il ne doit rien aux USA dont les firmes multinationales (IBM, Ford, General Motors, ITT, Coca-cola et bien d’autres, dont certaines grandes banques) participaient à l’effort de guerre nazi quand sa famille participait à la Résistance contre l’occupant.
      2°- Pour ce qui est de la violence de la Russie, ne restez pas cloîtré dans de vieilles images de propagande qui vous bouffent le cerveau. Respirez un grand coup mon vieux et lisez le chapitre sur l’intervention des « puissances alliées » en 1918 contre la jeune république russe des soviets qui vous donnera une idée de la violence des dirigeants yankees contre les peuples, bien au-delà de la seule Russie.
      3°- Toutefois, vous pourriez avoir raison au moins sur un point: les dirigeants russes ont commis l’erreur de libérer l’Europe centrale et une partie de l’occidentale – non slave – au prix de 27 millions de morts, victimes civiles et militaires, de l’agression nazie contre l’Union soviétique. Je ne puis que vous conseiller de mettre à jour vos connaissances en vous référant à des ouvrages sérieux d’historiens et d’universitaires (Lire notamment Industriels et banquiers sous l’Occupation par Annie Lacroix- Riz aux éditions Armand Colin) qui vous rappelleront que cette agression fut soutenue par les firmes multinationales étasuniennes et d’Europe occidentale comme Renault et une dictature qui avait pour « pseudonyme » : Etat français. Car, vous n’en n’avez visiblement pas conscience, mais vous avez, comme Français, un devoir de mémoire à faire. Parlez-nous un peu de vos politiciens collaborationnistes qui formaient dans le sud de la France, en 1943, une division SS avec l’organisation des Frères musulmans, de vos premiers camps de concentration, du rôle de vos banquiers dans le financement de l’économie du Reich, de vos grands industriels pactisant avec l’ennemi, de vos magistrats dont un seul, Paul Didier, refusa de prêter serment au gouvernement de Vichy, de vos forces de l’ordre pendant l’Occupation, que l’on sache de quel côté était alors la violence. N’ayez pas peur de signer vos interventions de votre nom comme je le fais, car je ne dois rien à personne.
      Par contre, vous, vous devez à ces 27 millions de Soviétiques morts pour libérer l’Europe de pouvoir vous exprimer sur Internet et de falsifier l’Histoire. Sans avoir compris que depuis 1990 vous êtes « libres »… Et c’est là que tout change et devient drôle mais vous ne le savez pas encore. Comme le chante si bien Jean Ferrat dans sa chanson dédiée à Boris Vian, « Pauvre Boris, tu vois, ici rien n’a vraiment changé, les cons n’arrêtent pas de voler, les autres de les regarder… »

  6. Danse dit :

    Cet article est dans la ligne de mon commentaire précédent centré sur l’une des bases anglo-américaines en Europe, l’Allemagne, que certains politiciens de la caste des larbins nous présentent mensongèrement comme une grande puissance :
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/03/26/argent-cree-par-bce-va-se-planquer-en-allemagne/#comment-39283

    En complément de mon commentaire précédent et de cet article de Jean-Loup Izambert qui nous permet une vision bien plus lucide sur QUI mène la guerre contre l’Europe, voici quelques liens centrés sur l’Allemagne. Ils ne traitent QUE de l’écume des choses, car je n’ai pas le temps d’aller récupérer les infos de fond dans mes fichiers :

    Israël-Allemagne, une relation très spéciale – Actualité Juive
    http://www.actuj.com/2015-05/israel/1788-israel-allemagne-une-relation-tres-speciale
    8 mai 2015 – L’Allemagne est aujourd’hui le plus important partenaire européen d’Israël. …

    Israël: des jeunes volontaires allemands expient la Shoah à … – Le Point
    http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2010-04-12/israel-des-jeunes-volontaires-allemands-expient-la-shoah-a/924/0/443277
    12 avr. 2010 – Charlotte Plueckhahn, une Allemande de 20 ans, est venue avec d’autres camarades à Jérusalem pour s’occuper des survivants de la Shoah …

    L’Allemagne accepte de payer des réparations à 80.000 juifs supplémentaires
    jhttp://jssnews.com/2012/07/10/lallemagne-accepte-de-payer-des-reparations-a-80-000-juifs-supplementaires-victimes-du-nazisme/
    10 juil. 2012 – L’Allemagne accepte de payer des réparations à 80.000 juifs supplémentaires … percevoir des retraites ou des paiements de l’argent restitution allemande. … En Israël beaucoup de rescapés vivent sous le seuil de pauvreté, …

    Qu’a payé l’Allemagne pour le Shoah business – Interet-general Info
    http://www.interet-general.info/spip.php?article16565
    2 déc. 2011 – Sans compter ce que l’Allemagne doit payer à d’autres pays qu’aux juifs … Germany has paid an estimated $25 billion in reparations to Israeli …

    Dimanche, l’Allemagne aura fini de payer les réparations de la PREMIÈRE guerre mondiale
    http://www.liberation.fr/planete/2010/09/29/dimanche-l-allemagne-aura-fini-de-payer-les-reparations-de-la-premiere-guerre-mondiale_682765
    29 sept. 2010 – Près de 92 ans après la fin de la Première guerre mondiale, l’Allemagne aura fini dimanche de payer les réparations imposées par les Alliés.

    • Danse dit :

      pour voir qui, des peuples ou des politiciens irresponsables, veut la guerre en Europe, et en particulier fabriquer la haine entre le peuple Français et le peuple Allemand, je vous propose aussi le FILM FRANÇAIS « JOYEUX NOËL » de Christian Carion, réalisé en 2005 :

  7. Ping : Macron, la grande imposture – GLOBAL RELAY NETWORK

  8. Ping : Douce France-Macron, la grande imposture (J.-L. Izambert) – Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s