Le grand remplacement de Marine Le Pen par Eric Zemmour… pour faire réélire Macron et renouveler le bail du Système

par Youssef Hindi

Le spectacle pré-électoral commence, et les grandes manœuvres en coulisse qui l’ont précédé sont occultées par ce brouhaha médiatique.
Hier propulsée par son père à la tête du Front national au détriment de Bruno Gollnisch [1] et promue par l’appareil médiatique, Marine Le Pen est aujourd’hui marginalisée par ces mêmes médias qui organisent, pour le compte de l’oligarchie, son grand remplacement par Éric Zemmour.

Mais ce n’est que la partie émergée d’une vaste opération du Système visant à renouveler son bail et faire réélire le golem attalien, Emmanuel Macron, lequel suscite une colère populaire sans précédent, et qui se vérifie à chacune de ses sorties publiques (gifle, jet d’œuf, insultes…).

Toutes ces agitations, ces ombres projetées sur vos écrans, ces informations superficielles, ces unes de journaux, les photos de vacances de Zemmour avec Sarah Knafo (alias l’Esther de l’extrême droite), visent plusieurs objectifs, excepté vous faire comprendre les dessous de la politique…

Prospective : les analyses du passé éclairent le présent et le futur

Afin de donner au lecteur une vision diachronique des manœuvres de l’appareil politico-médiatique, je vais reprendre ici mon analyse prospectiviste là où je l’ai laissée au sortir des élections présidentielles de 2017 ; car ce qui se met en place actuellement est précisément la réalisation de ce que j’annonçais il y a un peu plus de quatre ans.

En effet, dans un article du 29 mai 2017, intitulé La mort des idéologies modernes et des partis politiques [2], j’annonçais plusieurs choses :

- l’implosion du Front national en deux partis distincts : un parti gaullo-chevènementiste à la tête duquel on aurait un Florian Philippot (quatre mois plus tard il fondait son parti politique Les Patriotes) ; et un parti néoconservateur identitaire et libéral sur le plan économique.

- que Zemmour œuvrait à la neutralisation d’une partie de la France de droite, identitaire et catholique par la création de ce futur parti néoconservateur, identitaire et libéral, en opérant une union des droites par une jonction entre ce qui restera de LR et du RN. La double OPA de Zemmour sur LR et le RN est en cours alors que je rédige ces lignes. [3]

- que Marion Maréchal Le Pen – la petite-fille de Jean-Marie et la nièce de Marine – pourrait revenir en politique jouer le rôle d’égérie de cette future formation politique. Ceci semble se confirmer. Le 24 septembre 2021, Marion Maréchal Le Pen était avec Éric Zemmour en Hongrie, tous deux invités au rassemblement nationaliste européen par le Premier ministre Viktor Orbán. Marine Le Pen, tout de même à la tête d’un des plus importants partis politiques de France, n’a pas reçu d’invitation. Et Zemmour a rencontré Viktor Orbán à sa place.

J’ajoutais, toujours dans cet article du 29 mai 2017, que Jean-Luc Mélenchon jouait à gauche le même rôle que Zemmour à droite, en précisant qu’ils avaient un ami et conseiller commun, Patrick Buisson. L’union du duo Zemmour/Mélenchon, qui tous deux ont pour rôle de repolariser le spectacle politique, a été officialisé le 23 septembre 2021 par la télévision du milliardaire israélien Patrick Drahi, BFM TV, qui a organisé un débat au format « élections présidentielles », minutés. Là encore, cela a été une façon d’exclure Marine Le Pen et de la remplacer par Zemmour.

Mais comment l’extrême droite en est arrivée là ? Comment est-elle passée du leadership du menhir breton, l’homme du point de détail, à accepter de suivre un petit juif berbère algérien, la synthèse de tout ce qu’ils vomissent ?

Dédiabolisation : Marine Le Pen tue le père et se « met à jour sur la Shoah » pour faire plaisir au CRIF

Alors qu’elle s’apprêtait à prendre la tête du Front national, en 2011, le meurtre politique de Marine Le Pen et la destruction du FN était déjà programmés. Les médias encensaient Marine (tout comme son père d’ailleurs), qui la présentaient comme plus talentueuse que Jean-Marie Le Pen, capable de réussir là où il avait échoué. [4]

En réalité, sa mission principale, qu’elle a accompli avec succès, était de tuer le père, ce qu’il incarnait, et vider le Front national de sa substance, de ce qui faisait sa raison d’être. Le Front national agrégeait l’électorat déçu des partis politiques traditionnels. Ce que n’a pas compris Marine Le Pen, qui s’est suicidée en se normalisant au point de ressembler à LREM. Mais le théâtre politique n’a pas besoin d’un Macron bis ; d’où son remplacement par Zemmour, mais nous y reviendrons.

Les questions qui nous intéressent pour le moment sont les suivantes : QUI a soufflé à l’oreille de Marine Le Pen que son salut et celui du FN passaient par la dédiabolisation ? QUELLES étaient les conditions de la dédiabolisation ?

Pour éviter les procès d’intention et d’arrière-pensées, je vais citer un article du 1er avril 2016 publié dans le journal L’Express – autre propriété de Patrick Drahi – qui nous dit tout ou presque. Le titre de l’article et son chapeau désignent ceux à qui il faut plaire pour être admis dans l’arc républicain :

« Comment Marine Le Pen cherche à séduire la communauté juive
Le soutien de la communauté juive, par sa puissance symbolique, est un enjeu majeur de la dédiabolisation du FN. Sa présidente travaille au corps les réseaux pour être un jour reçue avec les honneurs en Israël. » [5]

Marine Le Pen prend la tête du Front national le 16 janvier 2011. Elle dîne en tête-à-tête à ce moment-là avec un des représentants d’Israël en France, Gilles-William Goldnadel, qui lui demande « sinon de tuer le père, au moins de se mettre à jour avec la Shoah. Ce fut chose faite lors d’une interview donnée au Point en février 2011, dans le mois qui a suivi son accession à la tête du Front national, où elle qualifie les crimes nazis de « summum de la barbarie ». Depuis, c’est avec la communauté elle-même que la fille de Jean-Marie Le Pen souhaite se mettre à jour, en tentant de consolider ses réseaux. Tous azimuts. »

À en croire L’Express, il existe donc bien de puissants réseaux juifs qui exercent une influence sur la politique française.

Goldnadel n’est pas le seul représentant de la communauté juive organisée à avoir travaillé au corps Marine Le Pen qui courait comme un âne derrière l’inatteignable carotte de la respectabilité :

« Olivier Rafovitch, ancien porte-parole de Tsahal, proche de l’ex-ministre israélien d’extrême droite Avigdor Lieberman, participe aussi à ce mouvement. « Ici, Rafovitch répète partout qu’il ne faut pas condamner Marine Le Pen », raconte le journaliste Jacques Benillouche, installé depuis 2007 à Tel-Aviv. Rafovitch a par ailleurs pour ami Guy Millière, un très prolifique contributeur de Dreuz.info, un site francophone du courant néoconservateur israélien, souvent conciliant avec les prises de position de Marine Le Pen. »

La franc-maçonnerie juive, le B’nai B’rith (« Les fils de l’alliance » en hébreu) était également à la manœuvre pour normaliser/dissoudre le Front national :

« De manière moins voyante, Richard Abitbol joue aussi un rôle dans la dédiabolisation. L’homme dirige la Confédération des juifs de France et amis d’Israël, mais également une loge du B’nai B’rith – sorte de franc-maçonnerie juive -, la loge Deborah Sam Hoffenberg. Abitbol aurait déjà rencontré Marine Le Pen à plusieurs reprises et, si Bruno Gollnisch le cite régulièrement sur son blog, cela ne doit rien au hasard.
Dans un texte publié en 2015 sur le site de sa Confédération, Richard Abitbol, applaudissant le laïus de Roger Cukierman sur l’irréprochabilité de Marine Le Pen, écrit : « Le passage à l’acte du vote Front national n’est plus un sacrilège !!! » »

« Sacrilège » ? C’est donc le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) qui dit le vrai et le faux, le bien et le mal, en République française ? Il se serait substitué à l’Église ?

Le président du CRIF, Roger Cukierman, a fait momentanément miroiter à Marine Le Pen l’ouverture des portes de l’arc républicain dont il aurait les clefs. Mais la présidente du FN ne comprenait pas qu’elle était méthodiquement ballotée, secouée, elle et son parti dans un tamis, afin qu’elle aille de concession en concession, jusqu’à réduire au néant tout ce qui faisait l’attrait du parti de son père. Et finalement, Roger Cukierman, le Caïphe de la République qui s’est substitué au pape, a changé d’avis :

« Échouant à dépasser le stade des débauchages individuels, le FN peine toujours, en 2016, à obtenir un assentiment officiel, institutionnel. Marine Le Pen est une fois de plus restée à la porte du dîner annuel du CRIF au début de mars. Plus dommageable, son président, Roger Cukierman, semble revenir sur ses propos conciliants en multipliant les déclarations hostiles à l’égard de Marine et Marion Le Pen : « Nous devons être exemplaires et sans faille dans le rejet des héritières de Jean-Marie Le Pen », a-t-il attaqué lors du dîner. »

Il s’agit de détruire la maison Le Pen comme doit l’être celle d’Edom (Rome) ; la communauté juive organisée ne raisonne pas exclusivement en termes de tactique politique mais selon une doctrine religieuse.

Marine a été utilisée contre son père, qu’elle a exclu de son propre parti, et Marion contre sa tante, qu’elle trahie à son tour au profit de Zemmour. Pourquoi vouloir se débarrasser de la fille et de la petite-fille Le Pen (après utilisation) alors qu’elles sont aussi soumises que des esclaves ?

Parce qu’il faut par principe détruire tout ce qui peut raviver le souvenir du patriarche Le Pen, ce qu’il représente. La maison Le Pen, française de souche, doit être réduite au néant, comme si elle n’avait jamais existé. Et parce que dans le religion juive, les enfants sont tenus responsables des méfaits de leurs aïeux sur plusieurs générations :

« Yahvé poursuit le méfait des pères sur les enfants, sur les petits-enfants, jusqu’à la troisième et à la quatrième descendance. » (Exode 34, 6-7)

D’où la déclaration de Cukierman sur « le rejet des héritières de Jean-Marie Le Pen ». Et les deux traîtresses à leur propre famille, Marine et Marion, se crêpent le chignon pour savoir laquelle des deux sera la première à se prosterner devant Israël, à Yad Vashem :

« Pas de pèlerinage en Terre sainte pour Marine Le Pen ; pas question pour la présidente du Front national de laisser la place aux autres pour autant. Quand, en janvier 2016, au sortir d’un déjeuner de presse, a fuité dans Le Monde la rumeur d’un prochain déplacement de Marion Maréchal en Israël, sa tante a piqué une familière colère. Les mails échangés avec sa nièce, laquelle lui indique l’avoir déjà prévenue de ce projet par ailleurs peu imminent, n’y changent rien. Dans l’entourage de la députée, on a compris que la première Le Pen à visiter Yad Vashem, le bouleversant mémorial de la Shoah à Jérusalem, ne devait pas être Marion. »

Marine lâchée par Goldnadel, son conseiller en dédiabolisation, au profit de Zemmour

Marine Le Pen faisait face à quelques good cops, comme Goldnadel (ancien membre du comité directeur du CRIF) ou Abitbol, et les bad cops, Cukierman, la LICRA et tous les intellectuels juifs de gauche. Goldnadel peut ainsi dire qu’il aura fait tout son possible pour faire accepter la goya Marine :

« ‘‘Il faut reconnaître que c’est plutôt Israël qui fait la gueule’’, explique Gilles-William Goldnadel, dont la vie se partage entre Paris et Tel-Aviv. C’est une connerie de ne pas recevoir Marine Le Pen. Israël ne manque pas d’ennemis, mais le gouvernement Netanyahou a peur de la réaction de la communauté juive organisée française. » »

Pourtant Marine y croyait, naïvement. Elle confiait au journaliste Jacques Benillouche que :

« Le jour où on comprendra que des juifs nous soutiennent, on aura gagné la dédiabolisation. »

Et ce sont ceux-là mêmes qui l’ont poussée vers la dédiabolisation, contre son père, qui la trahissent maintenant au profit de Zemmour. C’est le cas de Robert Ménard, qui a d’ailleurs pour avocat Goldnadel, qui compte parmi ses clients Florian Philippot [6], lequel a été de ceux qui ont œuvré à l’exclusion de Jean-Marie Le Pen du parti qu’il a fondé. [7]

Goldnadel, qui a été le conseiller en dédiabolisation de Marine Le Pen, a torpillé cette dernière sur CNews le 23 septembre 2021 avec l’aide d’une autre représentante de la communauté juive organisée, Élisabeth Lévy, ainsi que le très servile Pascal Praud (salarié du protecteur de Zemmour, Bolloré).

« Le problème que rencontre Marine Le Pen, explique Goldnadel, c’est qu’elle a la double peine. D’une part, elle a mis de l’eau dans son vin jusqu’à tolérer l’intolérable Cour européenne des droits de l’homme, pour quelqu’un qui n’est pas européiste, c’est vraiment manger son chapeau, et en même temps elle paye quand même le fait de s’appeler Le Pen. »

« Ça c’est vrai » abonde Élisabeth Lévy qui vient d’une famille où « on pratique le pilpoul, cet usage hérité de l’étude talmudique devenue au fil des siècles un jeu et une gymnastique d’esprit.  » [8]

On en revient encore à cette culpabilité héréditaire du yahvisme. Pour ces gens-là, qui ne sont toujours pas sortis de l’archaïsme tribal, la responsabilité individuelle n’existe pas ; une famille, un peuple, un pays, une civilisation est coupable ad vitam æternam des « fautes » et « crimes » de leurs aïeux, de leur concitoyens et coreligionnaires.

Et Goldnadel de poursuivre :

« Raison pour quoi par exemple un Ciotti a moins de surmoi pour dire au deuxième tour je voterai Zemmour que de voter Le Pen. C’est cruel, c’est injuste, mais c’est un fait que je constate. Donc, bien entendu, elle a un gros caillou dans sa chaussure. »

Et pour enfoncer le clou de la moquerie, Goldnadel conclut son propos ainsi :

« Je voulais dire, à propos de Marine Le Pen, son calcul de la dédiabolisation n’était valable qui si un autre diable ne sortait pas de la boîte. » [9]

Sous-entendant que la dédiabolisation était une erreur, puisqu’elle laissait la place vacante à un remplaçant de Jean-Marie Le Pen et de Marine, en l’occurrence Éric Zemmour.

Mais ce qu’oublie de rappeler Goldnadel, c’est qu’ils étaient, lui et une partie de la communauté juive organisée, à l’origine de la dédiabolisation, ils en étaient les artisans. Dédiabolisation qui s’est avérée être un piège mortelle pour Marine Le Pen et le FN/RN.

Finalement, pour se venger de sa fille traîtresse, le père Le Pen a déclaré, lors d’un entretien publié par Le Monde le 2 octobre dernier, qu’il soutiendrait Zemmour si ce dernier était le candidat du camp national. [10]

Résumons : la fille trahit le père sur ordre de la communauté organisée ; la nièce trahit la tante pour faire plaisir aux mêmes ; et le grand-père valide ceux qui ont organisé son éjection en utilisant sa fille. Ainsi disparut la maison Le Pen.

« Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister ; et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne peut subsister. » (Marc 3 : 24-25)

Lire la suite sur Egalité & Réconciliation

Rappels :

Opération Eric Zemmour : comment faire passer l’homme du système profond pour un résistant au système

Qui sont les financiers et les soutiens d’Eric Zemmour ?

Youssef Hindi – L’Autre Zemmour

« Les années 2022 et 2023 seront décisives pour l’avenir de la France » (Youssef Hindi)

***

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Le grand remplacement de Marine Le Pen par Eric Zemmour… pour faire réélire Macron et renouveler le bail du Système

  1. RIEN dit :

    séduction, élection, trahison, sempiternelle trilogie de ceux qui nous prennent pour des cons !
    Proposition, peut-être qu’il faudrait arrêter de prendre les cons pour des gens !

    • mark knopfler dit :

      @Rien, Et ca marche ! https://www.bvoltaire.fr/exclusif-eric-zemmour-estime-que-marine-le-pen-a-passe-son-tour/

      Extrait : « Un sondage le placerait en deuxième position derrière Emmanuel Macron »

      L’important n’est pas de s’interroger quant à savoir si ce sondage est bidon ou pas, l’important, c’est qu’il est porté à la connaissance de l’opinion, ce qui dénote une intention et une volonté.

      En pleine « covidémence », le système passe la surmultiplié concernant Z, ce qui est à minima indécent lorsqu’on voit dans quel état est la République sous Macron, en ce moment même, et sur le plan démocratique.

      Ca sent bien évidemment une recomposition politique à l’Américaine, les démocrates (Macron) vs néoconservateurs (Z), tous des libéraux, bien sûr, qui ne remettront pas en cause le supranational et l’Euro.

      Toute la droite dite Républicaine va rejoindre Z, toute la gauche dite Républicaine va rejoindre Macron.
      D’ou le silence assourdissant de la classe politique, alors que l’Etat de droit est court-circuité par la pseudo urgence sanitaire.
      L’entrisme attend tout simplement que la cristallisation électorale se confirme avant de se livrer, de nouveau, pleinement aux jeux de rôles dont la cour raffole.

      L’arc Républicain va donc se recomposer autour de ces deux incarnations qui se crêperont le chignon autour du sociétal et de l’identité, pour la galerie.
      Ne resteront, aux extrêmes, que l’équivalent de l’alt-right ou des NBUF US.

      Tout est planifié, tout est prévu dans le post national, homogénéisation à 360° des Etats-nations, comprendre effondrement de leurs particularismes locaux, avant le grand basculement continental.

  2. xavib dit :

    Excellente analyse politique.

    La communauté organisée prépare les choses avec plusieurs longueurs d’avance.

    Le petit juif berbère qui prend la place de Jean-Marie Le Pen pour effacer la résistance au mondialo-tribalisme… quelle ironie !

    • mark knopfler dit :

      « Le petit juif berbère  »

      Il est français.
      Il va falloir s’y faire.
      D’ailleurs, jetez un oeil sur la garde rapprochée du château, c’est pareil, Berbère ou pas.
      Ca fait un moment que ce phénomène s’étend, la surreprésentation est bien présente médiatiquement, juridiquement, scientifiquement (médical inclus), politiquement.
      Faisons simple, intellectuellement, la communauté de lumière domine et a pris les commandes.

      L’autre jour, un ami me soutient que le sionisme et le conflit Israélo-palestinien, il est en train de se dupliquer en République.
      Au début, j’ai rigolé, mais comme il était sérieux, je me suis dis qu’il fallait peut être tirer un fil.
      Au point de docilité et d’abêtissement auquel le Français est rendu, ils pourraient effectivement nous la faire à l’envers, avec des agents comme Macron, tout est possible.

      Après tout, Sion désigne des « lieux géographiques et tout ce qui personnifie la présence et la bénédiction de Dieu », il peut donc être pluriel.
      C’est un concept qui n’est pas beaucoup repris par grand monde, je trouve, sauf peut être pas des gars comme Zemmour, qui sait ?

      • Alcide dit :

        Cette « communauté » est l’armée des rothschildiens , largement payée par de la monnaie inventée gratuitement, mais à cours légal et d’usage obligatoire par la trahison des gouvernements, communauté qui s’effondrera par la disparition de la colonie armée rothschildienne du Moyen-Orient ou par l’écroulement économique et monétaire actuellement en cours dans tout le monde occidental.
        Sans cette manne financière, ils ne sont rien.

        NB
        Quasiment tous les diplômés de la communauté le sont par avunculat ou cooptation des membres influents, c’est un fait bien connu de tous les étudiants.
        La bourgeoisie Française est trop lâche et stupide pour avoir historiquement résisté, a préféré l’association avec le diable et son gain ; la noblesse n’existe plus, décimée par les guerres ou marginalisée, le peuple est trop bête ou trop fainéant pour étudier l’Histoire ou l’Économie et comprendre comment sera sa fin.
        La preuve : Une majorité accepte de prendre en injection un produit inconnu et dangereux et s’apprête à veauter Zemmour.

      • mark knopfler dit :

        @Alcide, « Sans cette manne financière, ils ne sont rien. »

        Oui.
        D’ou sa métamorphose consubstantielle au changement de paradigme économique appliqué à l’occident.
        Croire que le haut de la pyramide ne fait que subir, est une erreur d’analyse magistrale.
        Tout est anticipé dans une vision globale, les détails sont pour eux des artéfacts aux niveaux inférieurs de la pyramide qu’ils ne gèrent pas directement, ce sont les réseaux qui s’y collent.
        Je vais me répéter, le serpent y laissera un bout de queue, peut être, mais il va muer et il faudra mettre la main à la poche pour qu’il le fasse, de gré ou de force, suprême perversité.

        « La bourgeoisie Française est trop lâche et stupide pour avoir historiquement résisté »

        S’il n’y avait qu’elle…
        Faute de dialectique alternative, le Capitalisme et ses artéfacts en métamophoses continueront de régner sur le plan culturel, social et économique, ca va au delà de la lutte des classes, c’est consubstantiel au développement humain.
        Seul le national-socialisme a présenté un danger dialectique, voir même métaphysique pour le haut de la pyramide, on connait tous la fin de l’histoire.

        « le peuple est trop bête ou trop fainéant pour étudier l’Histoire ou l’Économie et comprendre comment sera sa fin. »

        Il est sutout très formaté par le carcéral éducatif, il suffit de lire les programmes jusqu’au Bac, c’est édifiant, par la suite, en études supérieures, c’est du matraquage par des doctrines complètement « has been » à l’aube de la 4ème Révolution industrielle et le renforcement de la matrice des illusions via la technologie augmentée.
        D’ou la majorité qui passe par la case vaccinale et son corrolaire, le pass, un sésame pour aller voter Z ou Macron, dans un défilé funéraire vers l’urne.
        Une auto combustion, une immolation, une crémation volontaire.

        Ce sont tous des morts-vivants.

        ps : Note hôte est normalien, je crois savoir, il pourrait apporter son témoignage et sa vision personnelle de l’apprentissage du savoir en République ou ailleurs.

  3. Alan.144 dit :

    Port du Gilet de Sauvetage obligatoire 🙂 :

    http://echelledejacob.blogspot.com/2021/10/blog-post_93.html

  4. zorba44 dit :

    Zemmour ? quel destin que celui d’un président-éboueur de la France ?

    Je cherchais un prétexte pour utiliser ces deux mots président-èboueur qui me vinrent à l’esprit il y a deux nuits : l’occasion m’en est donnée, servie sur un plateau.

    Il n’y a pas plus antinomique que ces deux termes et c’est pourtant bien la triste réalité !

    A espérer que nos compatriotes n’auront pas l’esprit asservi par des tabloïds de papier glacé…

    …et que le peuple aura eu le dernier mot avant les prochaines élections !

    Jean LENOIR

  5. dissident dit :

    Z’aurez remarqué que ceux qui sont autorisés à parler de l’avenir des « autres » sont ou juifs (Zemmour) ou musulmans (Youssef). La faute à qui sinon à ces mêmes « autres » qui se sont laissés déposséder de leur propre avenir ?

  6. 2112 dit :

    +1 dissident ! Hindi il pousse à sa roue car le vrai problème est l’islamisation de la France. C’est pas vraiment le biz de Z, son biz c’est « l’identité de la France et pouvoir le dire » mais non pas de pointer le problème de fond, comme « l’islamophobie ».

    D’ailleurs les juifs de France devraient passer vacance à Londre pour réaliser que meme les bobbies ne les protègeront pas contre les muslims.

    C’est bizzare tout de meme : Israel s’auto-génocide avec la vax plutot que le zyklon. En France le peuple de Yahvé se sent aussi musulman qu’allemand sous Hitler !

    Conclusion possible et mystique : Yahvé a abandonné son peuple élu ; Mahommet prend la place !

    • Alcide dit :

      … car le vrai problème est l’islamisation de la France…

      Quels sont les responsables politiques de cette islamisation ?
      Qui a proposé et fait voter les lois de regroupement familial et de droit du sol ?
      Quels sont les dirigeants des ONG, complices des passeurs, qui débarquent de faux réfugiés par pleins cargos ?
      Qui exige que les étrangers aient les mêmes droits et aides sociales que les Français ?
      Qui possède la haute main sur les politichiens après de Gaulle ?

      La réponse est simple, il manque simplement souvent le courage de le dire.

    • mark knopfler dit :

      @2112 « Hindi il pousse à sa roue car le vrai problème est l’islamisation de la France »

      L’islamisme plus précisément.
      Soit le cheval de Troie du nationalisme Républicain, un nationalisme qui, comme la pub Canada Dry, ressemble à du nationalisme, c’est doré comme le nationalisme mais ce n’est pas du nationalisme et c’est pour ça que ça que c’est casher !

      Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons.

  7. SPQR dit :

    Voilà un article qui met en évidence le rôle des sayanim , autrement dit des agents sionistes dormants …..ou pas .
    https://www.investigaction.net/fr/Les-sayanim-des-agents-dormants/

  8. JEAN MARIE dit :

    Je crois pas en Zemmour , il y a des gens derrière lui , qui représentent le pire , de ce que nous connaissons entr autre la haute finance , pour moi la messe est dite !!!!

    • mark knopfler dit :

      Z ne se présente pas pour être PR, il n’a aucune chance de par la sociologie même du peuple Républicain.
      Il sert uniquement à la recomposition de l’Arc politique, complètement fragmenté suite à l’OPA Macron.
      Un Arc politique potentiellement reproductible dans tous les Etats-nations des démocraties dites libérales, grâce aux ingénieries écologistes, sanitaires et sécuritaire.
      En gros, néocons vs socio-démocrates et les extrêmes marginalisées et séparées.
      Lorsque ce schéma sera en place, alors il sera facile de passer au supra national politique dans toutes les zones géographiques concernées, les peuples seront clivés selon ce schéma et voteront comme un seul Homme pour lui et à l’échelle continentale.

      La seule véritable contre-mesure à cette manip’, c’est la grève générale de l’urne, qui n’arrivera pas, puisque lorsqu’on est capable de courir se faire injecter sur ordre, on ne peut pas plus résister au mantra de « voter, c’est remplir son devoir de citoyen ».

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s