Ils se plaignent de Poutine qui leur coupe le gaz alors que c’est ce qu’ils voulaient !

Plus que des abrutis, ce sont des hypocrites, pour ne pas dire des criminels. Ils détruisent délibérément les économies et les sociétés européennes, au nom d’un double impératif écologique et moral sorti de leur chapeau de psychopathes. Ils le font pour obéir au maître américain et pour faire avancer l’agenda mondialiste. Mais ils n’assument pas, se défaussant sur le méchant Poutine (qui fait partie du jeu). Tout cela n’est qu’une sinistre farce, comme le Covid… Ils savent très bien que leur comédie des sanctions n’arrêtera pas la Russie, puisque cette guerre-prétexte a justement été conçue pour durer… OD

Le loup mondialiste – déguisé en ours russe – va-t-il croquer les peuples européens ?

La Russie diminue de nouveau ses livraisons de gaz à l’Europe

Le spectre d’un hiver sans gaz que l’Europe croyait écarté, ou du moins éloigné, alors que Moscou rouvrait partiellement les vannes la semaine dernière, plane toujours sur le continent, qui peine encore à s’organiser pour contrer les manœuvres de Moscou.

Le gazier russe Gazprom a annoncé lundi 25 juillet qu’il réduirait de moitié ses livraisons de gaz à l’Allemagne via le gazoduc Nord Stream 1. Le flux, qui ne fonctionnait qu’à 40 % de ses capacités maximales depuis le 21 juillet, passera ainsi à 20 % (33 millions de mètres cubes de gaz), à partir de mercredi. “Une décision qui risque de laisser le continent à court de ressources essentielles avant l’hiver”, s’inquiète le Financial Times. Et qui dans l’immédiat a fait grimper le prix du gaz de 12 %, à 183 dollars (179 euros) le mégawattheure.

La raison invoquée est, comme lors de la précédente interruption, “le besoin de maintenance des turbines”, rapporte le quotidien économique anglais. Sur les six turbines Siemens qui font fonctionner la station de compression de Portovaya, une seule serait en état de marche, selon le gazier russe, tandis qu’une autre, récemment réparée au Canada, n’est toujours pas revenue, “à cause des sanctions”, accuse Moscou. Interrogé par le quotidien économique allemand Handelsblatt, le fabricant explique de son côté qu’il est prêt à l’expédier à Gazprom, mais qu’il lui manque “des documents douaniers nécessaires pour importer en Russie”, qui ne peuvent “qu’être fournis par le client”.

Cet imbroglio technico-douanier ne convainc cependant aucun observateur. Toujours dans les pages de Handelsblatt, des experts de l’industrie gazière affirment qu’“une seule turbine n’est pas responsable du fonctionnement de l’ensemble d’un pipeline”. “Vous installez toujours plusieurs turbines et vous avez des remplacements pour assurer le débit de gaz à tout moment”, assurent-ils. Quant à la probabilité que quatre turbines soient tombées en panne en même temps, elle est très faible, surtout “compte tenu de la fiabilité antérieure des flux de Nord Stream et des opérations de Gazprom en général”, précise Stefan Ulrich, analyste chez Bloomberg. “Cela conforte donc ceux qui affirment que les réductions de flux sont purement politiques”, conclut-il.

“Affaiblir le soutien à l’Ukraine et diviser notre société”

C’est l’avis du ministre de l’Économie allemand, Robert Habeck, rapporté par le quotidien Süddeutsche Zeitung : “La Russie rompt les traités et blâme les autres.” Selon Habeck, la stratégie de Poutine est transparente : “affaiblir le large soutien [européen] à l’Ukraine et diviser notre société”. Pour répondre à cette menace, défend le journal munichois, il faudra “de l’unité et une action concentrée”. Parmi les mesures envisagées : “la construction très rapide d’infrastructures de gaz naturel liquéfié, le remplissage des installations de stockage et la réduction de la consommation”.

Cette situation avait été anticipée par la Commission européenne, qui a proposé la semaine dernière une législation visant à réduire la consommation des États membres de 15 %. Un “plan hiver” qui sera discuté mardi par les ministres de l’Énergie européens lors d’un Conseil extraordinaire qui s’annonce tendu. Car cette proposition “n’est pas passée comme une lettre à la poste”, écrit Le Soir, de nombreux gouvernements souhaitant s’en exempter.

Sauf qu’“il n’y a pas de plan B”, assure au quotidien belge un haut responsable de l’UE, qui ne cache pas que la négociation sera “très difficile : il faut un équilibre, le soutien d’un maximum d’États membres, tout en gardant l’ambition” de la proposition initiale. “Cela nécessite beaucoup d’efforts, dans un esprit de solidarité. Chacun doit contribuer autant que possible.”

“Le chantage marche”

“La Russie joue ici un jeu stratégique”, explique au Wall Street Journal Simone Tagliapietra, chargé de mission au groupe de réflexion économique Bruegel, qui a son siège à Bruxelles. “Faire fluctuer un flux déjà faible est préférable à une coupure totale. Cela permet de manipuler le marché et d’optimiser les répercussions géopolitiques”, analyse-t-il.

Mais cette stratégie n’est pas sans risque pour Moscou, constate le quotidien financier américain, “car les exportations de gaz, contrairement à celles de pétrole, sont limitées par l’infrastructure des gazoducs, dont la plupart sont dirigés vers l’Europe”. Et il sera encore plus complexe pour la Russie de vendre son gaz à d’autres clients que pour l’Europe de lui substituer de nouveaux fournisseurs.

Pendant que l’Union européenne discute de la meilleure stratégie à adopter, l’Ukraine, par la voix de Kyiv Independant, met en garde ses voisins occidentaux contre le “chantage” russe. Le journal en ligne rappelait le 22 juillet que le président Volodymyr Zelensky avait imploré le Canada de ne pas y céder, en refusant de renvoyer la turbine réclamée début juillet par la Russie. Ottawa l’a tout de même fait, ce qui a, selon le média ukrainien, “envoyé un message dangereux à Moscou : le chantage marche”. Trois jours plus tard : Moscou a utilisé son principal pipeline de gaz “comme une arme”.

Courrier international, le 26 juillet 2022

Rappels :

Démolition… « quoi qu’il en coûte » !

La magie des bougies !

Sainte Ursula en pèlerinage en Israël pour répondre au « chantage » énergétique du Kremlin !

Le PDG de Blackrock confirme que la guerre en Ukraine servira d’accélérateur du Great Reset

Votez Macron pour « sortir la France du pétrole, du gaz et du charbon » !

Ordo ab chaos : comment le conflit ukrainien est conçu pour bénéficier aux mondialistes

« Au secours, la crise énergétique arrive » (Charles Gave)

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 57 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Ils se plaignent de Poutine qui leur coupe le gaz alors que c’est ce qu’ils voulaient !

  1. Ping : Ils se plaignent de Poutine qui leur coupe le gaz alors que c’est ce qu’ils voulaient ! | Qui m'aime me suive…

  2. sim dit :

    heureusement que poutine est gentil, à sa place il y a longtemps que j’aurais coupé le gaz !

    • mark knopfler dit :

      @sim, Il est tellement gentil que la guerre va durer 10 ans.
      S’il ne l’était pas, il serait déjà à Brest.

      Cette « gentillesse » pose de grandes questions, de mon point de vue.
      A l’insu de son plein gré ou pas, Poutine participe à l’effondrement coordonné de l’occident européen, ce qui est le but de Davos dans la dialectique du grand Reset.

      • Entièrement d’accord.

      • guenael dit :

        Si vous voulez un monde communiste à la chinoise, il faut bien créé un renversement du monde de l’ Ouest à l’ Est. L’ effondrement en Occident n’ est pas du à l’ incompétence de nos politiques, mais du choix savamment orchestré pour que ce transfert de pouvoir politique s’ accomplisse.

        ‘ Peu importe le prix de la Révolution chinoise, elle a réussie de façon évidente; non seulement en produisant une administration plus dévouée et efficace, mais aussi en stimulant un moral élevé et une communauté d’ ambitions. L’ expérience sociale menée en Chine sous la direction du président de Mao est l’ une des plus importante et des plus réussie de l’ histoire humaine.’
        ( David Rockefeller, commentaire sur Mao Tse- Tung, dans le New York Times, le 8 octobre 1973 ).

        La grande Révolution culturelle chinoise a crée une famine qui fit 50 millions de morts. Vous ne comprenez toujours pas pourquoi l’ on nous parle d’ une réduction drastique de la population mondiale aujourd’hui ?
        Bien évidemment que Vladimir fait parti de cet échiquier républicain pour refonder un Nouvel Ordre Mondial totalitaire sur les bases du socialisme.
        L’ Occident doit lui aussi vivre la grande Révolution culturelle !

        ‘ La souveraineté supranationale d’ une élite intellectuelle et des banquiers internationaux est sûrement préférable à l’ autodétermination nationale que l’ on pratiquait les siècles passés.’ ( David Rockefeller, le 8 juin 1991 à Essen en Allemagne, au terme d’ un colloque du Biderberg ).

        Vous ne vous posez pas non plus de questions sur le transfert de compétence des industries occidentales vers la Chine ?
        Bien sûr qu’ il y a une élite qui organise le monde sous la bannière de l’ Ange déchu et peu importe le nombre de morts. Ils veulent du contrôle et de l’ efficacité. Pourquoi je passe mon temps à vous dire qu’ il faut revenir vers les Évangiles qui appliquent la doctrine du Christ Roi, notre Messie et Sauveur ?
        Vous comprenez maintenant pourquoi l » attentat contre Louis XVI fut un désastre pour notre pays ? sans le religieux vous ne pouvez rien comprendre. Il faut se reconnecter à la grande histoire de France.
        DIEU PREMIER SERVI !

      • rodez21 dit :

        @ mark knopfler
        Cette « gentillesse » pose de grandes questions, de mon point de vue.
        A l’insu de son plein gré ou pas, Poutine participe à l’effondrement coordonné de l »occident européen.

        Sans être dans la tête de Poutine, je serais prêt à parier que Vladimir s’en contrefout.
        Pour la Russie, l’Europe au sens économique n’a plus aucune viabilité, et ne représente plus un marché.

      • mark knopfler dit :

        @rodez21, Poutine, donc la Russie, a un pied en occident et un pied en orient.
        Pour qu’ils puissent marcher sur ses deux jambes, il faut que les deux perdurent culturellement, économiquement et sociologiquement.
        Or nous assistons à l’effondrement de l’Europe occidentale, ce qui les fera boiter.
        Mais ceci n’est valable que dans l’ancien paradigme (culturel, néolibéral, métaphysique, philosophique, religieux etc..).
        Dans le nouveau voulu et imposé par Davos et ses thuriféraires idéologiques, c’est une mutualisation globale dans la logique supra, comprendre continentalisation synonyme de NOM.

        guenael a raison, on bascule dans un premier temps, dans le socialisme mondialisé, la Chine de Mao ayant servi de laboratoire pour atteindre la gouvernance mondiale synonyme de communisme planétaire et la révolution culturelle mondiale est en marche forcée.

        Dans la même logique, le christianisme doit disparaitre avec l’ancien paradigme, d’ou ses fondements sapés depuis plusieurs siècles déjà (anticipation du changement d’Ere donc de civilisation donc de religion).

  3. rodez21 dit :

    Ils se plaignent de Poutine qui leur coupe le gaz, alors que c’est ce qu’ils voulaient !

    Non ! Non !
    Ils se plaignent que Poutine n’accepte pas de leur fournir le gaz gratis.
    En ce sens, on pourrait croire qu’ils n’ont la lumière à tout les étages.

    • Je maintiens : leur objectif est la destruction économique et sociale des pays européens, sur ordre.
      La Russie et l’Ukraine ne sont que des prétextes.

      • Larsen dit :

        « sur ordre » ! De qui ?
        Ne serait-ce pas de l’Histoire en marche , celle qui a vue naître au XIII siécle dans les cités -état de Venise Génes ou Florence un système qui agonise aujourd’hui et dont ces vains soubressauts n’en sont que le symptôme ?
        Merci pour la pertinence de vos analyses .

      • mark knopfler dit :

        « Ne serait-ce pas de l’Histoire en marche [..] »

        A grands coups de paradigmes de 550 ans qui, eux mêmes s’inscrivent dans un cycle de 2200 ans qui lui même s’inscrit dans une boucle de 26400 ans, soit un tour complet du zodiaque de Dendera ?
        Oui, c’est une marche astrologique qui sert de bases aux thuriféraires du NOM pour anticiper les changements et ils ont le pouvoir financier pour les imposer.

        Dans cette logique, nous sommes dans le post Renaissance, à la fin de l’Ere des Poissons et nous rentrons dans le premier paradigme de l’Ere du Verseau.
        D’ou la liquidation en règle de l’ancienne civilisation dominée alors par le christianisme ou judéo-christianisme.

        « En marche », ce n’était pas le slogan de Macron? ^^

  4. zorba44 dit :

    Nous autres de l’hémisphère sud nous nous contentons de nos 15 *C que nous délivre la nuit nos puits canadiens gratos qui montent entre 18 et 22 *C lorsque le soleit brille.

    Nous dormons survétu et la seule difficulté, celle de rhumatismes est traitée avec un « Wheat bag » chauffé au micro-onde…

    Et puis on va recevoir bientôt notre appareil de fabrication de gaz méthane …pour notre indépendance énergétique !

    Jean LENOIR

  5. Laurent dit :

    Il y a aussi un sacré problème de monopoles ; Siemens energy chargé de la maintenance des turbines depuis 2014 ; actionnaires de siemens energy = principal actionnaire siemens AG ( après, blackrock vanguard…); or Siemens AG ( maison mère) = actionnaires blackrock/vanguard…..(poupées russes); Siemens a aussi racheté le géant de l’éolien Gamesa ; Siemens Gamesa est un fournisseur et installateur mondial d’éoliennes offshore (2ème en europe) = business du green new deal certainement plus juteux que la maintenance des turbines pour les gazoducs russes; gros intérêts financiers de blackrock dans les énergies alternatives. Siemens Gamesa a pour actionnaires siemens energy, blackrock…..

    https://www.zonebourse.com/cours/action/SIEMENS-ENERGY-AG-113013151/actualite/Explicatif-La-lutte-pour-les-turbines-de-Nord-Stream-met-l-accent-sur-l-equipement-41089168/
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Siemens_Gamesa

    Laurence D.Fink (blackrock) est aussi membre du conseil d’administration du FEM de Davos.
    https://www.weforum.org/agenda/authors/larry-fink

  6. Cedric de Mahieu dit :

    « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes »

  7. Élysée dit :

    « Ils » ne lâcheront rien !

    Hors sujet mais à lire pour ceux intéressés.
    L’OMS (Organisation Mondiale du Sacrifice) vient de publier la mise à jour de la stratégie mondiale de « vaccination » pour lutter contre le Covid-19 et ses variants.

    Avec plus de 12 milliards de doses déjà administrées, « ils » estiment que cette campagne de « vaccination » massive a permis de sauver… 19,8 millions de vies !

    Ben voyons !
    Précis comme statistique faussée et manipulatrice lorsque l’on sait que l’injection est un facteur de transmission accrue ; de stérilisation et de risques d’effets secondaires graves, voir de mort.

    Lien :
    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/07/27/loms-met-a-jour-sa-strategie-de-lutte-contre-le-covid/

  8. Merio dit :

    C’est Poutine qui est dans le pétrin avec ces pipeline qui sont uniquement dirigé vers l Europe ! Il manque que 4% énergie à trouver pour compenser donc le régime de Poutine va pas faire long feu à mon avis .

  9. e dit :

    la question est: Pourquoi ils veulent absolument cacher qu’ils veulent la fin du gaz, même sans Poutine?

    Parce qu’ils ont peur d’une révolution

    ils veulent créer une panique dont ils seront les seuls sauveurs, et ne veulent pas qu’on sache que ce sont eux, les organisateurs du chaos

    il est donc normal de partager au maximum le fait, que les élites européennes veulent la fin du gaz même sans Poutine

  10. Ratatouille dit :

    Bonsoir toustes et merci,

    Je ne sais si vous aviez lu? Voudriez vous faire suivre.
    Ne pas laisser faire. Les parents doivent s’opposer a cette servitude déguisée en bienfait pour les enfants.

    La santé des collégiens évaluée : 30 000 ados de Sarthe porteront un bracelet connecté

    https://www.bfmtv.com/sante/sarthe-un-bracelet-connecte-teste-sur-des-collegiens-pour-les-inciter-a-se-depenser-davantage_VN-202207050053.html

    Bien a vous toustes,

  11. Ping : Ils se plaignent de Poutine qui leur coupe le gaz alors que c’est ce qu’ils voulaient ! — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie – INSURRECTION PACIFIQUE

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s