Projet de loi de « sortie de crise » : Vers un confinement permanent de basse intensité

Le gouvernement prépare-t-il une vraie fausse sortie du confinement et nous condamne-t-il à des restrictions permanentes de liberté ? Le Courrier des Stratèges s’est procuré le projet de loi sur la « sortie de l’état d’urgence sanitaire » prévue pour le 2 juin. Le gouvernement y garde toute latitude pour reconfiner sans passer par le Parlement. Tout se passe comme si l’exécutif voulait mettre en place un confinement perpétuel de basse intensité et repousser le plus possible le moment où la vie redeviendra libre.

Le Courrier des Stratèges s’est procuré le texte du  « Projet de loi relatif à la gestion de la sortie de crise sanitaire » actuellement examiné pour avis par le Conseil d’Etat avant sa présentation en Conseil des Ministres (prévue pour le 28 avril) et sa discussion à l’Assemblée prévue pour le 10 mai. Le texte qui circule actuellement ne modifie qu’à la marge la loi du 9 juillet 2020 qui organisait une première fois la sortie de l’état d’urgence sanitaire. Et à ce titre, il laisse au gouvernement toute latitude pour reconfiner comme il l’entend. 

Le document, dont la première page est reproduite ci-dessus précise en effet: « À compter du 2 juin 2021 et jusqu’au 31 octobre 2021 inclus, le Premier ministre peut, par décret pris sur le rapport du ministre chargé de la santé » procéder comme il l’entend à de nouvelles restrictions de circulation ou de réunion et à des fermetures d’établissements, là où « est constatée une circulation active du virus ». 

Vers un confinement permanent de basse intensité

Mettons en perspective le texte du projet de loi avec les indications données par le président de la République devant les maires de France et par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal jeudi 14 avril sur les étapes de la réouverture : écoles à partir de la fin avril puis, à la mi-mai, terrasses de restaurants, commerces actuellement fermés et musées. Une réouverture au compte-gouttes, conditionnée aux progrès de la vaccination et à la circulation des variants. 

Or l’entreprise pharmaceutique Pfizer, ce 15 avril, a déclaré ne pas exclure la perspective d’une troisième injection vaccinale six mois après la deuxième puis d’un rappel annuel. Le vaccin passera-t-il du statut de panacée de sortie de crise, comme l’ont présenté les gouvernements, à une composante parmi d’autres d’une politique sanitaire encore à inventer pour permettre la reprise d’une vie « normale » ? 

En fait, tout semble se mettre en place pour le maintien par le pouvoir exécutif d’un confinement permanent de basse intensité. Le gouvernement ne s’apprête pas à rendre au parlement les prérogatives qu’il s’est arrogées à la faveur de la crise. Et la sortie de l’état d’urgence sanitaire n’est pas prévue au-delà du 31 octobre. 

Au lieu de parier sur les progrès de la connaissance scientifique, sur la maîtrise du virus et de ses variants et de travailler à une nouvelle politique de santé, tirant les leçons des erreurs commises depuis un an, à Paris et dans les ARS, le gouvernement entend perpétuer ses moyens de contrôle. Tout se passe comme si la société française était condamnée au confinement perpétuel.  

Le courrier des stratèges, le 16 avril 2021

(Merci à Jérôme)

Rappels :

[Covidémence] Efficacité partielle des vaccins + variants = confinement perpétuel

Comme Attali et Schwab, le ministre polonais de la Santé promet des décennies de tyrannie sanitaire

« Attali parle de 8 confinements et n’a pas l’air de plaisanter… Le monde qu’il décrit est effrayant »

Le virus, c’est nous… Boris Johnson confirme que l’oligarchie mondialiste ne veut pas d’un retour à la normale

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

51 commentaires pour Projet de loi de « sortie de crise » : Vers un confinement permanent de basse intensité

  1. zorba44 dit :

    C’est de la bouillie de connerie pour forcer à la piquouze …comme si le virus faisait la différence entre le métro, les cafés, les salles de sport, les petits et grand commerces…

    Le plus grand virus est celui de la dictature absolue de ces prédateurs qui veulent pouvoir avoir un blanc-seing pour dire qui peut, qui doit et à qui c’est proscrit !

    Jean LENOIR

  2. Charles dit :

    Verdict du tribunal populaire : Que la sénatrice soit fessée cul nul en place publique pour s’être moquée des Français !
    Jusqu’au sang !!!!

  3. zorba44 dit :

    Jo, elle « gare si tu mets l’en pas (ou bas) » tu seras vaxassinée en trois mois …avec une vraie seringue pleine de vrai Astra Zenecca …épaule ou fessier à ton cboix !

    Jean LENOIR

  4. zorba44 dit :

    Et dans la série folle…
    Les vacances aux Maldives !

    https://fr.finance.yahoo.com/actualites/lincroyable-offre-maldives-faire-revenir-214534404.htmlgner

    L’offre ne dit pas s’il faudra se baigner avec deux masques : masque sanitaire + masque de plongée …bon WE à tous !

    Jean LENOIR

  5. zorba44 dit :

    Et puis, bien que cela n’ait pas de lien direct avec le coronamachin, voilà où la doctriconnerie peut amener…

    https://www.nzherald.co.nz/nz/penalised-for-being-too-smart-for-her-age-no-pathway-to-remain-in-nz-for-girl-who-will-be-just-15-when-she-graduates/A5XH3B75Z5PTF74IYZN2LJPNCQ/?utm_medium=Social&utm_campaign=nzh_fb&utm_source=Facebook#Echobox=1618514891

    …au point de refuser, sur la base des tests de l’immigration NZ, un visa de résidence à une future diplômée d’une université kiwi parce que cette jeune fille de 15 ans va obtenir ses diplômes de maths et de finances à cet âge et non à 18 ans, âge auquel le visa serait délivré automatiquement !

    (pour ceux qui lisent l’anglais)

    Jean LENOIR

  6. Un passant dit :

    … société (française…) condamnée au confinement perpétuel… d’autant plus que le gros du troupeau s’y soumet. On a beau me radoter pour la cent millième fois qu’il suffit de dire NON et que nous sommes les 99% (MDR)… je ne vois rien venir, bien au contraire. Et où sont passés les 300 mille aux ronds-points pour une histoire de taxe de trop sur les carburants ? Ah, bien rentrés chez eux à 18 heures, ah non maintenant c’est 19, et quand ils sortent pour leur km ah non maintenant c’est 10 de promenade sportive, ils ne portent plus un gilet jaune mais un masque sur la tronche.

    • mark knopfler dit :

      Après s’être fait taper sur la tronche, après s’être fait infiltrés par les milices du pouvoir (police politique + Black bloc), après avoir servi de caution à la consultation citoyenne qui fut détournée afin d’accélérer l’agenda écologiste, les « jaunes », canal historique, sont rentrés dans le rang.

      Ils le sont d’autant plus qu’ils sont les premières victimes des mesures sanitaires.
      Ils ont bougé, ils ont fait le job, mais le « reste » du troupeau n’a pas suivi.

      Le « reste », ceux qui, confortablement assis sur leur canapé, critiquent ceux qui avaient passé la bare des « 300 mille aux ronds-points pour une histoire de taxe de trop sur les carburants ».

      Que ces ventripotents se goinfrant de chips et de bière, fassent également le job, les conseilleurs étant rarement les payeurs.

      • Un passant dit :

        Les 300 000, je faisais allusion à ceux du premier samedi (j’aurais dû être plus précis visiblement), pas aux GJ pour de vrai qui eux ont continué le taf pendant 2 ans et pour bien d’autres choses plus profondes qu’une histoire de taxe sur le carburant (qui fut pour rappel le prélude médiatisé du mouvement, cf l’appel facebook de je ne sais plus quelle collabo – on l’a su après – de Micron), courageux GJ qui étaient au fil des actes bien moins que 300 000 par samedi à occuper la rue en tout cas…
        Oui je me demande où sont passés ces 300 000 qui sont sortis ce premier samedi-là pour une étincelle nettement moins grave que l’actuelle dramatique arnaque, qu’on a de moins en moins revus par la suite et qui maintenant subissent cette succession de mesures invraisemblables depuis plus d’un an sans donner de grands signaux « révolutionnaires »… Il faudra encore avaler combien de couleuvres avant qu’une fraction consistante du troupeau se réveille et se remanifeste?
        (Votre relation entre une critique formulée sur un forum et la ventripotence sur canapé vous appartient.)

      • mark knopfler dit :

        @Un passant, je ne comprends pas bien votre propos.

        Les GJ des premiers actes ne seraient pas les vrais ?
        Au contraire, ceux qui « ont continué le taf pendant 2 ans et pour bien d’autres choses plus profondes qu’une histoire de taxe sur le carburant » ce sont fait infiltrer par les « milices » de la République.

        L’histoire de la hausse des taxes sur le carburant, c’était le mot d’ordre pour un ralliement, entendu que la plateforme, change.org, de mon point de vue, est sujette à caution (flicage possible des signataires).
        Que la situation actuelle soit plus grave qu’un ralliement autour d’une augmentation de taxes, je n’en disconviens pas, mais la liberté de manifester n’existe plus sous Etat d’urgence quand elle fut télévisée et commentée lors des premiers actes.

        Par conséquent, faire le procès d’une absence de mobilisation alors que le contexte actuel ne s’y prête pas, me parait très limite.
        De plus, la couleuvre a avaler serait de faire croire en une fenêtre révolutionnaire qui n’existe pas.
        Elle n’existe pas pour les raisons exprimées plus haut, mais également parce qu’une révolution sur une révolution, ca n’a pas grande signification.
        Pour des raisons de cohérences historico-politiques, c’est une contre révolution qui permettrait de vaincre ce républicanisme mortifère.

        Quant à la ventripotence, veuillez considérer qu’elle est au sens figuré, l’avachissement de la pensée dans le confort du prêt-à-penser, ca vaut bien celui sur le canapé à s’empiffrer de chips.

      • Un passant dit :

        Oui je pense que les vrais GJ sont ceux qui ont continué (et creusé leurs revendications, on en a parlé en long et en large dans la blogosphère) – même s’ils ont été infiltrés bien sûr -, et pas ceux qui se sont barrés aux premiers flash-ball venus. Et j’ai bien sûr mis « révolutionnaires » entre guillemets.
        Mes 2 commentaires, surtout le premier, sont l’expression d’un mouvement d’humeur, d’une impatience. Libre à vous de la considérer comme du prêt-à-penser – tout le monde n’a pas votre éblouissant génie – mais je vous prie de croire qu’elle n’a rien de confortable.
        (Et je ne sais pas où vous avez vu que je m’empiffrais etc – et vous ? De vos propres paroles, point d’indigestion à l’horizon? Heureusement que la musique adoucit les moeurs… cher frère d’armes.)

      • Un passant dit :

        Ah oui j’oubliais : et si je vous suis bien il faudrait attendre que Monseigneur daigne lever l’état d’urgence sanitaire (pas avant fin de l’année aux dernières nouvelles) pour que le troupeau, qui broute gentiment de 19 à 6 heures et le reste du temps accourt aux centres de tests PCR et aux vaccinodromes, se réveille de son interminable assujettissement et témoigne, sinon de son grand esprit révolutionnaire désormais enfoui, du moins d’un minimum de réactivité qui nous rappelle qu’il a encore un cerveau de Sapiens et quelques tripes en dehors de son obésité diabétique et comor…bide médiatiquement célèbre ?

      • mark knopfler dit :

        @Un passant : « Oui je pense que les vrais GJ sont ceux qui ont continué [..] »

        Bah si vous reconnaissez qu’ils se sont fait infiltrer, c’est donc qu’ils ne peuvent plus être les « vrais GJ ».

        Je ne comprends toujours pas.

        Le mouvement « chimiquement » pur, c’est celui des premiers actes.
        Une fois l’infiltration effectuée, l’encadrement a fait en sorte qu’ils défilent comme n’importe quelle manifestation sociale encadrée par les syndicats, avec les débordements « habituels » pour que l’opinion publique se lasse, surtout qu’ils étaient en live, en boucle sur les mainstreams et tous les week ends, volontairement donc.

        Je peux donc, à la rigueur, comprendre votre impatience, mais à mon humble avis, elle ne se manifeste pas auprès du bon groupe à suivre.
        Ce qui explique, d’ailleurs, votre tropisme pseudo révolutionnaire qui est une forme de prêt-à-penser largement sponsoriée par ceux-là ayant intérêt à le faire.

        M’en vais retourner jouer un peu de gratte pour adoucir mes moeurs.
        Vous voyez, je suis assez ouvert comme bonhomme, contrairement aux apparences, peut être !

      • Un passant dit :

        Le mouvement gardait une force pure les 4 ou 5 premiers actes, guère plus, nous sommes d’accord. Mais on peut être de toute bonne foi et néanmoins infiltrés – gare aux raccourcis. De plus, nous utilisons le terme générique de GJ qui inclut divers sous-groupes et disparités. Il y en a même quelques-uns qui bravent l’ordre sanitaire et se réunissent encore hors battage médiatique. Mais mon propos était simple : quand vont se réveiller ceux qui ne sont jamais sortis que lors du 1er acte (pour des taxes et sur appel facebook) et qui actuellement participent majoritairement à la mascarade – masque sur le nez inclus ? A mon avis : jamais ! (Sauf si l’ingénierie les rappelle mais ça m’étonnerait.)
        Bonne guitare à vous.

      • mark knopfler dit :

        « Ah oui j’oubliais : et si je vous suis bien il faudrait attendre que Monseigneur daigne lever l’état d’urgence sanitaire »

        Vous avez une autre alternative ? Je veux dire à part envoyer au casse-pipe le bon peuple en se posant en Général penché sur les cartes d’Etat-major, bien au chaud dans son QG ?
        L’histoire regorge des faiseurs de révolutions qui en fait, oeuvraient en sous main pour la minorité agissante.

        Il y a un truc qu’il faut formaliser, car l’hypothèse est tout à fait crédible : Le Deal qui semble se dessiner sous nos yeux, en ce moment même, c’est retour à la vie normale à condition de valider la dictature sanitaire, donc la future mécanique sociale, économique et culturelle du « Great Reset ».
        J’ai bien dit « semble », car la psy-op est tellement grotesque que j’arrive à penser qu’elle ne recherche pas la gouvernance mondiale directement, mais indirectement, par une révolte des peuples souhaitée afin de faire croire (encore!) que le résultat est spontané, tout du moins se réclamant d’un phénomène émergent.

        Attention donc de ne pas être l’idiot utile de la secte mondialiste.

      • Un passant dit :

        « Vous avez une autre alternative ? »
        Le refus, le boycott. Je ne porte pas ce masque en extérieur (perso même en intérieur il traine le plus possible sous le menton), je ne vais pas passer de tests PCR (surtout si je n’ai pas de symptômes), je refuse leurs vaccins. C’est ce que je parviens à faire depuis le début. Bien sûr grâce à mes circonstances de vie qui me le permettent. Et bien sûr aussi, il y a pour chacun un prix à payer. Moi qui suis voyageur, si je m’en tiens à mon refus, ben les voyages c’est fini. Et bientôt aller au cinéma, au restaurant, voir un concert etc (bon tout ça j’y allais pas souvent mais quand même de temps en temps)… ben tout ça c’est fini. Mais si ne fut-ce que les 300 000 de l’acte 1 refusaient aussi, peut-être on pourrait renverser la table. Et ainsi petit à petit, les rassemblements on les recommencerait.
        Mais non, rien ne se passe. Je ne suis pourtant pas un génie mais je suis très minoritaire dans mon environnement – seul internet (la réinfo) me sort virtuellement du suivisme ambiant.
        Bon, un peu d’espoir vis-à-vis des vaccins peut-être… faut dire qu’ils s’y prennent tellement mal avec leurs poisons que je me demande si c’est pas fait exprès pour nous emmener vers un confinement perpétuel – et ce sera de notre faute, les vilains réfractaires : https://www.lefigaro.fr/conjoncture/la-vaccination-des-professionnels-prioritaires-demarre-timidement-20210418
        Oui mais 1 heure plus tard : « Les Français pourront partir «sans doute comme l’année dernière en Europe», a estimé le commissaire européen Michel Breton sur BFMTV, à condition d’être vacciné. »
        Vous avez bien lu ? Qu’est-ce qu’on fait alors ? Un peu de gratte pour vous, et pour moi une balade à vélo (encore autorisée sans masque) sans passer la frontière nationale (belge perso, j’irai donc pas loin) ou même régionale comme c’est le cas actuellement en Espagne ?

      • mark knopfler dit :

        @Un passant, « Le mouvement gardait une force pure les 4 ou 5 premiers actes, guère plus, nous sommes d’accord. Mais on peut être de toute bonne foi et néanmoins infiltrés – gare aux raccourcis.  »

        Qu’ils soient de bonne foi ou pas, à la limite, c’est secondaire, ils se sont soumis, à l’insu de leur plein gré ou pas, à l’encadrement imposé dont je parle plus haut.
        On peut leur faire le procès d’avoir été naïfs, peut être même que c’est facile de le faire, mais gardons à l’esprit que parmi les acteurs des 4 ou 5 premiers actes, certains ont décliné les invitations futures en conscience, car ils avaient formalisé l’arnaque de l’infiltration.

        Ce sont eux qu’il faut isoler.

        « De plus, nous utilisons le terme générique de GJ qui inclut divers sous-groupes et disparités. Il y en a même quelques-uns qui bravent l’ordre sanitaire et se réunissent encore hors battage médiatique. Mais mon propos était simple : quand vont se réveiller ceux qui ne sont jamais sortis que lors du 1er acte (pour des taxes et sur appel facebook) et qui actuellement participent majoritairement à la mascarade – masque sur le nez inclus ? A mon avis : jamais ! (Sauf si l’ingénierie les rappelle mais ça m’étonnerait.)
        Bonne guitare à vous. »

        Merci. La sociologie des GJ est relativement bien connue, je parle de ceux des premiers actes, elle est également parfaitement maitrisée par le pouvoir…
        Quant à l’apathie quasi générale, là aussi, il est facile de la critiquer, mais les mécanismes utilisés pour la manipulation de masse sont extrêmement performants, c’est un viol cognitif pour lequel la majorité se retrouve dans le même état de sidération que les victimes d’un rapport sexuel non consenti.

        Exprimé autrement, vous avez beau vous démener pour démontrer la manip’ ou le mensonge, l’hypnose demeure, seuls un hypnothérapeute et une psychanalyse de masse, pourraient rompre l’emprise et réparer les dégâts internes.

      • Un passant dit :

        « les mécanismes utilisés pour la manipulation de masse sont extrêmement performants »… mouais… pasque les gens le veulent bien et c’est pour ça que je suis agressif voire dédaigneux envers eux d’où le ton de mon 1er com avant notre dialogue… car comment expliquer alors qu’un gars comme moi et d’autres ne sont absolument pas atteints par cette hypnose ? On a un peu travaillé sur nous-mêmes, un peu développé notre conscience ? Donc moi j’en veux bcp aux cons (par paresse, par lâcheté) car sans leur connerie j’aurais pas à subir (et c’est loin d’être fini) le plus grand Barnum de l’histoire de l’humanité !

      • mark knopfler dit :

        @Le passant « Le refus, le boycott.  »

        Pour l’instant.
        Ce que je veux dire, c’est que vous avouez des circonstances favorables quant à pouvoir repousser les offres de tests PCR et de vaccins, mais non seulement tout le monde n’a pas des circonstances favorables, mais de plus, si vous êtes lucide, vous vous attendez à ce qu’un jour, vous ne pourrez peut être pas les refuser.
        L’Etat d’urgence n’étant qu’une machine à fabriquer des décrets visant à donner toujours plus de pouvoir aux agents de cette psy-op, donc plus de « droits » quant à renforcer la contrainte sur le peuple.

        Par conséquent, « la soumission ou la prison » doit être déjà envisagée.

        Etes-vous prêt à finir au violon ? Comme d’habitude, la réponse est déjà comprise dans la question, c’est une réflexion d’une autre nature que de mettre une croix sur le resto, le cinoche ou les voyages.

        On ne peut pas obliger les gens de choisir la prison.

        Rien ne se passe, car les gens ont peur et la stratégie du confinement/déconfinement n’a pour but que de les habituer à avoir peur, porte d’entrée de la manipulation permanente.

        « Qu’est-ce qu’on fait alors ?  »

        Rien à part parier sur l’arrivée d’un génie en capacité de démarabouter le monde.
        La gratte, par certains cotés, c’est mieux que le violon.

      • Un passant dit :

        Carrément en prison ? Genre camps FEMA ? Possible mais ce ne sera peut-être même pas nécessaire. L’autre jour une amie me disait : moi je refuse le vaccin… sauf si on ne peut même plus aller acheter sa bouffe au magasin. Evidemment à l’impossible nul n’est tenu. Mais elle est plus âgée que moi. Je m’en fous du restau et du cinoche mais les randos… à la cinquantaine pas trop ventripotente j’avais encore plein de projets. Mais c’est foutu : je ne supporte ni masque ni écouvillon intrusif à répétition et leurs vaccins ils peuvent se les carrer.
        Au plaisir de vous lire.

      • Alcide dit :

        Les gens sortiront dans la rue, c’est certain.
        Sans mots d’ordre, sans idéologie, ni thérapie, car la société s’écroule.
        La faim et la soif les feront se battre entre eux, piller pour faire vivre leur famille.
        Quand ?
        Quelques semaines après le crash boursier qui emportera les économies, les finances et les monnaies.
        Un peu de patience, tous les experts de l’économie Autrichienne soutiennent la proximité de cette thèse.

      • mark knopfler dit :

        @Un passant, « car comment expliquer alors qu’un gars comme moi et d’autres ne sont absolument pas atteints par cette hypnose ?  »

        Qui vous dit que vous n’êtes pas sous hypnose ?
        Là, nous sommes sur un blog avec un biais de confirmation très fort : Nous sommes persuadés que cette pandémie est fabriquée et que le but est tout autre que de sauver les gens.
        Mais allez donc jeter un coup d’oeil sur un blog ou le biais de confirmation est celui-ci : La pandémie existe, il faut se faire tester, vacciner et mettre en place le passeport sanitaire par solidarité nationale et le sens des responsabilités.

        Quelle est la bonne version de la réalité ?
        La réponse est qu’elle n’existe pas.
        Il n’y a pas de bonne ni de mauvaise version de la réalité.
        Il existe des réalités qui singent le Réel (Lacan).

        Et c’est exactement pour cela que pour nous, les cons sont les autres mais pour ces derniers, les cons c’est nous, preuves à l’appui.
        Ceux qui maitrisent les concepts (réalité/Réel) dominent le monde par clivages des réalités perçues.

      • Un passant dit :

        Certes (mais ne tirez pas trop de conclusions hâtives, je passe pas mal de temps justement à considérer la thèse et l’antithèse – normal pour une Balance – même si depuis hier je suis particulièrement OD Blog mais dans 2 jours j’irai peut-être voir le contraire)… Mais vous-même avez écrit « Quant à l’apathie quasi générale » et « c’est un viol cognitif pour lequel la majorité (…) ». Nous sommes sans doute les cons des autres, ou tout aussi cons les uns que les autres mais il y a donc tout de même dans cette affaire une majorité (et même « quasi générale ») et donc une (infime) minorité et celle-ci n’est pas dans la même hypnose que celle de la majorité. Donc je devrais reformuler ma question : « comment expliquer alors qu’un gars comme moi et d’autres ne sont pas atteints par la même hypnose que celle de la grande majorité ? »

      • mark knopfler dit :

        @Un passant, « Je m’en fous du restau et du cinoche mais les randos… à la cinquantaine pas trop ventripotente j’avais encore plein de projets. Mais c’est foutu : je ne supporte ni masque ni écouvillon intrusif à répétition et leurs vaccins ils peuvent se les carrer.
        Au plaisir de vous lire. »

        Oui je vous comprends.
        Mais…Si vous ne pouvez plus acheter de la bouffe, bref combler vos besoins primaires, il va y avoir un arbitrage à faire.
        Votre amie a raison et vous aussi par la même occasion, la prison peut effectivement se formaliser dans ce choix forcé machiavélique et non pas uniquement dans une vision carcérale du résistant aux injonctions sanitaires.

        Les prisons sont déjà saturées, d’ailleurs.

        Le monde tellurique risque de se transformer en une prison à ciel ouvert et le monde virtuel, en un monde déjà aliénant.

      • mark knopfler dit :

        @Un passant, « Nous sommes sans doute les cons des autres, ou tout aussi cons les uns que les autres mais il y a donc tout de même dans cette affaire une majorité (et même « quasi générale ») et donc une (infime) minorité et celle-ci n’est pas dans la même hypnose que celle de la majorité. Donc je devrais reformuler ma question : « comment expliquer alors qu’un gars comme moi et d’autres ne sont pas atteints par la même hypnose que celle de la grande majorité ?  »

        Excellente question.
        Ma réponse : dans le clivage pro vs anti, vous l’avez dit vous-même, c’est la thèse vs l’anti thèse, réalité A vs réalité B, hypnose A vs hypnose B et le Réel est la réconcilation du tout, le « en même temps ».
        Ce « en même temps », il est maitrisé par nos maîtres, c’est la base du raisonnement dialectique que nous avons perdu depuis Descartes.

        Que l’hypnose A fonctionne mieux que l’hypnose B en terme quantitatif, est voulu, il est plus facile de baser une psy-op sur une croyance que sur une non croyance.

        Bien à vous.

      • Un passant dit :

        J’avais à peu près la même réponse. J’ajouterais en passant que dans le plan de travail général la résistance des dits « complotistes » semble même renforcer jusqu’à présent l’opiniâtreté des dits « covidiots ». Bref, il est évident que de la distance et de la profondeur de vue vont être plus utiles que des commentaires d’humeur 😉
        Sinon… le scénario d’un (mini-)soulèvement pour raisons économiques et psychologiques monte d’un cran en Belgique. Si cela vous intéresse je transmets au blog la date du 1er mai : ras le bol de l’horeca qui pour certains courageux rouvrirait (les terrasses) sans attendre la date d’autorisation + la Boum2 au Bois de la Cambre – sans oublier le Culturel qui occupe depuis 2 semaines la Place devant l’opéra de Bruxelles. Mais en effet comme vous le dites ds un autre com (en débat avec Alcide) c’est peut-être sous contrôle – ainsi que l’écroulement économique d’ailleurs autobaptisé « Great reset ». En tout cas, je peux témoigner (pour les avoir surpris hier sur un chemin de traverse en train de s’échauffer matraques à la main en vue du petit événement (bobo-gauchisant) Cycle for Freedom mais finalement tout est resté calme) que les flics se préparent déjà sans pitié !
        Et ce n’est évidemment pas pour rien que les lois « Pandémie » https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/03/10/plandemie-gouvernement-belge-projet-port-bracelet-electronique-surveiller-temps-reel-deplacements/ ou chez vous de sécurité globale et de gestion des urgences sanitaires se mettent en place. Des fois que ça déborderait pour de vrai. (C’est encore un autre débat : contrôlent-ils vraiment tout ?)
        Egalement à vous.

      • mark knopfler dit :

        @Le passant, « Et ce n’est évidemment pas pour rien que les lois « Pandémie » ou chez vous de sécurité globale et de gestion des urgences sanitaires se mettent en place. Des fois que ça déborderait pour de vrai. (C’est encore un autre débat : contrôlent-ils vraiment tout ?) »

        Le maillage territorial est d’héritage Napoléonien, globalement, je vous conseille de poser pour postulat qu’ils contrôlent tout et savent globalement tout, via renseignements de terrain et électronique.
        D’ailleurs on a tendance à sous estimer le premier au profit du second, ce qui est une grave erreur.
        Ils ne sont pas infaillibles, certes, mais globalement, ils connaissent le profil et les incarnations des factieux et des séditieux.
        Bracelet électronique en Belgique?
        Mais il existe déjà : Le smartphone, la voiture connectée etc…
        Ca rentre en contradiction avec la thèse de la puce RFID implnatée via vaccin, non?

      • Un passant dit :

        « Ca rentre en contradiction avec la thèse de la puce RFID implantée via vaccin, non? »
        C’est parfois le problème de la futurologie « complotiste » : une théorie en contredit une autre 😉 Preuve que rien n’est sûr… sauf que dans tous les cas on est mal barrés !
        @tous et à propos de coercition vaccinale, vous avez vu la dernière ? : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/italie-les-soignants-et-les-pharmaciens-ont-l-obligation-de-se-faire-vacciner-contre-le-covid-19_4368087.html

      • mark knopfler dit :

        @Un passant, oui, vous avez raison, rien n’est sûr dans la futurologie « complotiste ».

        Mais une chose reste immuable : Il n’y a pas d’Etat sans doctrine d’Etat.
        Ce qui signifie que derrière le doctrine, sa cache le complot.
        Et que l’inversion accusatoire est une arme de disqualification morale afin de cacher la doctrine.
        Exprimé autrement, le plus grand complotiste de tous les temps, c’est l’Etat.
        Pas les futurologues « complotistes ».

        Le vaccin obligatoire est donc testé en Italie sur des catégories ciblées, le pouvoir va donc guetter les comportements, valider ou pas certaines stratégies de fabrication du consentement, bref, nos amis italiens, hélas, servent de cobayes en prévision d’un déploiement plus étendu, ce qui semble être la suite logique.

        A ce titre, j’ai pu prendre connaissance de la dernière position de Jean Dominique Michel et concernant cette psy-op covidienne.
        Pour l’anthropologue suisse, les choses sont désormais limpides : « Les fidèles lecteurs de ce blog savent combien je suis acquis désormais à l’hypothèse que nous sommes bel et bien face à une entreprise criminelle de grande envergure : trop d’éléments pointent en ce sens pour que la thèse de la stupidité ou de la maladresse soit encore plausible.

        Entre les mesures absurdes et délétères, la manipulation systématique des données, la violation massive des droits constitutionnels, la propagande forcenée des médias et la censure d’articles scientifiques sur les réseaux sociaux, tout pointe lourdement dans le sens d’une dérive totalitaire. »

        La suite ici : https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2021/04/19/covid-plainte-contre-les-gouvernements-et-l-oms-vers-un-nouv-314604.html

    • mark knopfler dit :

      @Alcide « Les gens sortiront dans la rue, c’est certain. »

      Alors c’est que nos maîtres l’auront voulu.
      cf mon commentaire un peu plus haut sur l’hypothèse de l’appropriation totale de l’alternative prophétique « gouvernance mondiale OU révolte des peuples. » par les mondialistes.
      Comprendre Révolte des peuples ET gouvernance mondiale.

      Nous le saurons très bientôt.

      • parabellum666 dit :

        Ordo Ab Chao…

      • Alcide dit :

        Vous ne m’avez pas compris, l’économie réelle s’écroule, pas le casino boursier inclus dans le PIB qui fait croire aux crétins du gouvernement que tout va bien, non, il s’agit de l’économie qui fait manger, qui fait vivre.

        Les décideurs, hommes de Davos et d’ailleurs, ceux qui sont riches d’une fiction monétaire appelée monnaie fiat imprimé par milliers de milliards deviendront pauvres.

        Alors, les autres !
        C’est pour cela que les gueux vont bientôt sortir sans masque et sans distanciation et ce ne sera pas un chaos planifié.

      • mark knopfler dit :

        @Alcide, vous croyez que Macron, VRP exclusif en chef de chez Rothschild, n’est pas au courant de l’effondrement de l’économie réelle ?
        Qu’il ne sait pas qu’il y a décorrélation entre la bourse et la réalité ?

        Vous plaisantez j’espère !

        Tout ceci est volontaire selon l’alternance des bulles et de leur explosion, dans la dialectique de la mutualisation des pertes (nous) et privatisation des profits (eux).
        Après 2000 et 2008, voici « The Great Reset », un scenario fictif sur base de pandémie pour ne pas que le troupeau commence à trouver bizarre ces cycles de création/destruction pour lesquels on leur demande de mettre la main au portefeuille.

        Allons, allons.
        Qui contrôle la monnaie, même de singe ?
        Vous devez avoir en tête le schéma BRI ( le vrai pouvoir)->FMI (l’organe de propagande)->Fed->BCE et le reste des banques centrales mondiales (la machinerie).
        « Ils » maintiennent les grandes surfaces ouvertes et globalement les commerces de bouffes, parce qu’ils veulent justement éviter le scenario spontané auquel vous faites allusion.
        Si révolte, ce seront eux qui la piloteront, pour des raisons qu’ils auront eux même sponsorisés (principalement faillites et spoliations).
        Gouverner par le chaos !

      • Alcide dit :

        @ mark knopfler

        Nous verrons bien.
        Je pense en économie Autrichienne, les crapules mondialistes en économie Keynésienne.
        C’est pour cela qu’ils seront ruinés alors qu’ils s’imaginent maîtres du monde à jamais.

        Ne pas oublier que ni la Russie ni la Chine ne conservent le Dollar.

        Ce sera certes un chaos provoqué , par l’arnaque covidienne entre autres, mais non dirigé et l’occident n’en réchappera pas, zélites comprises.

        Portez-vous bien et faites quelques réserves, sinon pensez à vous faire vacciner pour obtenir le Pass surtout si vous êtes citadin….

      • mark knopfler dit :

        @Alcide, Les crapules, comme vous dites, appliquent les préceptes de l’école de Chicago et détaillés par Naomi Klein dans sa théorie du choc.
        Je vous la fais vite, organisation d’un chaos mondial (guerre, pandémie etc…), Reset économico-social et surtout opportunité du renforcement de l’Etat providence, donc du collectivisme.
        En gros, on nous barbouille les oreilles avec du néo-libéralisme du matin au soir alors qu’en réalité, les crapules sont des crypto-communistes, des crypto-bolchéviks même, pour affiner le concept.

        Une fois le tableau ainsi posé, on comprend que la dette et les 420 milliards (série en cours) pour le Covid, c’est la société, donc nous, qui allons payer.
        Et une fois que l’économie sera renflouée, peu ou prou, comprendre viable, les crapules vont dégainer leur nouvelle bulle écolo-sanitaire afin de repartir pour un cycle spéculatif sur plus de 50 ans et faire rentrer 2000 et 2008 dans les livres d’histoire, au même titre que celle de 29.

        C’est pour cela que je les nomme « Capitalo-bolchéviks », le Capital étant leur outil, mais idéologiquement, ce sont des voleurs de biens publics et privés, comme les collectivistes rouges, avec tout l’outillage technologique pour nous surveiller, dans l’héritage de la Stasi.
        Quant à la monnaie, les gens à peu près sérieux, de l’Atlantique à l’Oural savent que de scripturale, elle va devenir virtuelle, pour les besoins de la future bulle.
        Ca veut dire que les rumeurs de monnaie unique, si elles sont fondées, doivent être traduite pas une seule monnaie virtuelle mondiale afin de faciliter la fluidité et la puissance des futurs échanges.

        A ce stade, il faut alors formaliser que toutes les grandes puissances capitalistes sont déjà au courant, à commencer par la Chine et ceux qui ne seraient pas trop chaud (Poutine ?) auront du soucis à se faire.

        Cordialement.

      • Alcide dit :

        @ mark knopfler

        …Quant à la monnaie, les gens à peu près sérieux, de l’Atlantique à l’Oural savent que de scripturale, elle va devenir virtuelle, pour les besoins de la future bulle.
        Ça veut dire que les rumeurs de monnaie unique, si elles sont fondées, doivent être traduite pas une seule monnaie virtuelle mondiale afin de faciliter la fluidité et la puissance des futurs échanges….

        Les gens sérieux dont vous parlez doivent travailler dans un cirque ou être économistes appointés par la grosse commission de l’EU, parce que remplacer une monnaie fiduciaire échouée garantie par rien par une autre monnaie fiduciaire garantie par rien, mais simplement plus sexy car « moderne », avec beaucoup de rouge à lèvre, il faut être très naïf ou fonctionnaire européen pour imaginer que ça va marcher et que les gens du monde vendront de vraies choses, du pétrole ou du travail contre cette nouvelle merde virtuelle.

        La Chine fera ce qu’elle a dit, un Yuan peut-être numérique, adossé à ses énormes réserves d’or et le Dollar disparaitra dans l’oubli, car plus personne ne l’acceptera entraînant avec lui l’Euro et toute l’EU.

        Vous vendez assez bien les rêves humides des globalistes, les zexpert et tout ce petit monde de larves.

        Bien à vous et n’oubliez pas de faire des réserves alimentaires !

      • mark knopfler dit :

        @Alcide, Les gens sérieux en question sont vos crapules à vous.
        C’est de la monnaie de singe qui circule depuis des années, ca n’empêche pas la spéculation de tourner à plein régime ou alors j’ai loupé plusieurs épisodes…
        D’ailleurs, en ce moment même, la bourse tourne très bien, complètement décorrélée de la situation sanitaire mondiale, ce qui démontre qu’il y a deux mondes, le spéculatif et le productif et que si le grand théatre géopolitique nous dévoile une opposition idéologique, en réalité, il constitue l’entrisme capitaliste mondial.

        Pour les besoins de marché intérieur (1.7 milliards), les mondialistes ont décidé que c’était la Chine qui serait le réacteur productif, d’ou peu ou prou toutes les politiques occidentales de délocalisation des dernières décennies avec les conséquences que l’on connait (désindustrialisation, dette, etc…).
        C’est du win-win, en simplifiant, la Chine produit et exporte, détient de la dette des Etats-nations et les crapules spéculent sur la bête.

        Si l’on croit au « Great Reset » et je crois que c’est votre cas, alors vous aurez compris que le changement de paradigme porte principalement sur l’économie réelle de l’occident, avec l’excuse climatique et démographique mondiale : fin de l’exploitation des énergies fossiles, nouvelle économie verte, explosion de Big Pharma.
        L’entrisme capitaliste va donc logiquement se partager le secteur technologique (USA, Chine, Japon, Corée etc..) et les mondialistes vont accélérer la trustisation des économies occidentales, comprendre abaisser encore davantage le capital commercial au profit du capital financier (remember « vous ne posséderez plus rien ! »), afin de faciliter le passage du tout au supranational.

        Les banques en faillite ? Aucune importance, l’union bancaire mondiale va naitre de ses cendres.
        La dette ? la monnaie de singe ? Aucune importance, l’ardoise de la première sera effacée dont celle de l’Afrique, et la deuxième va se concrétiser dans le flux numérique et virtuel.
        Cette monnaie électronique ne sera plus qu’un médiateur des transactions, adossé à plus rien du tout, oubliez les notions de garanties, ce sera du troc version XXIème siècle.

        Il vous faut raisonner reset, donc reload, on efface tout et on recommence.

        Vous croyez que ce n’est pas possible ? Mais pour vos crapules, tout est possible, puisque ce sont eux qui tirent les ficelles !

        Si vous refusez ce nouveau monde alors oui, il faut vous préparer comme un survivaliste, peut être même que vous allez créer une contre société autarcique, mais ils viendront quand même vous traquer, parce la secte ne tolère pas de modèles concurrents, fussent-ils insignifiants à la fois en taille et en puissance.

        Bon courage !

      • mark knopfker dit :

        @Alcide
        Je constate que ma réponse à votre dernier post n’est pas passée, peut être trop longue ou qu’elle n’est pas exactement sur votre ligne politique, voire un problème technique.

        Ma question va être simple et votre réponse me permettra de faire rebondir le débat : Pensez-vous vraiment et sérieusement que la Chine ne marche pas avec les mondialistes ?

        Au plaisir de vous lire.

  7. Eric83 dit :

    Je joins 2 vidéos du collectif Reinfo Covid, l’une sur la composition du vaccin Pfizer et l’autre sur la mortalité dans différents pays et où les taux de vaccination sont très variés.

    Saga Immunité artificielle-Episode 2 : Qu’ y a-t-il dans le produit Pfizer ?…

    Efficacité des vaccins : observons les courbes de mortalité en fonction du taux de vaccination dans différents pays

  8. Delphine dit :

    Quand, ces ramollis du bulbe vont-ils se trouver une occupation sérieuse qui les détournera du ramassis de conneries dont ils nous abreuvent quotidiennement ? Si c’est ça l’élite de la France, nous sommes descendus bien bas ! ce que malheureusement je redoute c’est qu’ils confirment le dicton : « Les cons ne changent pas d’avis, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît ! »

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s